Discord icon

Invitation

Au vu de la situation, Discord s'était dit qu’il était nécessaire de réveiller le personnel du château, même s’ils n’allaient pas apprécier ce geste.

"RASSEMBLEMENT D'URGENCE!" hurla-t-il en sonnant une cloche géante dans les couloirs. “TOUT LE MONDE DEBOUT ET QUE ÇA SAUTE !”

Il ouvrit la porte de Rainbow Dash et cria: “DASHIE, réveille-toi!"

La pégase était suspendue à l'envers sur le plafond avec ses ailes enveloppées autour d'elle. En entendant la sonnerie du Tartarus, elle se réveilla avec un cri et se laissa tomber par terre.

"Quoi... Qu'est-ce qu’il y a …!?" demanda-t-elle rapidement, regardant dans tous les sens.

"Dans le salon, IMMÉDIATEMENT!" ordonna Discord avant de continuer son chemin dans le couloir.

Twilight et Rarity furent les premières à sortir de leurs chambres en regardant leur maître avec lassitude.

“Un simple coup sur l'épaule aurait suffi !” s'exclamèrent-elles à l’unisson.

"DÉPÊCHE-TOI, SPIKE!" hurla Discord dans la chambre du dragon. "C’EST PAS LE MOMENT DE ROUPILLER!"

Spike sortit de sa chambre dans une chemise de nuit et un bonnet sur sa tête, il se frottait les yeux avec une griffe et tenait une poupée ressemblant à Rarity dans l’autre.

“Vous savez qu’on n'est pas tous des animaux nocturnes?“ grommela-t-il.

Rarity regarda la poupée avec de grands yeux. Quand Spike remarqua cela, il la cacha rapidement derrière son dos.

“Spike, nous en avons déjà parlé…”, dit doucement la licorne blanche.

“Je ne sais pas de quoi tu parles !” dit rapidement Spike en jetant la poupée dans sa chambre.

Pendant ce temps, Discord essaya de réveiller le reste de ses serviteurs.

"PINKIE, RÉVEILLE TOI!" hurla-t-il en soulevant le couvercle du cercueil rose.

“Encore cinq minutes, maman”, ronfla Pinkie.

Discord leva les yeux au ciel et jeta le poney endormi sur son épaule avant de se rendre vers la chambre d'Applejack.

"Allez, AJ, d’habitude tu es toujours la première à te lever !" grogna-t-il en ouvrant le cercueil orange. "Tu m’avais dit qu’à la ferme tu avais l'habitude de te réveiller à..."

Il s'arrêta quand il découvrit Applejack tenant son oreiller près de sa poitrine en blottissant son visage en lui. Elle inhala profondément son parfum et soupira rêveusement.

"Pommes…"

“Euh…”, dit Discord en la piquant avec sa griffe. "AJ ?"

Les yeux d'Applejack s'ouvrirent et s'élargirent. Elle regarda à la fois Discord et l'oreiller qu'elle embrassait.

"Euh… On peux garder ça entre nous?"

Discord se remit rapidement de son choc. “Oui, de toute façon, nous avons un rassemblement d'urgence dans le salon !” Il secoua le poney sur son épaule en sortant de la pièce.”Eh Pinkie, réveille-toi, tu baves sur ma cape !”

Bientôt, ils étaient tous réunis dans le salon, somnolents et grincheux.

"Qu'est-ce qui se passe ?" demanda Rainbow avec un bâillement. “Il est huit heures du soir.”

“Quelqu'un a découvert notre cachette ?” demanda Twilight.

"Est-ce que nous allons avoir une nouvelle copine ?" demanda une Pinkie excitée en sautant de haut en bas. “J'espère bien, car j'étais en plein milieu d’un rêve merveilleux !”

"Pinkie, les vampires ne rêvent pas, jusqu'à ce qu'ils rencontrent leurs âmes sœurs, bien évidemment."

"Oui, je sais ! Mais je me baignais dans l'interminable piscine des ténèbres.” Elle soupira. “J'adore l'imaginer comme une piscine de réglisse liquide !”

“La raison pour laquelle je vous ai tous réunis ici est une affaire de la plus haute importance”, dit Discord.

Tout le monde se pencha en avant. Leur maître les surpris en hurlant comme un écolier.

“Je sais qui est ma compagne !”

Ils haletèrent tous.

“Vous voulez dire que vous l'avez de nouveau rencontrée ?” demanda Twilight.

Il raconta alors tout ce qui s'était passé : la façon dont il avait sauvé Fluttershy d’une bande de voleurs,quand il l'avait raccompagnée chez elle et la découverte de son identité.

”Son nom est Fluttershy”, soupira-t-il, rêveur. ”Ne pouvez-vous pas imaginer un nom plus parfait ?”

"Fluttershy ?" demanda Rarity.”Vous voulez dire la nièce de Lady Starlight Glimmer ?”

“Elle même !”

La licorne blanche fit un cri de joie. “Je le savais ! Je vous ai dit qu'elle serait la bonne !”

"Et les premières invitations de Lady Starlight m'offrent une parfaite opportunité !"

”Alors,vous allez l'inviter à dîner ? Oh, comme c'est romantique !”

"Vous êtes sûr que c'est une bonne idée ?" demanda Applejack. "Je veux dire... elle doit probablement être assez terrifiée à l’idée qu'un vampire s'intéresse à elle, et l'inviter dans un château rempli de vampires ? Ça ne fait pas un peu trop de choses à gérer en même temps, vous ne croyez pas ?”

“Quel serait le meilleur moyen pour nous d’apprendre à mieux nous connaître ?” dit Discord. “Si je dîne chez elle, non seulement mon déguisement pourrait ne pas fonctionner et son ennuyeuse tante se mettra en travers de mon chemin! De plus”, dit-il en se regardant, “si jamais elle tombe amoureuse de moi, elle devra s'habituer à ma véritable nature.”

“Il a raison”, répondit Rarity. "C'est plus romantique s’ils sont tous les deux face-à-face sans interruptions ni déguisements !"

"Romantique ?" Son expression rêveuse se transforma brusquement en panique. "Romantique ? Je viens de réaliser que je ne sais rien sur la romance, je ne sais même pas comment accueillir un invité!"

"Laissez-moi gérer ça !" s'exclama Rarity, mettant son sabot autour de son maître.”Quand j'en aurai fini avec vous, vous deviendrez un véritable Don Juan !’

“Pas trop comme Don Juan, j'espère ?” murmura nerveusement Applejack.

“C'était juste une expression, darling.”

“Alors nous devons commencer à tout préparer”, déclara Twilight. "Spike, fais une liste !"

"D’accord !" dit le dragon en prenant une plume et un parchemin.

"La première chose dont nous avons besoin, c'est de la nourriture. Qu'est-ce que lady Fluttershy aime manger, Maître ?"

Discord se mordit la lèvre. “Je... je ne sais pas, je ne l'ai jamais vue manger !”

"Dans ce cas, Applejack, Pinkie Pie, demain vous irez en ville et vous achèterez tout ce dont vous aurez besoin pour préparer un repas végétarien."

"Est-ce qu’on pourra faire un gâteau ?" demanda Pinkie avec excitation.

"Si ça te fait plaisir, Pinkie."

“Oh, c’est trop génial, nous n'avons rien préparé depuis des siècles ! Sauf les repas de Spike.”

“Puisque nous allons recevoir notre future maîtresse, nous allons devoir faire une bonne première impression, donc ce château devra être propre et bien rangé avant demain soir. Spike, Rainbow Dash, vous m'aiderez à faire le ménage.”

"Pouah," gémit Rainbow en faisant tomber ses ailes. "Je déteste les corvées !"

“Voyons”, dit Twilight en tapotant son menton. "De quoi d'autre avons-nous besoin ?"

"Ooh !" Rarity s'écria. “Des fleurs, pour faire une décoration simple et romantique ! Mais quelles fleurs devons-nous choisir ?”

"Des roses ?"

“Non, non, trop cliché.”

“Des œillets ?” suggéra Pinkie.

"C'est un dîner romantique Pinkie, pas un enterrement. Oh, mais là encore j’oublie que nous dormons tous dans des cercueils..."

“Des marguerites ?” déclara Applejack.

"C'est beaucoup trop banal, nous parlons du véritable amour de notre maître tout de même ! Est-ce que cela voudrait dire que nous considérons que notre future maîtresse est aussi banale qu'une marguerite ? Non, la fleur doit signifier quelque chose de spécial.”

“Eh bien”, dit Discord en faisant tourner ses doigts. "Elle... elle est si belle et... si pure que quand je la regarde… j’ai l’impression de ne pas être digne de sa présence. C'est comme si je regardais le paradis en la voyant..."

"Des fleurs de lys!" cria Rarity en sautillant. “Des Lys blanches! Selon le langage des fleurs, elles représentent la pureté et veulent dire, ’être à tes côté est un véritable paradis !’ “

“Ne sois pas ridicule, Rarity !” dit Pinkie en rigolant. "Les fleurs, ça ne parle pas !"

La licorne blanche leva les yeux au ciel. “Croyez-moi, les lys blanches seront parfaites ! Toi et Applejack, n’oubliez pas d'en prendre quand vous serez en ville.”

"Et toi qu’est-ce que tu vas faire ?" demanda Applejack avec un sourcil levé.

Discord fut pris au dépourvu lorsque Rarity commençait à le pousser hors de la salle.

"Je me chargerais de faire de notre maître un véritable gentlecolt, quelle question ! Maintenant, la première chose que nous devons faire est de nous se débarrasser de cette horrible cape et vous faire porter quelque chose de beaucoup plus formel..."

 

**************************************************************************************

 

Fluttershy chantait ses gammes tandis que son instructeur de musique, Octavia, les jouait au piano quand Starlight débarqua brusquement dans la salle, euphorique.

“Oh, Fluttershy!” s'écria-t-elle en agitant un papier en l'air. “J'ai d'excellentes nouvelles !”

“Qui a-t-il ma tante ?” demanda Fluttershy.

"Vois par toi-même !"

La lettre flotta dans les sabots de Fluttershy, puis elle se mit à la lire:

 

Chère Lady Starlight Glimmer,

Je tiens à m'excuser pour la dernière lettre que vous avez reçu à mon nom. Une de mes servantes a décidé de vous faire une petite blague. Ma réponse à votre demande est très différente de ce qu'elle avait exprimé dans la précédente lettre.

Je serais honoré de rencontrer votre charmante nièce en personne, et je l'invite à dîner ce soir à mon château à 19h30. Aucun serviteur ni accompagnateur ne sera nécessaire.

J'ai ordonné à ma servante d'attendre votre réponse. Si oui, je l’attendrai ce soir avec impatience.

 

Cordialement,

 

Le Comte Discord.”

 

L'écriture était beaucoup plus soignée et plus sophistiquée que dans la dernière lettre, alors Fluttershy pensait que le comte disait la vérité.

“J'ai déjà dit oui”, expliqua Starlight. “Oh, il faut nous préparer, il faut t’habiller, te laver les cheveux, oh mais j’y pense... Le comte Discord n'a jamais invité qui que ce soit dans son château... Il doit vraiment s'intéresser à toi !”

"Mais...", balbutia Fluttershy. “Je pensais que tu ne voulais pas que je sois mariée avec un ‘ vieux reclus solitaire’ comme lui ?”

"À ce moment-là, je pensais qu'il avait refusé mon invitation, mais c'est l'occasion de toute une vie ! Hmm. Je suppose que si nous arrangeons un peu tes cheveux, tu auras l'air plus sophistiquée..."

Tandis que sa tante bavardait, le cœur de Fluttershy s'alourdit à la pensée d'avoir à rencontrer un autre noble et riche prétendant. Les histoires de Night Glider l'inquiétait également. Qu’est-ce qu’on pouvait attendre d'un étalon qui vivait tout seul dans un château et qui ne parlait jamais à personne?

"Fluttershy !" haleta Starlight en regardant le collier d'ail autour du cou de sa nièce. "Qu'est-ce que c'est… que cette horreur?!" Elle le renifla et s’exclama. “Ça va directement à la poubelle !”

"Mais tante..." protesta Fluttershy alors qu’elle lui arracha le collier d’ail autour de son cou.

“Il est hors de question que tu portes une chose aussi affreuse alors que tu es sur le point de rencontrer un comte !”

Fluttershy soupira tristement tandis que sa tante sortait de la pièce avec sa seule protection contre le vampire. Puisque le château du comte Discord était dans la forêt, elle craignait que le monstre ne profite de l'occasion pour revenir.

Après les événements de la nuit dernière, elle ne savait plus quoi penser du vampire. Elle avait été réveillée toute la nuit, mais pour des raisons différentes. Chaque fois qu'elle repensait à la créature, elle ressentait plus que de la peur. Elle était restée perplexe face aux événements récents, analysant ses paroles, ses actions, ses expressions. Quand il avait exprimé son inquiétude pour elle, son visage avait semblé si sincère. Et chaque fois qu'il l'avait regardée, ses pupilles rouges étaient dilatées et suppliantes, plaidant pour... elle ne savait pas pourquoi.

Et encore une fois, il avait dit qu’elle était belle et la simple pensée lui apporta de la chaleur dans ses joues. Qu’est-ce qu'il voulait dire? L'avait-elle épargné l'autre soir juste parce qu'il pensait qu'elle était... belle ?

Même si c'était vrai, pourquoi était-il revenu ? Pourquoi l'avait-il sauvée ? Pourquoi la traitait-il si courtoisement, comme s'ils étaient de vieilles connaissances ?

Elle était à la fois fascinée et effrayée. Après tout, elle avait toujours été intéressée par toutes sortes de créatures, et il était une créature unique en son genre. Elle n'avait jamais pensé qu'un animal pouvait être composé d'autant de parties différentes du corps et parvenir à toujours garder son équilibre. Il était si grand. Elle n'avait jamais vu la tête de quelqu'un être aussi haute. Quand il était apparu dans la ruelle, sa cape noir le rendait encore plus grand, c'était comme regarder une mère-ours protéger son petit. Et quand il lui avait parlé avec inquiétude, il s'était penché au niveau de son regard, contrairement à leur première rencontre quand il l'avait dominée. Elle avait été sa victime, mais en ce moment, elle avait comme l'impression d'être son... égal.

Elle n'aimait pas vraiment l'idée d'aller dans la forêt ce soir, et elle ne savait pas si oui ou non le vampire la traquait encore, mais après la nuit dernière, elle avait failli le croire quand il disait qu'il ne lui ferait aucun mal. Peut-être qu’elle serait en sécurité si elle restait en compagnie de son hôte.

 

**********************************************************************************

 

Avant que Rainbow Dash ne revienne au château avec la réponse de Lady Starlight, elle vola au-dessus de la ville et survola le marché. Elle sourit quand elle aperçut Applejack et Pinkie, qui portaient des vêtements beaucoup plus simples, devant un stand de légumes. Elle se baissa et murmura en passant:

"Elle a dit oui !"

Pinkie poussa un cri d'excitation alors que la pégase s'en alla. Applejack lâcha un soupir de déception alors qu'elle payait le vendeur.

"Oh, ça va être génial!" s'écria Pinkie en se dirigeant vers un autre stand. “Non seulement nous allons enfin avoir une invitée, mais une fois que le Maître et sa jument apprendront à mieux se connaître, il y aura plein d’étincelles dans leur yeux puis ils se marieront et nous aurons une maîtresse !”

"Uh-huh", grogna Applejack. “Tu penses qu’on devrait acheter des avocats ?”

La jument rose fronça les sourcils et la regarda curieusement. "Pourquoi fais-tu cette tête Applejack? T'es pas excitée à l’idée que notre maître ait enfin trouvé sa compagne ?"

“Peu importe ce que je ressens à ce sujet”, grogna le poney orange quand elle prit quelques avocats. " Ce ne sont pas mes affaires."

“Allez, tu peux tout dire à ta vieille copine Pinkie, je ne dirai rien au Maître, croix de bois croix de fer si je mens je mange mon fer !”

Quand elle avait mit son sabot sur sa paupière, Applejack savait que son amie était sérieuse. Elle grogna alors qu'elle baissa la tête.

"Je... n'aime pas l'idée qu'il... court après une jeune jument innocente qui ne veut probablement pas... être comme nous et... qu'il... confond ce soi-disant 'amour' avec ...? "

Elle fit une pause. "Oh, peu importe, je me fais probablement du souci pour rien."

“Est-ce que ça a un rapport avec celui qui t’as mordu ?”

Applejack laissa tomber le fruit qu'elle avait pris, faisant ainsi crier le marchand , "Hé! Si vous abîmez la marchandise, vous payez !"

"Désolée", dit le poney orange alors qu'elle ramassait le fruit. Puis elle regarda brusquement Pinkie. “Combien de fois je te l'ai répété ?”

Pinkie baissa les yeux avec culpabilité. "Désolée, mais tu sais que le Maître n'est pas comme ça, n'est-ce pas ? Et il ne pourra pas toucher cette jument sans sa permission, donc il ne lui fera jamais faire quelque chose qu'elle n'aime pas.”

Applejack ne dit rien pendant un moment alors qu'elle payait le vendeur et emballait les fruits dans son sac de selle.

"Pinkie", dit-elle alors que les deux continuaient à marcher dans la rue. "Est-ce que tu penses à ta famille ?"

“Parfois”, répondit Pinkie en haussant les épaules.

"Est-ce qu’ils te manquent ?"

“Je pense que ce sont mes sœurs qui me manquent le plus, surtout Maud, et je me demande parfois si elles aimeraient être comme nous... Mais bon, elles aiment toutes la ferme aux roches, ce serait cruel de leur demander de s’en séparer.”

"Je ne pourrais jamais demander à Apple Bloom de quitter la ferme de la douce pomme, et Big Mac a sa propre famille maintenant ."

“Tu leur écris toujours,n'est-ce pas ?”

“Ouais, mais... ils veulent que je vienne leur rendre visite. T'imagines si je me rends là-bas et qu’ils remarquent que je suis toujours aussi jeune malgré la vingtaine dépassée, et à quel point j'aurais l’air suspecte si jamais je refuse de manger une pomme?” Elle soupira puis elle sortit une pomme de son sac. “Le goût des pommes me manque terriblement.”

"Ouais", dit Pinkie en hochant solennellement la tête. “Moi aussi, ça me manque le goût des gâteaux, des crèmes glacées, des cupcakes et des tartes…”

“Tu vois pourquoi je ne suis pas heureuse à l'idée que le Maître puisse trouver une compagne... Si ça devient vraiment sérieux, cette jument devra faire exactement comme nous... Elle devra renoncer à tout: sa famille, ses amis, la vraie nourriture... "

“Oh, je vois ce que tu veux dire... Eh bien, si elle l'aime vraiment, tout se passera bien, n'est-ce pas ?”

“C'est un grand sacrifice”, murmura Applejack.

“Et être un vampire n'est pas si mauvais, je veux dire que nous avons des pouvoirs impressionnants et un tas d’autres trucs ! De plus, nous n'avons jamais à nous soucier de tomber malade, j'ai toujours détesté les rhumes ! On ne vieillit jamais et on ne passe pas par les douleurs de l'accouchement comme toutes les autres juments !”

" 'Ne rien avoir' serait un mot plus approprié."

"Le fait est que nous sommes des vampires sanguinaires et super-puissants, ça signifie que nous pouvons faire tout ce que nous voulons !"

"Sauf avoir une vie."

Pinkie grogna. "Tu sais que tu es une véritable grincheuse, AJ ? Si tu détestes tellement être un vampire, pourquoi l’es-tu devenu ?"

Applejack lui lança un regard meurtrier. "Tu sais très bien pourquoi ! Maintenant, si tu veux bien, cessons de perdre notre temps et allons chercher des ingrédients pour ton stupide gâteau !"

"Pff”, dit Pinkie alors que la jument orange avançait devant elle. "Grincheuse, grincheuse, grincheuse."

 

************************************************

 

Lorsque Applejack et Pinkie Pie revinrent du marché, Spike et Twilight les attendaient dans la cuisine, ils avaient tous les deux un regard sinistre sur leur visage.

"Quoi de neuf ?" demanda Pinkie.

“Je viens de réaliser quelque chose”, dit Twilight, en essayant de garder son calme.

"Le Maître n'a rien bu depuis un certain temps. Cela fait maintenant deux nuits qu’il n’a rien bu car il a été distrait par sa compagne, et il n'a également rien bu la nuit dernière pour les mêmes raisons."

Applejack regarda Spike et compris enfin pourquoi il était là. "Twilight, non..."

“On n’a pas le choix. Nous avons bu il y a deux nuits, nous devrions réussir à nous contrôler, mais après avoir passé si longtemps sans boire du sang, le Maître ne sera peut être pas en mesure de se contrôler en présence de..."

"Nous ne pouvons lui faire ça ce soir !"

“Il n'y a pas de temps à perdre. Lady Fluttershy sera parmi nous en début de soirée, et nous ne pouvons pas le faire boire devant elle. Ce ne serait... pas très flatteur."

"Nous n'aurons qu’à le faire sortir de table pendant quelques secondes et lui donner un verre !"

“Tu oublies un détail, Applejack", dit Twilight avec impatience à travers ses dents, "Lady Fluttershy ne sera pas le seul cœur battant qui sera en présence de notre Maître."

Elle pencha la tête vers Spike et Applejack le regarda.

“Alors, qu’est-ce que tu préfères ? Que le Maître prenne un peu de son sang ou qu’il le vide entièrement ?"

"Ça va aller, Applejack”, lui assura Spike.

“Ça ne me dérange pas."

Après avoir croisé son regard avec le sien durant un long moment, Applejack soupira sans relâche.

"Laissez-nous", murmura-t-elle aux juments.

Twilight et Pinkie sortirent tranquillement de la pièce tandis qu’Applejack prit quelque chose d'un tiroir. C’était une coupe conique avec un long tube relié à sa partie inférieure et une longue aiguille sortant de sa jante. Spike prit une chaise et enroula facilement sa manche. Les médecins utilisaient ce même genre d’instruments pour les transfusions sanguines, seulement au lieu de transférer le sang dans un autre corps, il serait versé goutte par goutte dans un seau.

"Tends ton bras”, dit Applejack quand elle plaça le seau sous son bras et s’asseya en face de lui. “Je veillerai à ce que ça ne soit pas douloureux. Est-ce que tu veux encore tenir mon sabot ?"

Spike secoua la tête. "Je peux m'en passer.”

"Si tu le dis."

Elle prit son bras et déplaça lentement la coupe vers elle, l'aiguille brillait dans la lumière des bougies. Spike la regarda nerveusement. En raison de sa peau épaisse, ils devaient utiliser une aiguille plus longue que ce qu'ils avaient utilisé pour Twilight.

“À la réflexion”, déglutit-il en attrapant son sabot avec sa griffe libre, "juste pour le plaisir."

Applejack sourit légèrement, puis fronça les sourcils. “Tu me le dis quand tu commenceras à te sentir étourdi."

"Vas-y, AJ. Je te fais confiance."

Il grimaça et Applejack se mordit la lèvre quand l'aiguille perça sa peau.

"Aie, aie, aie", respira-t-il.

"Tout va bien?" demanda Applejack avec inquiétude.

Il hocha la tête quand sa respiration se stabilisa. "Ouais."

Il ouvrit les yeux et vit la tristesse sur son visage alors qu'elle regarda son sang remplir la tasse et tomber à travers le tube et se verser goutte à goutte dans le seau.

“Je me suis toujours demandé. Comment ça se fait que ça ne te perturbe pas de faire ça ?"

"Crois-moi", dit Applejack en un souffle, "ça me perturbe."

"Non, non. Je veux dire que tu sois en mesure de le faire sans... perdre le contrôle?"

Elle haussa les épaules. "Je ne sais pas. Maître Discord a toujours dit que j'étais étrange par rapport à ma soif de sang. Je ne sais pas pourquoi je suis plus résistante que les autres à ce sujet. C'est juste que..."

"Eh bien, je suis heureux. Je veux dire que je vous considère tous comme ma propre famille, mais tu es la seule en qui je peux avoir confiance à ce sujet. Même Twilight aurait eu du mal à se contrôler, même si ça ne fait pas longtemps qu'elle est devenue un vampire."

“Je voudrais tellement ne pas avoir à te faire ça."

"Hé", dit Spike en tapotant son sabot. "C'est mon choix, ok?”

“Mais tu es si jeune..."

“J’ai quinze ans, je suis pratiquement un adulte !"

"Et tu es si petit..."

"Est-ce que tu me traites de bébé ?"

Elle étouffa un petit rire. "Non ! C’est juste que nous ne pouvons pas prendre autant de ton sang."

"Je ferai tout ce qu'il faut pour vous aider, même si ça me coûte la vie."

"Eh bien", dit Applejack en levant doucement l'aiguille, "espérons que nous n’en viendrons pas à ça. Ça devrait suffir pour le Maître, tu ne crois pas ?"

Elle déposa le mécanisme et alla chercher un nouveau bandage dans un tiroir.

“Juste par curiosité", dit Spike quand elle commença à envelopper son bras avec le bandage, "si on devait me mordre, à ton avis, à quoi je ressemblerais ?"

Il cria quand Applejack lui tira un peu trop fort le bandage.

"Désolée", dit-elle, déchirant le bandage et l'attachant vers le haut.

"Tu crois que je vais aussi avoir des ailes de chauve-souris ?" demanda Spike avec joie.

"Je ne sais pas. C’est peut-être différent pour les dragons."

"Tu crois que j’aurais des muscles extra puissants ?" haleta-t-il. "Peut-être que je deviendrais plus grand !"

Une fois qu’Applejack eut terminé son nouveau bandage, il se mit debout sur la chaise et se mit à fléchir les bras.

"Fais attention !" dit-il d'une voix profonde. "Le comte Spike-ula va venir te chercher!"

Applejack réprima un rire, avant de reprendre son expression sinistre.

"Du calme mon petit sucre d’orge. Être un vampire n’est pas aussi génial que ça en a l'air. Tu auras le même âge pour toute l'éternité..."

"Exactement ! Ce serait pas trop cool d’être immortel ?! Et les seules choses dont j’aurais à me soucier seraient l'ail et les pieux en bois! Tu crois que je serais aussi beau comme vous toutes ?"

Si Applejack pouvait rougir, elle le ferait en ce moment.

"Hé! Peut-être que Rarity va même changer d'avis à propos de moi? "

Elle fronça les sourcils et posa ses sabots sur ses épaules.

"Spike", dit-elle fermement, en le poussant doucement vers le bas, "tu sais que tu n'es pas fait pour elle. Les vampires ne..."

“Je sais, je sais", grommela-t-il en roulant des yeux. "Les vampires ne tombent amoureux qu'une seule fois et ne sont destinés qu'à une seule, bla, bla, bla. Mais peut-être que ça ne fonctionne pas jusqu'à ce que j’ai atteint l'âge adulte ou quelque chose du genre."

"Je ne pense pas que..."

"Je veux dire que ça ne se produit pas toujours au premier regard, n'est-ce pas ? Twilight m’a dit que ce n'était qu’une simple formalité. Il n'a pas vraiment fallu que quelques secondes au Maître avant de savoir que cette jument était sa compagne ?"

“Je ne veux pas te donner de faux espoirs..."

“J’aurai dix-huit ans dans moins de trois ans ! Peut-être qu’alors elle me remarquera !"

"Ça ne fonctionne pas comme ça, Spike !"

Cette dernière avait crié si fort qu’elle se mit immédiatement à regretter son geste quand elle vit l'éclat de peur dans le visage du dragon. Elle prit une profonde inspiration.

“Écoute. Je ne veux tout simplement pas que tu te donnes de faux espoirs pour quelque chose qui pourrait ne jamais arriver, et pour ce qu’il s'agit de devenir vampire, je ne pense pas que tu voudrais vraiment mener ce genre de vie."

Il se mit à sourire quand il sauta de la chaise. "Hé”, dit-il en mettant une griffe sur son épaule. "Ma maison est avec Twilight, ça a toujours été comme ça et ce sera toujours comme ça, ce qui fait désormais de cet endroit ma maison. Donc que ça te plaise ou non", il tapota avec espièglerie son épaule, "tu es coincée avec moi pour toujours."

Elle lui rendit son sourire, mais ses yeux étaient toujours aussi tristes. Spike était son ami le plus cher au monde, et la dernière chose qu'elle voulait était qu’il subisse le même sort que le sien.

 

*************************************************

 

Rarity avait entraîné Discord toute la nuit et tout au long de la matinée dans sa chambre. Ses yeux étaient fatigués, puisque habituellement il ne restait pas éveillé aussi longtemps.

"Encore une fois", ordonna Rarity.

Discord se mit à grogner. "Mais nous avons déjà fait ça au moins cinq cents fois !"

"Et alors, ça ne devrait pas être un problème pour vous. Maintenant, qu'est-ce que vous allez lui dire quand elle arrivera devant vous?"

Il sourit et salua gracieusement Rarity. "Lady Fluttershy, c’est un plaisir de vous revoir."

"Non, non, non! Qu'est-ce que je vous ai dit? Vous devez mettre un accent sur le mot ‘plaisir!’ Il faut qu’il soit lent et séduisant, mais également doux et assez sincère pour qu'elle sache ce que vous voulez lui dire !"

Discord leva les yeux au ciel et essaya à nouveau. "Lady Fluttershy, c’est un plaisir de vous revoir."

"Bien. Maintenant, prenez mon sabot."

Elle lui tendit pour qu’il puisse le prendre et le porter à ses lèvres.

"Les crocs !" le mit-elle en garde.

Discord mit sa griffe à sa bouche et réalisa que sa deuxième dent était sortie. "Oh c'est vrai."

Il inspira par la narine gauche et expira brusquement à travers l'autre. Sa dent se rétracta dans sa bouche.

"Désolé. Je ne contrôle pas vraiment ce genre de chose."

"Bien, vous pouvez embrasser mon sabot."

Il apporta son sabot à sa bouche et pressa ses lèvres contre elle.

"Non !" souffla Rarity. "Vous voulez lui baver dessus ?! C’est une jument, pas un morceau de viande! Traiter son sabot comme un délicat morceau de verre qui pourrait se briser au moindre contact. Et bien sûr, vous ne voulez pas qu’il se casse.”

Discord soupira et apporta de nouveau son sabot à ses lèvres, lentement cette fois, et il l'embrassa légèrement.

“Bien. Maintenant, amenez-moi à table. Et n'oubliez pas de m'installer confortablement sur la chaise."

Il la conduisit vers une chaise en bois, la sortit et attendit qu'elle se baisse avant de la pousser sous elle.

"Maintenant", dit Rarity en croisant ses sabots arrière sur ses genoux. "Quel genre de sujets allez-vous mettre en conversation?"

"Me renseigner sur ses goûts ?" demanda Discord avec espoir.

"Correct. Quoi d'autre ?"

"Son enfance ?"

"Non, non. Les conversations plus personnelles viennent au deuxième rendez-vous. Vous ne voulez pas la faire éclater en larmes à cause d’un événement tragique qui se serait déroulé durant son enfance, n'est-ce pas ? Elle doit se sentir à l'aise devant vous en premier avant de la faire pleurer."

Il gémit quand ses bras pendaient à ses côtés. “Sérieusement, pourquoi y a-il autant de règles ? Je veux dire que nos règles sur l’accouplement sont déjà assez compliquées, alors pourquoi le fait d'avoir un simple dîner avec une jument doit être aussi difficile ?!"

"Si vous voulez gagner son cœur, vous devez travailler pour l'obtenir. Non pas parce que les juments sont de simples prix à gagner, bien sûr, mais l'amour est quelque chose qui doit être gagné."

Il soupira en s'affalant contre le mur et glissa sur le sol. "Y a-t-il même un sens à tout ça ? Je veux dire... serait-elle à même de rester en ma compagnie une fois qu'elle saura qui je suis ? D’ailleurs, sais-tu que je ne lui ai pas donné mon nom pour cette raison? Et même si elle ne prend pas compte de ça, pourra-t-elle vraiment m'aimer ?"

"Oh, Maître”, dit Rarity avec sympathie en se levant et en lui touchant l'épaule. "Vous n'êtes peut-être pas la créature la plus... raffinée au monde, mais vous avez de nombreuses qualités. Vous... vous… vous êtes très doué en musique ! Vous jouez très bien du piano ! Et vous... vous avez un excellent sens de l'humour ! Par exemple, il y a quelques semaines, vous avez fait tellement rire Pinkie qu'elle en a fait gicler du sang par son nez ! Vous êtes aussi... vous êtes aussi très bon et miséricordieux. Après tout, vous m'avez sauvé la vie ainsi que celle de Twilight et d'Applejack. Vous êtes aussi un très grand philosophe ! Les jument adore les étalons intelligents !"

“Je ne suis pas un étalon", grommela-t-il.

"C'est vrai, vous ne l'êtes pas. Vous êtes mille fois mieux que les étalons ! La plupart des étalons..." Son visage se fit soudainement sombre, " La plupart des étalons pensent qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent avec les juments, qu'elles leur montrent de l'intérêt pour eux ou pas." Elle se força à sourire. "Je suis sûre que lorsque Lady Fluttershy verra combien vous la respectez, elle verra également que vous êtes, pour ainsi dire, un véritable gentlecolt."

“Mais c’est une lady !"

“Et alors ? Vous faites aussi partie de la haute société."

Il souffla. ”Tu sais très bien que ce titre n'est qu’une couverture. C’est une noble. Je pourrais tout aussi bien accueillir une princesse !"

"Oh, je doute qu'elle soit difficile. Je veux dire que je n’ai pas encore rencontrée cette jument, mais vu la façon dont vous la décrivez, elle sonne comme une fille très gentille. D’ailleurs, n'avez-vous pas dit qu'elle vous a empêché de tuer ces voleurs, alors qu'ils avaient essayé de la voler ? Il est clair qu'elle a du cœur. Peut-être qu'elle ne vous jugera pas trop vite ".

“Si elle a du coeur ?" dit Discord, en regardant dans le vide. “Je... Je n’ai jamais vu un poney faire une telle chose envers de si viles créatures." Un sourire se forma sur ses lèvres. “C’est vraiment un ange..."

Un coup à la porte interrompit ses pensées.

"QUOI ?!" aboya-t-il d’agacement.

"Euh", répondit la voix tremblante d’Applejack : “Je vous apporte quelque chose à boire, maître."

Discord lui ouvrit la porte et il pencha sa tête sur le gobelet et le plateau dans le sabot d'Applejack.

"Hein ?"

"Vous n’avez rien bu depuis cinq jours", expliqua Applejack quand elle l'approcha.

“Je n'ai rien bu depuis tout ce temps ?" dit-il, caressant sa barbe. “D’ailleurs, je n'ai pas particulièrement soif."

“Tout de même, vous devriez boire quelque chose avant ce soir. Nous ne voulons pas… avoir un accident."

Il se leva et regarda la jument orange avec dégoût. “Je ne perdrai jamais le contrôle en la présence de Fluttershy !"

Applejack plissa les yeux. “Je ne parle pas seulement de notre invitée. Vous n’avez tout de même pas oublié notre petit ami dragon ?"

Discord soupira quand il prit le gobelet.

"Excuse-moi."

Il le porta à ses lèvres et avala son contenu.

"Ah”, souffla-t-il en se léchant la bouche. "Je n’avais pas réalisé à quel point j'avais soif."

"Eh bien", dit Applejack en reprenant la tasse, "nous en avons un peu plus si vous en voulez plus tard, mais ne soyez pas trop gourmand !"

Elle trotta aigrement vers la porte et la referma dans un bruit sourd.

“C'est moi, ou elle semble encore plus aigrie que d'habitude ?" demanda Discord.

"Elle est juste en colère que nous prenons le sang de Spike", dit Rarity en prenant un mouchoir pour essuyer la bouche de son maître. "Maintenant, j’ai pensé que vous devriez peut-être vous présenter ce soir à Lady Fluttershy avec un cadeau."

"Un cadeau ?" dit-il en éloignant son sabot.

"Quel genre de cadeau donne-t-on à une jument ?"

"Eh bien, il y a toujours des fleurs, mais je pensais à quelque chose de plus permanent. Il serait plus impressionnant de lui donner quelque chose de plus personnel, mais comme nous ne savons pas grand-chose à son sujet, nous devrions commencer par quelque chose de simple et petit, comme un bijou en quelque sorte."

"Un bijou ?" Discord caressa sa barbe, pensif..

Il pensa à Fluttershy et ce qu'il savait à son sujet. Eh bien, elle était belle, ça c'était une évidence. Elle avait un cœur aussi pur qu'il ne pouvait le dire. Il pensa alors à son nom, qui lui faisait penser au ‘doux battement d’une aile de papillon’.

Puis il eut une idée et agita sa griffe, faisant apparaître un petit collier.

"Que dis-tu de ça ?"

Rarity prit le collier avec sa magie pour l'examiner. C'était un simple collier avec une fine chaîne dorée avec un petit pendentif orné d’une pierre précieuse sous la forme d'un papillon rose.

"Oh, parfait !" dit-elle. "Et vous avez dit qu'elle a les cheveux roses, donc ça lui correspondra parfaitement !"

Discord fit apparaître une boîte à bijoux en velours rouge et plaça le collier a l’intérieur en le fixant d’un air rêveur. Elle allait l'aimer, il le savait. Ce soir, il réussirait à gagner son coeur et ils vivraient tous les deux heureux pour toujours .

Rarity semblait avoir lu dans ses pensées.

"Souvenez-vous bien de ça, Maître. Ce genre de choses prennent du temps. Même si les choses se passent bien, ce soir, il ne faut rien précipiter. Elle ne sait rien sur les lois des contacts entre les vampires et il est préférable que cela reste ainsi durant un certain temps. Cela accablerait cette pauvre petite chose ! Je ne pense pas que vous pouvez réellement lui faire du mal, mais... je suis d'accord avec Applejack. vous devez être prudent."

"Je sais,”, soupira d’un air rêveur Discord alors qu'il fermait la boîte. "Mais encore, si les choses se passent bien, ce soir, elle fera un pas de plus avant de pouvoir enfin être mienne."

Rarity croisa ses sabots. "Discord…"

"Je veux dire que je deviendrai sien, nous serons à l'un comme envers l'autre... enfin tu vois ce que je veux dire ! Le fait est que nous sommes destinés l’un à l'autre, il est donc normal que nous soyons ensemble."

Il se détourna avec un regard déterminé sur son visage. "Nous devons simplement apprendre à mieux nous connaître."

 

        À suivre

 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.