Discord icon

Fights

Discord arpentait la chambre de Screwball, essayant de contrôler sa frustration. Sa fille était assise sur le lit, en regardant ses sabots tandis que Fluttershy se tenait à une distance de sécurité entre les deux.

"Je suis un père raisonnable !" fulmina Discord. "Je te laisse déformer la réalité, je te laisse manger le dessert avant le dîner ! Je ne te demande presque jamais rien ! Pourtant, je t'ai donné une seule règle à suivre, une seule et tu m'as quand même désobéi !"

"Papa, tu ne comprends pas..." commença à dire Screwball.

"Est-ce que tu savais que c'était lui qui se cachait sous cette forme depuis le début !?"

"Je..."

"Est-ce que tu le savais !?"

Elle baissa la tête. "Oui."

Il croisa les bras. "Ça fait combien de temps que tu vois ce garçon ?"

Screwball détourna les yeux.

"Combien de fois dois-je te le dire !? Les changelins sont dangereux ! Tu ne peux pas leur faire confiance, surtout celui-là !"

"Tu ne sais même pas qui il est !" cracha sa fille.

"Ah oui !? Eh bien, tel mère, tel fils, les changelins sont tous les mêmes : sans cœur, froid, monstrueux et hideux !"

"Et c'est toi qui oses dire ça !"

"Quoi !?"

Screwball couvrit sa bouche tandis que Fluttershy haletait avec l'horreur. Discord plissa les yeux vers sa fille.

"Oh", grogna-t-il. "D'accord ! Tu veux donc jouer à ça avec moi, n'est-ce pas, mademoiselle !? Eh bien oui, comme tu peux le constater, je suis vraiment hideux ! Mais moi, au moins, j'ai un cœur ! Les changelins sont incapables de..."

"Papa, je l'aime !"

Le seul bruit qu'on entendit fut un autre cri de Fluttershy. Les yeux de Discord atteignirent la taille d'une poêle à frire.

"Non", dit-il. "Tu as perdu l'esprit !? C'est un changelin !"

"Je m’en fiche !" dit Screwball d’un air de défi.

"Tu ne vois pas qu'il t’a ensorcelée !? Tu ne vois pas qu'il se nourrit de tes émotions !? Il te manipule ! Une créature comme ça ne peut pas aimer !"

La jeune jument ne pouvait plus en supporter d'avantage et sauta hors du lit. "Tu es un hypocrite !"

Elle courut vers la porte.

"Je n'en ai pas fini avec toi, jeune fille !" hurla Discord.

"Eh bien, moi, j'ai fini !"

Quand elle ouvrit la porte avec sa magie, elle entendit des cris. Derrière la porte se trouvaient les Tri-Pies et Prism. Screwball les ignora et courut en sanglotant dans le couloir.

"Screwball Fluttershy Draconequus !" cria Discord. "Reviens ici immédiatement !"

"Discord !" dit sévèrement Fluttershy en posant sa patte sur son épaule. "Je pense que tu as été trop dur avec elle."

"Trop dur avec elle !?" répéta le draconequus. "Elle m'a délibérément désobéi ! En plus de cela, elle a utilisé sa magie contre moi et m'a traité de monstre sans cœur ! Et d'hypocrite par dessus le marché !"

"Mais Discord, tu ne vois donc pas ?"

"Qu'est-ce que je suis censé voir ?"

"C'est précisément la façon dont on me traitait quand je suis tombée amoureuse de toi !"

Le draconequus se tut. Il essaya de trouver une réponse appropriée, mais il n'en trouva aucune.

"Et je suis d'accord avec notre fille", déclara Fluttershy. "Tu es un hypocrite ! Tu interdis à Screwball de tomber amoureuse d'un changelin, alors que personne ne voulait que je tombe amoureuse de toi !"

"C'était différent !" insista Discord. "Je t'aimais en retour ! Les changelins sont incapables d'aimer ! Ils disent qu'ils se soucient de toi, mais une fois que leur faim est satisfaite, ils te poignardent dans le dos !"

"Chéri, je sais que tu es probablement trop bouleversé pour en discuter, mais que s'est-il exactement passé entre toi et Chrysalis pour que vous deveniez des ennemis ?"

Il soupira. "Il y a longtemps, quand je n'étais encore qu'un enfant seul dans la nature, j'ai rencontré Chryssie, enfin, Chrysalis, quand elle était encore princesse. Même à cet âge, elle était sournoise ! Elle ne semblait pas se soucier de mon apparence et elle disait qu'elle était mon amie. Je lui ai dit que je cherchais une maison, et elle m'a parlé de cette terre où les créatures de toutes sortes étaient acceptées."

"Equestria ?" devina Fluttershy.

"Tu as deviné. Et je peux te dire qu'elle s'est vraiment trompée sur ce coup là ! Mais ce n'est pas ce qui m’a le plus choqué ! Bien des années après, quand j'ai conquis Equestria, Chrysalis, qui était récemment devenue reine, et ses changelins ont profité de mon trouble pour se nourrir des sentiments des poneys !"

Il regarda sa femme avec sincérité. "Elle m'a utilisé, Fluttershy ! Elle m'a envoyé à Equestria, elle savait que les poneys allaient me rejeter et me rendre tellement fou que j'allais conquérir le royaume alors qu'elle aurait pu le faire elle-même !"

"Tu es sûr que ça s'est vraiment passé comme ça ?"

"Oh, j'en suis sûr ! D'ailleurs elle n'a même pas essayée de me le cacher quand elle est venue dans mon antre pour s’en réjouir !"

Il grogna et s'effondra sur le lit. "Je veux tout simplement que Screwball se rende compte que je ne veux pas qu'elle soit blessée ! Et je ne veux certainement pas qu’elle subisse la même chose..."

"Chut", murmura Fluttershy, caressant sa tête. "Ce qui est arrivé avec Chrysalis appartient désormais au passé. Peut-être que son fils est différent."

"Comment tu peux en être sure ?" souffla Discord.

"Je ne sais pas, mais il y a dix-sept ans, j'ai rencontré une créature que tout le monde pensait être un monstre. Je pensais que c'était un monstre moi aussi, jusqu'à ce que j'apprenne à mieux la connaître. Un an plus tard, je l'ai épousé, et aujourd'hui je me sens si heureuse de pouvoir vivre ses côtés pour l'éternité."

"Mais les changelins... Ils sont mauvais !"

"Toi aussi tu étais mauvais autrefois, tu t'en souviens ?"

"Oui, mais..."

"Et pourtant tu as changé, n'est-ce pas ?"

"J'ai changé, mais..."

"Et qu'est-ce qui t'a fait changer ?"

Il leva les yeux vers elle. Après toutes ces années, elle était encore la plus belle chose qu'il avait jamais vue. Bien sûr, il avait jeté un sort de jeunesse éternelle sur elle peu de temps après leur mariage, alors elle n'avait pas l'air si différente.

"Toi."

Fluttershy sourit. "Parce que tu es tombé amoureux de moi."

Il se redressa. "C'était bien plus que ça. Tu étais tout pour moi ! Ma vie n'avait plus aucun sens sans toi !" Il tendit la main pour lui caresser la joue. "Je ferai n'importe quoi pour toi !"

"Alors tu ne penses pas que le prince Mothball peux ressentir la même chose au sujet de Screwball ?"

Il se raidit. "Je... Je…" Il soupira lourdement. "Peut-être que tu as raison, mais... Elle doit rester prudente. Je suppose que je devrais aller lui parler."

Fluttershy secoua la tête. "Donne-lui un moment pour se calmer."

 

****************************************************************************

 

Screwball ne savait pas où aller. Elle s'était immédiatement téléportée vers son sanctuaire. Son premier instinct fut de sangloter dans ses sabots.

Pourquoi son père ne pouvait-il pas comprendre ? Il avait toujours été d’accord avec tout ce qu'elle faisait. Même si elle savait qu'il ne lui permettrait jamais de revoir Mothball, il ne l'avait jamais su jusqu'à présent. Maintenant qu'il avait deviné son secret, il allait faire en sorte de ne jamais la perdre de vue. Ce n'était qu'une question de minutes avant qu'il ne la retrouve.

"Je savais que tu serais là."

"Allez-vous-en !" cria-t-elle.

"Hein ?"

Screwball se retourna sur elle-même et réalisa que ce n'était pas la voix de son père. Elle se retourna pour voir Mothball. Elle jeta rapidement un sort pour refaire sa coiffure et se donner un peu de maquillage.

"Désolée", s'excusa-t-elle. "Je pensais que tu étais mon père. Qu'est-ce que tu fais ici ?"

Il exécuta la quatrième étape. "Je suis venu pour voir si tu allais bien."

"Ouais, je vais bien. C'est juste que... Je me suis disputée avec mon père."

"Oh. Je suppose que c'est de ma faute."

"Non, c'est moi qui t’ai fait reprendre ta véritable forme. Je suis aussi celle qui a jeté mon père contre un arbre. Tu sais que je n'ai jamais utilisé ma magie contre lui auparavant ? Nous avons toujours été si proches et nous ne nous sommes jamais disputés." Elle soupira. "Je suppose que ça devait arriver à un moment ou un autre."

Elle baissa la tête et resta silencieuse pendant un certain temps. Mothball s'était prudemment approché et s'était assis à côté d'elle.

"Sinon, comment tu vas ? Tu sais, à part les problèmes familiaux."

Screwball renifla. "Bien, je suppose." Elle sourit un peu. "J'ai un petit frère, maintenant."

Le changelin haussa les sourcils. "Un frère ?"

"Ouais, il s'appelle Zany. C'est le bébé le plus mignon que j'ai jamais vu !"

"Est-ce qu’il peut, euh... faire les mêmes choses que toi ? Je veux dire… de la magie ?"

Elle acquiesça. "Oui, même s’il a du mal à la contrôler. J’ai hâte qu'il grandisse ! Comme ça, nous pourrons encore plus jouer ensemble et je pourrai lui montrer mon super lancer de balle"

"Il a quel âge ?"

"Cinq mois."

"Et tes amis ? Qu’est-ce qu’ils deviennent ?"

"Dinky et Cinnamon Stick ont dansé ensemble, tout comme Thunder et Apple Blossom. Je pense que…" Elle se rapprocha de lui. "Beaucoup ont eu assez de courage ce soir pour..." Elle toucha son sabot avec le sien. "Dire à ceux qu'ils aiment... eh bien..."

Elle n'eut pas besoin de dire quoi que ce soit. Mothball pouvait sentir ses émotions. Les choses se déroulaient comme prévu. Tout ce qu'il avait à faire était de prétendre qu'il ressentait la même chose pour elle et lui soustraire encore plus d'informations. C'est ce que sa mère voudrait. Mais lui ce n'était pas ce qu'il voulait.

Il retira son sabot. "Screwball, tu ne peux pas ! Tu ne peux pas avoir de sentiments pour un changelin ! Tu ne peux pas aimer quelque chose qui n'a pas de cœur et qui ne peux pas t'aimer en retour !"

Screwball le regarda d'un air sérieux. "Pourquoi tu ne vois pas ce que je vois ?"

"Voir quoi ?"

"Ça !"

Elle prit de nouveau son sabot et, cette fois, le plaça sur son torse.

"Tu sens ?"

Quelque chose dans sa poitrine pompait rapidement.

"C'est un battement de cœur", déclara Screwball.

Mothball la regarda avec incrédulité, puis secoua la tête.

"C'est impossible", murmura-t-il. "Je ne suis pas censé avoir un cœur, je suis exactement ce que ton père à dit de moi : froid, insensible..."

"Si tu es si froid et insensible, pourquoi tu ne m'as pas encore vidé de tout mon amour ?"

"Parce que, parce..."

Il ne pouvait pas penser à une raison précise, car il y en avait trop : parce que je ne veux pas te faire de mal, parce que je suis censé te garder en vie, parce que je pense que tu es vraiment jolie …

Il choisit alors la plus sûre :

"Tu es la seule amie que j'ai jamais eue."

Quand elle lui sourit, Mothball aurait juré avoir entendu de la musique. Il se dit que ce n'était que son imagination jusqu'à ce que des lucioles les entourent en formant un cœur. 

Screwball battit innocemment de ses beaux yeux violets.

"Désolée", dit-elle. "Quand je suis émue, j'arrive plus à me contrôler."

C'est moi ou elle essaie de me séduire ?

Encore une fois, il se trouva perdu dans ces tourbillons hypnotiques. Il ne savait pas si c'était à cause de la magie, ou si ses yeux étaient vraiment étincelants. Il n'avait presque pas réalisé qu'elle s'était penchée, jusqu'à ce que ses lèvres se trouvent à quelques centimètres des siennes.

Il s'arracha de son emprise et le sort fut brisé.

"Tu n’as pas écouté ce que j'ai dit tout à l'heure !?" demanda-il sèchement.

"Je m’en fiche !" répliqua Screwball

"Tu ne devrais pas ! Tu crois que je serais capable de vivre la conscience tranquille si je te blessais ... ?"

Il fit une pause, choqué par les mots qui étaient sortis de sa bouche. Screwball était également surprise, non pas par ses paroles, mais par son ton effrayé. Mothball décida qu'il devait partir d'ici avant qu'il ne lui donne de fausses idées et régler ce fichu battement étrange en lui.

"Tu devrais rentrer chez toi", dit-il rapidement.

"Quoi ?" demanda Screwball en clignant des yeux.

"Ta famille est probablement morte d'inquiétude."

Elle soupira. "Je suppose que tu as raison. J'ai causé assez d'ennuis pour aujourd'hui. Est-ce que je pourrai te revoir ?"

Mothball détourna les yeux. "Je ne crois pas."

"Mais..."

"Pour ta propre sécurité, Screwy, je pense qu'il est préférable qu'on ne se revoie plus."

Ça lui faisait mal de lui dire ça, encore plus que la première fois qu'il l’avait quittée. Cette fois-ci, c'était bien réel, et Screwball savait qu'il ne mentait pas. Il entendit un reniflement et résista à l'envie de la regarder, sachant que ses beaux yeux se remplissaient de larmes.

"Au revoir", murmura-t-il.

Mothball décolla avant qu'il ne puisse changer d'avis. Les oreilles de Screwball tombèrent quand elle commença à pleurer pour la deuxième fois ce soir-là.

Elle ne voulait pas retourner à Canterlot, mais elle n'avait pas le choix. Ses parents allaient se fâcher si elle ne revenait pas bientôt.

 

****************************************************************************

 

"Toujours aucun signe d'elle ?" demanda Fluttershy à ses amis.

Applejack secoua la tête. "Nous avons cherché partout !"

Discord était de plus en plus nerveux. "Vous ne pensez pas qu'elle se serait enfuie, n'est-ce pas ?"

Lorsque Screwball se matérialisa en face de lui, il poussa un soupir de soulagement.

"Oh, merci Celestia !"

"Où étais-tu, jeune fille ?" demanda Fluttershy, en croisant ses sabots.

"J'ai pris un peu l'air", marmonna Screwball, en n’établissant aucun contact visuel avec les poneys.

"Screwy, il faut qu’on parle..." commença à dire son père.

Elle lui tourna le dos. "J'ai pas envie de parler. Je vais me coucher."

Discord grimaça. "Comment oses-tu me tourner le dos !? Tu reviens ici tout de suite, ou je vais… "

"Qu'elle y aille, chéri", dit Fluttershy, en prenant sa patte dans ses sabots. "Ça a été une longue nuit. Elle a besoin d'un peu de repos."

"Nous devrions tous allez dormir", déclara Twilight.

Les autres étaient tous d'accord et partirent vers leurs chambres, tous sauf Rarity. Elle tapota la pégase jaune sur l'épaule.

"Fluttershy, puis-je parler avec toi ?"

Fluttershy regarda son mari. Après cette dispute familiale, Discord avait besoin d'attention, surtout maintenant, mais l'expression de Rarity était désespérée.

"Ça ne prendra qu'un instant."

Le draconequus hocha solennellement la tête et laissa les deux juments seules.

"Comment fais-tu pour que ça marche ?" demanda soudainement Rarity.

Les yeux de Fluttershy s'élargirent. "Qu'est-ce que tu veux dire ?"

"Ton mariage. Il ne peut pas être facile ! Je veux dire... vous ne vous disputez jamais tous les deux ?"

"Bien sûr que si. Les couples mariés se disputent tout le temps."

"Alors, comment faites-vous pour être encore ensemble ?"

"Quand on se dispute, nous discutons de ce qui nous dérange et après la dispute, nous essayons de résoudre ce problème. Si nous ne parlons jamais de nos problèmes les uns avec les autres, comment peut-on savoir ce qui préoccupe l'autre ?"

"Mais ...", balbutia Rarity. "La plupart des mariages se terminent à cause d'une... dispute ?"

Fluttershy secoua la tête. "Les disputes sont normales. Bien sûr, je ne sais pas si c'est vraiment le cas, mais je pense tout de même que les mariages se brisent en raison du manque de dispute."

"On ne se disputait jamais, Fancy Pants et moi, jusqu'à ce que..."

La licorne se tut, ce qui attira l'attention de Fluttershy.

"Jusqu'à quoi, Rarity ? Tu peux tout me dire. Quoi qu'il en soit, je n'en parlerai à personne. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je mange mon fer."

Rarity sourit un peu et prit une profonde inspiration. "J'ai surpris Fancy Pants avec une autre jument."

Fluttershy haleta de surprise. "Quoi ? Quand ça ?"

Toute l'histoire venait d'être déversée. "Quelques jours avant l'anniversaire de Screwball et Dinky, Fancy Pants m'a dit qu'il allait déjeuner avec un ami. Puis, pendant que je faisais des courses, Upper Crust a dit qu'elle l'avait vu au café avec son ancienne petite amie, Fleur-de-Lys ! J'ai essayé de me dire que c'était seulement un repas décontracté, mais j'étais tellement curieuse que j'ai demandé à Upper Crust de me conduire à eux ! Quand nous sommes arrivés là-bas, ses sales sabots étaient sur lui ! En public, en plus ! Humiliée et blessée, je me suis précipitée à la maison, j'ai emballé mes affaires, j'ai laissé une note à Fancy Pants, j'ai retiré Gemstone d'une de ses leçons de piano et j'ai sauté dans le premier train pour Ponyville !"

Quand des larmes se formèrent dans les yeux de Rarity, la pégase était sans voix. Elle essaya de penser que Fancy Pants ne ferait jamais une chose pareille. Il avait toujours été un vrai gentlecolt avec chacune d'entre elles.

"Peut-être que ce n'est pas ce que tu penses", suggéra Fluttershy.

"Et ce serait quoi ?" cassa Rarity.

"Est-ce que tu en as parlé avec Fancy Pants ?"

"Eh bien, je... non. J'étais tellement bouleversée, je ne pouvais pas lui parler ! Je ne l'ai même pas dit à Gemstone !"

"Alors comment tu sais ce qui est arrivé ?"

La licorne ne dit rien.

"Écoute, je ne dirai rien, mais tu ne devrais pas laisser quelque chose comme ça au fond de toi, en particulier envers Fancy Pants. Si tu ne règles pas ce problème avec lui, jamais il ne sera résolu."

Rarity regarda son amie dans les yeux. "Tu as raison. Je ne devrais pas être en colère. Je dois parler avec Fancy Pants. Je suppose que cela signifie que je devrais jeter ces papiers de divorce à la poubelle."

Fluttershy sourit. "C'est un bon début, Rarity."

"Mais... Pour le moment, je dois dormir. Je te remercie, Fluttershy. Tu es vraiment la meilleure amie que tous les poneys rêvent d'avoir."

Twilight n'était pas venue pour écouter. Elle était revenue poser des questions à Fluttershy à propos du changelin quand elle entendit la conversation entre elle et Rarity. L'alicorne pensa alors à sa situation avec Flash. Ils n'avaient jamais vraiment parlé de ce qui était arrivé il y a cinq ans. Peut-être était-il temps qu'ils le fassent.

Elle pensa également à ce qui se passait entre Screwball et le changelin, que Discord avait appelé l’héritier de la Reine Chrysalis. Screwball s'était retournée contre son père pour défendre ce garçon. Twilight voulait savoir pourquoi.

 

****************************************************************************

Lorsque Mothball arriva à la ruche, sa mère l'attendait.

"Quelles informations as-tu récoltées auprès du demi-poney ?" demanda-t-elle.

Le prince se détourna d'elle. "Je ne veux plus faire partie de ce plan, Mère."

La reine Chrysalis plissa les yeux. "Qu'est-ce que tu as dit ?"

"J'ai dit que je ne veux plus faire partie de ce plan !"

La changelin serra les dents. "Es-tu en désaccord avec moi ?"

Mothball lui lança un regard plein de défi. "Peut-être que je le suis. De toute façon, qu'est-ce que ça peut vous faire ?"

Furieuse, sa corne rayonna d'une lumière verte quand elle envoya sur lui un sort qui l'envoya contre un mur.

"Personne ne me défie !" hurla Chrysalis en faisant un pas vers lui. "Surtout pas mon propre fils ! Maintenant, dis-moi ce que tu tout ce que tu sais !"

Mothball avait peur. Il n'a jamais résisté à sa mère avant et elle n'avait jamais utilisé sa force contre lui ! Néanmoins, il garda son courage.

"Je me fiche de ce que vous me ferez ! Pourquoi vous ne laissez pas cette pauvre famille tranquille ?"

Chrysalis grogna. "Je savais que tu serais trop faible pour accomplir cette tâche !" Puis elle sourit. "Et je sais exactement ce qui te rend aussi faible. Ce demi-poney a... une certaine valeur à tes yeux, n'est-ce pas ?"

Mothball était figé par la peur, provoquant chez Chrysalis un sourire de triomphe.

"Je vois que c'est le cas. Si je ne peux pas obtenir d'informations auprès de toi, je peux toujours aller directement à la source."

"Non !" protesta-t-il. "Vous ne pouvez pas ! S'il vous plaît, ne lui faites pas de mal !"

"Tu ne veux pas que je lui fasse du mal ?" La reine se mit à rire. "Alors, dis-moi ce que je dois savoir."

 

                                                              À suivre.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.