Discord icon

Ever After

Quand le jeune couple retourna sur le sol, leurs lèvres étaient toujours collées ensemble. Le monde autour d'eux était revenu à la normale et il n’y avait plus un seul changelin en vue, mis à part Mothball. Les poneys et les poulains étaient tous sortis de leurs cachettes et se mirent à applaudir. Discord en resta béat d'admiration, mais était toujours en colère.

"À un moment donné, il faudra bien qu’ils reprennent leur respiration !" s'écria-t-il furieusement.

Applejack leva les yeux au ciel. "Hé, ce gamin vient de nous sauver la vie, sans compter qu'il a ramené Zany sain et sauf, on lui doit bien ça."

Quand le couple finit par se séparer, Mothball avait un sourire béat sur son visage.

"Splendide !"

Ses yeux tournaient en rond et des cœurs animés surgirent derrière sa tête. Cela fit rire Screwball. Ses amis se précipitèrent à ses côtés pour l'étreindre.

"C'était génial !" cria Apple Blossom.

"Héroïque !" ajouta Cinnamon Stick.

"Trop cool !" dirent en chœur les Tri-Pies.

"Romantique !" soupira Cinnamon Roll.

"Super génial !" dit Prism, mais elle sortit sa langue. "Même si ça impliquait un baiser."

"Alors, vous n'êtes plus fâchés contre moi ?" demanda Screwball avec optimisme.

"Bien sûr que non !" confirma Dinky. "On te pardonne !"

"Ouais", dit Cinnamon Stick en mettant un sabot sur sa tête bandée. "Ce n'était pas si mal que ça."

Pendant ce temps, Mothball tournait en rond, perdu dans la mémoire de la félicité qu'il venait d'expérimenter.

"Oh, oh", rit Apple Blossom. "Vraiment, je pense que ton baiser a fait beaucoup plus que sauver le monde. Tu as rendu ce pauvre garçon aussi fou que toi !"

Le groupe se mit à rire. Screwball se retira de leur étreinte et alla vers son petit ami. Elle mit ses sabots sur ses épaules pour l'empêcher de tomber. Mothball reprit alors ses esprits, seulement pour se perdre dans ses tourbillons hypnotiques.

"Je suis fier de toi, Screwy."

Ils se tournèrent vers Twilight, qui avait récupéré sa corne.

"Tu as perdu le contrôle de tes émotions, mais au final, tu n'as pas perdu de vue ce qui était vraiment important : l'amour de ta famille, l'amour de tes amis et", l'alicorne se mit à sourire, "l'amour de ton étalon."

Mothball se mit à rougir nerveusement. "Princesse ... Je sais que j'ai fait d’horribles choses par le passé, mais je jure que je serai prudent avec les autres poneys ! Je peux devenir végétarien et me nourrir de chocolat !"

Twilight se mit à rire. "Tu es pardonné, Mothball."

La raillerie de l'alicorne s'arrêta quand Discord s'avança devant elle. Mothball était terrifié face au regard strict du draconequus. Ses bras étaient repliés et son visage montrait un froncement de sourcils. Le changelin s’accrocha désespérément à Screwball. Elle lui donna une étreinte rassurante.

Discord jeta un coup d'œil entre les deux. Il ne dit rien durant un long moment. Puis il soupira et tendit sa patte vers le changelin.

Mothball la regarda avec méfiance. Il jeta un coup d'œil à Screwball, qui souriait avec excitation. Il la lâcha et avança vers la patte de Discord. Le prince regarda le draconequus. Son sourcil se leva, comme pour dire : Tu veux ma fille, oui ou non ?

Le changelin leva lentement son sabot et le plaça dans sa patte. Dès qu'ils eurent pris contact, Mothball sentit un choc électrique et se secoua de façon incontrôlable. Il arracha son sabot de sa patte.

Discord commença à rire et révéla le buzzer dans sa patte. Il agrippa son estomac quand il s'effondra à terre. La famille Pie riait aussi, tout comme Screwball. Les autres rirent ou se contentèrent de sourire.

Mothball regarda sa petite amie dans la confusion. "Pourquoi tu ris ? Ton père m'a électrocuté !

Screwball riait tout en lui caressant le dos. "C'est sa façon de te montrer qu'il t'aime bien !"

Le changelin regarda les autres. Cinnamon Stick haussa les épaules.

"C'est vrai."

Mothball se retourna alors vers Screwball et se mit à rire à son tour. Tout le monde se tut quand Rainbow Dash sortit de la maison de Derpy. Son visage était solennel. Elle vit que le monde était redevenu normal et que Screwball se tenait dans les sabots d’un changelin, mais tout ce qui importait était la nouvelle qu'elle était sur le point de révéler.

"Rainbow, qu'est-ce qui ne va pas ?" demanda Applejack.

La pégase baissa la tête. "C'est Fluttershy."

 

***************************************************************************

 

Discord ouvrit la porte de la chambre de Derpy. Les jumeaux Dash reculèrent dans un coin, lui permettant de voir plus clairement la scène. Derpy se tenait sur le côté, les larmes aux yeux alors qu'elle tenait une assiette de muffins. Rarity était à genoux près du lit, enlevant un stéthoscope de sa tête. Fluttershy était couchée sur le lit, complètement immobile. La licorne regarda tristement Discord et secoua la tête.

Il marcha lentement vers sa femme, les yeux fixés sur son visage figé. Il posa délicatement ses doigts sur son cou. Pas d'impulsion. Il posa sa patte sur sa poitrine. Aucun battement de cœur. Pas un seul souffle.

Les autres se pressèrent devant la porte, haletant à la vue de Fluttershy. Screwball entra dans la maison, tenant son frère dans ses sabots. Elle s'arrêta au milieu de la pièce. Elle regarda Rarity.

"Elle est... ?"

Rarity baissa et hocha la tête.

"Non", prononça Discord.

Il souleva le corps inerte de Fluttershy et la serra contre lui. Son pelage jaune était désormais pâle et froid. Il sanglota dans sa crinière rose. Son parfum rosé avait disparu et sa texture soyeuse était brisée.

Il se détacha un peu pour regarder son visage. Plus jamais il ne verrait son doux sourire, ni ses yeux étincelants. Plus jamais il n'entendrait sa voix enchanteresse ou son rire délicat.

Elle était partie. Et pour de vrai, cette fois-ci.

Screwball pressa Zany contre elle alors que les larmes coulaient de ses yeux. Mothball l'attira dans une étreinte et lui permit de pleurer sur son épaule. Il caressa sa crinière avec sympathie.

Les amis de Fluttershy pleuraient tous, mais elles savaient que leur tristesse n’était rien par rapport à celle de Discord.

"Je suis désolé, Fluttershy", murmura-t-il en passant ses mains dans son pelage et sa crinière. "Je suis tellement désolé, aucune quantité de chaos ne peut remplacer mon amour pour toi. S'il te plaît, ne me quitte pas maintenant, je t'aime, Fluttershy, je t'aime tellement.

Il pressa son visage contre le sien. "Réponds-moi, je t'en prie."

En disant cela, une larme dorée coula de son œil et tomba sur le front de Fluttershy. Lentement, ses couleurs revinrent et son cœur se remit à battre.

Ses yeux s'ouvrirent et elle leva les yeux vers le visage larmoyant de son mari.

"Discord ?" dit-elle.

Discord haleta et la regarda. "Fluttershy ?"

Les autres levèrent la tête dans l'incrédulité, leur bouche formant un sourire.

"Est-ce qu’on a gagné ?" demanda Fluttershy.

Le draconequus hocha la tête en pleurant des larmes de joie.

"Oh, Fluttershy !"

Il embrassa sa femme, elle était surprise, mais elle lui rendit le baiser.

"Comment... ?" balbutia Applejack. "Comment c’est possible ? !"

"Ce... ce n'est pas possible !" s'écria joyeusement Twilight. "Aucune magie ne peut... Oh, mais on s’en fiche !"

Screwball quitta Mothball et courut vers ses parents.

"Maman !"

Le couple mit fin à son étreinte et ils ouvrirent les bras pour accueillir leur fille. Fluttershy pleura à la vue de Zany.

"Oh mon bébé !" cria-t-elle. "Je croyais vous avoir perdu !"

"Nous pensions t'avoir perdu !" renifla Screwball.

"Notre famille", soupira Discord, "est de nouveau réunie !"

"Promets-moi qu’on ne se séparera plus jamais ?

Le draconequus secoua la tête en riant. "Plus jamais."

Mothball sourit alors que la famille s'embrassait. Il était heureux qu'ils soient de nouveau réunis, mais cela le rendit également triste. Les changelins étaient la seule famille qu'il ait jamais connus. Maintenant qu'il les avait quittés, il n'avait plus rien. Il n'avait même pas un logement.

Puis Fluttershy remarqua Mothball. Elle était surprise de le voir ici, mais étant donné que Discord ne l'avait pas vaporisé, elle pensa que les choses s’étaient arrangées entre eux désormais. Elle tendit le sabot vers lui. Mothball rayonna quand il lui prit le sabot et rejoignit l’étreinte.

Pinkie Pie souffla son nez dans un mouchoir.

"C'est tellement beau !" pleura-t-elle.

Puis elle sourit brusquement et soudainement. "Hé ! Vous savez ce que ça veut dire ?"

Tout le monde se mit à rire.

"Oui, Pinkie", dit Twilight. "On le sait."

 

***************************************************************************

 

Le parc était recouvert de banderoles, de ballons et de poneys dansant sur la musique de Vinyl Scratch. Tous les poneys de la ville s’étaient regroupés autour de Screwball et Mothball, les remerciant d'avoir sauvé Ponyville. Leur attention fut détournée lorsque les chars des sœurs royales atterrirent sur le sol. Tous les poneys s'inclinèrent alors que les deux princesses se dirigeaient vers Twilight.

"Est-ce qu’on a manqué quelque chose ?" demanda Luna.

"Un peu, oui", gloussa l’alicorne violette.

De l'autre côté du parc, les poulains et les pouliches jouaient à "poser la queue sur le poney". Prism ôta son bandeau et haleta.

"J'ai gagné !"

Les Tri-Pies applaudirent et fixèrent un ruban bleu dans sa crinière. Elles se mirent à sourire quand la musique changea.

"Ooh !" cria Blueberry. "J'adore cette chanson !"

"Moi aussi !" dit Raspberry.

"Allons danser !" déclara Cherry.

Prism était sur le point de suivre les triplettes vers la piste de danse quand elle aperçut Gemstone assise toute seule avec la tête baissée. La pouliche pégase se dirigea vers la licorne.

"Hé, Gem."

Gemstone leva les yeux, surprise que quelqu’un vienne lui parler. Prism tendit son sabot avec un sourire.

"Tu veux venir danser avec nous ?"

Le visage de la petite licorne s'illumina. "Vraiment ? J'adorerais !"

Rarity sourit en regardant sa fille rejoindre les autres pouliches. Son sourire s'effaça en voyant les nombreux couples qui dansaient ensemble. Le fait que son étalon n'était pas avec elle la fit soupirer tristement.

"Rarity !"

Sa tête se leva et se tourna vers l'étalon qui courait vers elle. Elle ne pouvait pas en croire ses yeux.

"Fancy Pants ?"

Son mari s'arrêta et reprit son souffle avant de répondre. "Oui !"

"Que fais-tu à Ponyville ?

Il attrapa son sabot et la regarda désespérément dans les yeux.

"Rarity, ce qui s'est passé entre moi et Fleur-de-Lys n'était rien, je ne voulais pas qu’elle m’embrasse, elle m’a forcé, je ne l'aime pas et je ne ressens rien pour elle !

"J’aurais dû te dire que suis allée la voir en premier lieu, s'il te plaît, pardonne-moi, Rarity, je n’aime que toi et toi seulement !"

Les yeux de Rarity étaient remplis de larmes. "Tu... tu es venu de Canterlot... pour moi ?"

Il lui caressa le visage avec son sabot. "Bien sûr, je n'allais pas te perdre, non sans me battre."

Elle ne se rappelait pas d’un moment où il avait été si romantique. Elle jeta ses pattes avant autour de son cou.

"C'est moi qui devrais m'excuser", insista-t-elle. "C'est moi qui ai vite tiré des conclusions. J'aurais dû d’abord écouter ta version de l’histoire avant de la faire."

Fancy Pants sourit en signe de gratitude. "Ma chère, pourquoi ne nous promettons-nous pas d'être toujours ouverts l'un envers l’autre et de ne plus jamais retenir nos sentiments ?

Rarity s'éloigna et hocha la tête. "D'accord, alors, maintenant que nous sommes ouverts l’un envers l'autre..."

Elle prit une profonde inspiration et se mit à parler rapidement.

"J’en ai assez de vivre à Canterlot... Oh, les poneys sont si grossiers et vulgaires... Je pense que nous devrions retourner vivre à Ponyville ... Je serai plus proche de mes amis et les affaires vont beaucoup mieux ici. Je veux que tu arrêtes de me caresser la tête en public, je me sens plus comme un trophée que ta femme ! Oh, et tu ne passes presque pas de temps avec notre petite Gemstone... Tu devrais l'emmener tous les jours à l'école... Oh, et chéri, ce nœud papillon est si affreux ! Tu as vraiment besoin de trouver un nouveau toiletteur... "

Applejack regarda le couple de loin et secoua la tête avec un sourire narquois. Spike s'approcha d'elle en se frottant le cou.

"Rarity m'a dit ce que les changelins t’ont dit", admit-il.

La cow-girl le regarda et baissa la tête.

"Tu crois vraiment que je t'ai choisie en dernier recours ?"

Elle croisa son regard. "Non, mais... parfois, je ne peux pas m'empêcher de penser... que tu aurais pu l'épouser si je n'étais pas venu te parler. Tu me remarquais à peine avant, et... eh bien... je pensais que... "

Il posa sa griffe sur son épaule. "Tu es ma femme, AJ. Il est vrai que j'ai aimé Rarity autrefois, mais c’est toi que j’aime désormais."

"Alors... Tu penses toujours que Rarity est plus belle que moi ?

Spike sourit en levant son menton. "Rarity est aussi belle qu'un diamant, mais ta beauté surpasse toutes les richesses de ce monde."

Des larmes coulaient sur ses joues tandis qu'Applejack embrassait son dragon chéri.

Après avoir expliqué les événements de la journée aux princesses, Twilight ressentit un coup sur son épaule. Elle se retourna pour faire face à...

"Flash ?"

Le pégase ne portait pas son armure d’or. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu ainsi. Il baissa les yeux vers son sabot alors qu'il dessinait des cercles sur le sol. Twilight était sur le point de demander aux princesses de se retirer, mais elle vit qu'elles étaient déjà parties.

Ils restèrent silencieux pendant un moment et ne firent rien d’autre que de se regarder dans les yeux.

"Hé", dit enfin Flash.

"Hé", répéta Twilight.

Il y eut un autre moment de silence.

"Ecoute", soupira l'étalon. "Je sais que tu me détestes, et que tu ne veux probablement pas me parler..."

"Je suis désolée."

Ses oreilles se dressèrent. "Quoi ?"

Twilight s'approcha de lui. "Je suis désolée, ce qui s'est passé entre nous était stupide, je veux dire que ce que nous avons vécus ensemble était quelque chose de merveilleux, mais la façon dont ça s’est terminé était tout simplement stupide ! Je ne me suis même pas donné la peine d'essayer de recoller les morceaux avec toi. J'ai été idiote."

Flash Sentry baissa la tête. "Moi aussi je suis désolé, il faut deux personnes pour mettre fin à une relation, après tout. Et... pour ce que ça vaut ... Je n'ai jamais voulu qu'elle se finisse."

Elle se mit légèrement à rougir. "Pouvons-nous recommencer à zéro ? Et au moins redevenir amis ?"

Il haussa les sourcils. "Non."

Son sourire s'effaça. "Quoi ?"

"Je ne veux pas que nous soyons amis."

"Alors... pourquoi es-tu venu ici ?"

"Pour te donner ça."

Il mit un sabot dans son sac de selle et fit sortir une petite boîte bleue. Twilight haleta alors qu'il l'ouvrait pour montrer un anneau étincelant de couleur bleu.

"J'avais l'intention de te la donner avant que nous ne nous séparions", expliqua Flash. "Tu n’as pas à dire oui, mais au moins je veux que tu l'aies. Tu vois, j'ai économisé beaucoup d'argent pour l’obtenir et j'espérais qu'un jour tu pourrais..."

"Oui."

Il leva les yeux vers elle. "Qu’est-ce que tu as dit ?"

Twilight lui cria. ""OUI !"

Elle le surprit en pressant férocement ses lèvres contre les siennes. Il sourit et mit ses pattes avant autour d'elle. Twilight avait oublié combien c’était merveilleux de pouvoir l'embrasser. Elle jura silencieusement de ne plus jamais douter de lui.

Derpy, elle, dansait seule. Ça ne la dérangeait pas. Elle avait accepté l’idée d'être célibataire il y a bien longtemps, mais la jument n’était pas vraiment seule. Sa fille s’était un peu éloignée pour danser avec Cinnamon Stick. Et tant que Dinky était heureuse, elle était heureuse.

"Derpy ?"

La pégase se figea au son d'une voix qu'elle n'avait pas entendue depuis des années. Elle se retourna lentement, priant que cela ne soit pas un rêve.

Il était là. Il n'avait pas changé : un pelage brun, une crinière noire, des yeux bleus, un sablier en guise de marque de beauté. Il portait même la cravate verte qu'elle lui avait offerte.

Mais pour elle il était encore plus beau que dans ses souvenirs.

Le docteur tourna la tête vers la licorne grise au regard éparpillé.

"Est-ce que c’est... ?"

Derpy hocha la tête. "Elle s'appelle Dinky."

"Elle est magnifique", dit-il en la regardant de nouveau, "tout comme sa maman."

La pégase grise se mit à rougir.

"Est-elle heureuse ?"

"Oui", répondit Derpy, "mais elle a besoin de son père."

"Derpy", dit-il sérieusement, "tu sais que je ne suis ici que pour très peu de temps."

Elle soupira. " Les Daleks ?"

"Les Cybers-ponies, mais tu n'étais pas loin." Il fit une pause. "Je suis désolé de t'avoir quitté si brusquement, Derpy… Mais il y a d'autres mondes qui ont besoin de moi… Et je suis revenu pour au moins te dire au revoir."

Derpy secoua la tête. "Je n'aime pas les adieux, mais si tu as quelque chose à dire, dis-le à Dinky... Je veux qu'elle rencontre son père au moins une fois."

Le docteur regarda nerveusement la jeune jument dansant avec le poulain brun.

"D'accord", dit-il.

Il s'approcha de la pouliche. Elle ne l'avait pas vu au début, mais quand elle le vit, elle s'arrêta. Ses yeux la fixèrent.

"Je vous connais ?"

Il lui sourit. "Non, mais je suis un ami de ta mère."

Cinnamon Stick leva les yeux au ciel. "Ouais, c'est ce qu'ils disent tous."

Le docteur se mit à rire. "Ce garçon est intelligent, c’est ton petit ami ?"

Dinky rougit. "Ouais, on peut dire ça."

"Eh bien, je sais que je ne signifie pas grand-chose pour toi, mais je l’approuve."

Il se retourna et commença à partir. Dinky le regarda curieusement.

"Attendez !" l’appela-t-elle. "Comment vous vous appelez ?"

Il regarda par-dessus son épaule. "Mes amis m'appellent... le docteur."

Les yeux de Dinky s'élargirent. Elle continua à regarder l'étalon alors qu'il se dirigeait vers sa mère, puis il l'embrassa. Sa mère sanglotait et semblait ne pas vouloir le laisser partir.

"Tu as très bien pris soin d'elle", murmura-t-il.

Derpy ne dit rien, elle lui serra seulement le sabot.

"Je t'aime", dit-elle en reniflant.

Il s’éloigna et la regarda droit dans les yeux. "Je t'aime aussi."

Dinky avait reconnu l'étalon. Elle l'avait vu quelques fois auparavant : dans la cour de l’école, quand elle traînait avec ses amis. Il l'avait regardée de la même façon que sa mère la regardait, il était clair qu'il était beaucoup plus qu'un simple type bizarre.

Quand elle arriva à une certaine conclusion, il disparut à l'intérieur d’une grande boîte bleue. Dinky courut vers lui.

"Papa !" cria-t-elle. "Papa, attends !"

Elle s'arrêta tandis que la boîte commençait à disparaître en faisant un bruit étrange. En quelques secondes, elle avait disparu.

Derpy s'approcha de sa fille et lui tapota le dos.

"C'était lui, n'est-ce pas ?" demanda Dinky.

Sa mère soupira. "Oui Dinky, c’était lui."

La pouliche commença à pleurer. "Pourquoi il n'est pas resté ?"

"On a besoin de lui autre part, mais je veux que tu saches qu’il t’aime, Dinky." Elle enveloppa son aile autour de sa fille. "Ton papa t'aime énormément."

 

************************************************

 

Discord et Fluttershy avaient décidé de s'éloigner des festivités et s’étaient dirigés vers une zone vide du parc. Leur temps seul ensemble était attendu depuis longtemps et la première chose qu'ils firent furent de partager un baiser passionné.

"Je n'aurais jamais dû douter de toi", dit Discord. "Je savais que tu ne me trahirais jamais." Il gloussa nerveusement. "Je ne suis qu'un imbécile."

Fluttershy sourit. "Tout va bien, tout est rentré dans l’ordre et le passé c’est le passé." Elle jeta un coup d'œil à la fête. "Est-ce que tu approuves vraiment le petit ami de Screwball ?"

"Eh bien... il n'est pas exactement ce que j'avais imaginé, mais... il a sauvé nos vies ainsi que celles de nos enfants et... Screwy semble heureuse avec." Il grogna. "Il est vraiment obligé de s’installer avec nous ?

"Voyons Discord, tu sais bien qu'il ne peut pas retourner à la ruche, il nous a aidés à nous remettre ensemble, le moins que nous puissions faire, c'est de lui donner un endroit où habiter."

"Je lui ai déjà donné ma fille ! Après, je suis sûr qu’il voudra que je lui donne mon trône ! Si seulement je pouvais mettre ma patte et ma griffe autour de son cou et…"

"Chéri !" haleta Fluttershy.

Il soupira. "Tu as raison, tu as raison, il prendra bien soin de Screwy, c'est juste que…" Il se détourna. "Je ne veux pas perdre ma petite fille."

"Aw, Papa !"

Il leva les yeux et vit Screwball planer au-dessus de lui. Elle avait écouté leur conversation. Ce n’était pas vraiment son but, car elle et Mothball faisaient une petite balade ensemble.

Screwball flotta un peu plus bas et mit ses pattes avant autour du cou son père.

"Je serai toujours ta petite fille", dit-elle.

Discord lui sourit et enveloppa ses bras autour de la pouliche. Peu importe ce qui arrivera et peu importe l’âge qu’elle aura, Screwball resterait pour toujours sa petite fille, et il serait toujours là pour elle.

                                             

FIN ?

 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.