Discord icon

Chapitre 74 : La colère du dragon

"Mais bon sang ! Qu’est-ce qu’elle a foutu cette jument pour le mettre dans un tel état ?!"

C’est d’une voix à la fois furieuse et inquiète qu’un garde minotaure s’exclama en entendant les rugissements venant apparemment d’en bas.

"Ce n’est pas de sa faute. Un dragon ne supportera jamais qu’on vienne sur son territoire, encore moins sur son trésor", argua Bon Bon alors qu’ils avançaient tous d’un pas rapide vers l’extérieur de palais. "Et si vous pouviez nous débarrasser de ces chaines aux pattes, ça serait plus facile pour nous !" commenta-t-elle alors que ses liens aux pattes avant l’empêchait avec les autres prisonniers de courir, hormis Steel.

"Et vous voir tous vous disperser ?" lui lança un garde agacé. "Avancez plutôt !

– Et qu’est-ce qu’on fait pour Monsieur Trade ?" questionna Beroe en regardant derrière lui sans apercevoir son patron pour autant.

"On ne va pas courir le risque d’aller le chercher. Il se dit roi, alors il peut se débrouiller sans nous", répondit un autre garde en ne voulant pas risquer sa vie pour celle d’un griffon, arrogant qui plus est.

Après encore quelques minutes de marche durant lesquelles un lourd bruit se fit entendre avec un tremblement, le groupe arriva dans une large pièce menant à différents couloirs et équipée d’un lustre au plafond et de tableaux et vielles armures accrochés au mur.

"On n’est pas passé par là…" commenta inquiet un garde en observant l’endroit.

"Ah, vous voilà enfin ! Je vous cherche depuis tout à l’heure !" s’exclama quelqu’un en arrivant depuis un couloir en volant.

"Monsieur Trade, mais où est-ce que vous étiez passé bon sang ?!

– Quoi ? Je ne supportais pas l’idée qu’un animal puisse découvrir mon trésor et tente de me voler une part", répondit le griffon en se posant devant eux. "En plus, ça m’a permis de trouver cette magnifique couronne qui me va à merveille", continua-t-il en désignant fièrement l’objet posé sur sa tête.

"Où est Rarity ?" lança Gilda en se retenant de hurler de rage.

"Avec un peu de chance, elle est en train de tenir occuper le dragon, d’une manière ou d’une autre… Ce qui nous donne du temps pour savoir comment on va s’en débarrasser", se contenta de dire Trade tout en terminant sa phrase en s’adressant aux gardes minotaures.

"Hein ? Ah, mais il n’est pas question qu’on combatte cette créature !" lança l’un d’eux avant d’entendre un nouveau rugissement suivit un tremblement.

"Vous voulez retrouver vos Pierres de l’Entente non ? Alors il faut qu’on élimine ce dragon", rétorqua Trade avant d’entendre des bruits de sabot au galop arriver d’un autre couloir.

"Rarity !" s’exclama heureuse Fluttershy en voyant son amie surgir en tenant dans son aura magique un coffret. "Par Célestia tu es vivante !

– Pff… Oui… mais pas pour longtemps si on reste ici !" répondit la jument en reprenant son souffle.

"Où est le dragon ?" demanda Bon Bon.

"La dernière fois que je l’ai vu, il était dans la « Grande salle », mais je doute qu’il y soit encore.

– Avez-vous trouvé les Pierres ?" interrogea pour sa part un garde derrière Fluttershy d’un air pressé, avant de remarquer le coffret. "C’est quoi ça ?" questionna-t-il en se penchant pour voir les motifs dessus, représentant les trois espèces ayant fait alliance contre les poneys. Aussitôt, il dégaina son épée et s’empara des crins de crinière de Fluttershy, l’obligeant à se lever sur ses pattes arrière.

"Mais que faites-vous ?!" lança Gray en ne comprenant pas ce geste. "Lâchez là !

– Je la relâcherais quand elle nous aura remis ce coffret", répondit le garde en mettant sa lame sous la gorge de la malheureuse jument qui tremblait en fermant les yeux. De même, neuf des douze autres gardes imitaient leur semblable et pointaient épées et lances sur les autres prisonniers.

"À toi de choisir jument. Le coffret contre tes amis", résuma un autre garde en maintenant sa lance sur le poitrail de Bon Bon à qui on avait aussi tiré la crinière pour se tenir debout.

"Cours Rarity, ne t’occupes pas de nous !" lança la terrestre à Rarity qui restait figé sur place, de même que Beroe et Gray qui ne savaient pas quoi faire pour calmer la situation.

"Donne nous ce coffret !" cria un autre garde.

"Attendez… si elle accepte, est-ce que vous lui assurer au moins de leur laisser la vie sauve à tous ?" finit par demander Gray, le souvenir de la capture de la princesse Twilight lui revenant en mémoire avec la « promesse » du capitaine Soldier.

"Ne vous occupez pas de ça Monsieur Gray ! Et dans tous les cas, elle a plus de chance de les garder en vie si elle coopère", répondit le garde tenant Fluttershy, avant qu’un nouveau tremblement ne survienne en dessous d’eux.

"Dernier avertissement jument !" prévint un garde ne tenant plus et approchant davantage son épée sur le coup de Greedy qu’il maintenait entre ses jambes tout en tenant ses cornes.

"Bêêê !

Lâche là espèce de… !" ordonna Steel en entendant sa chèvre crier de douleur alors qu’un mince filet de sang s'écouler de son coup.

Paf !

"La ferme, traitre !" hurla en retour l’un des quatre gardes le cernant en lui fracassant sa lance sur le dos, l’amenant à mettre genoux à terre face à la douleur provoquée.

"D’accord ! D’accord ! Je vous le donne !" finit par crier Rarity en sortant de sa torpeur puis en s’approchant vers un des gardes. "Mais je vous en pris, ne faites plus de mal à mes amis !

– Bon maintenant que cette affaire est réglée, on pourrait revenir à la mienne, j’ai un dragon à faire partir de mon palais", commenta à ce moment Trade alors que Rarity tendait le coffret avec sa magie.

"Oh toi le piaf, j’en ai assez de t’entendre !" s’agaça un des gardes avant pointer sa lance vers le griffon.

Mais un puissant tremblement venant de d’en dessous l’arrêta, provocant des chutes des tableaux aux murs et un décrochage partiel du lustre qui pencha.

Craaac !

"Attention ! Aaaaah" cria un garde paniqué alors que le sol était en train de se fracturer et de se soulever sous eux, obligeant chacun à lâcher ceux qu’ils tenaient et à s’écarter.

Du sol émergea alors brièvement le bout d’une tête écailleuse avec une bouche remplie de crocs.

"Fuyez !" lança un minotaure en se mettant à courir comme les autres et Trade, laissant les prisonniers à leur sort.

Néanmoins, celui qui avait menacé Fluttershy et qui portait une clé à sa ceinture, subit un violent choc sur l’épaule, le faisant tomber à terre. Le garde vit alors un minotaure sans armure se saisir de la clé puis se diriger vers les prisonniers.

"Vous êtes un traitre !" lança-t-il tout en se relevant à son semblable, alors en train de débarrasser Bon Bon de ses chaines aux pattes avant.

L’accusé ferma alors les yeux en serrant les dents.

"Écoutez, si on les abonne, ils sont condamnés", se défendit rapidement Gray en allant ensuite s’attaquer aux chaines de Greedy. "Je ne pourrais pas vivre en paix avec ça sur la conscience."

Mais alors que le minotaure mettait la clé dans une des serrures, le garde repris son épée et couru vers lui, prêt à le transpercer alors que les siens étaient partis.

"Attention !" avertit Fluttershy en le voyant venir, de même que Méduse qui lâcha un cri.

En se retournant, Gray vit la lame se rapprocher de lui et ferma les yeux, avant d’entendre quelqu’un se jeter sur son agresseur. En rouvrant les yeux, il vit Beroe en train de lutter pour retenir le bras du militaire tout en se maintenant dans les airs.

"Alors vous aussi ?" Glissa entre les dents le minotaure en armure, avant de donner un coup de poing au ventre du griffon qui tomba au sol. Il releva ensuite son bras armé, mais vit arriver devant une paire d’yeux rouges au regard sévère.

"Bien joué Méduse !" félicita Beroe en voyant la cocatrice pétrifier le minotaure en armure, sous le regard de son maître Gray frappé de stupeur.

"Méduse… Qu’as-tu fait ?" finit-il par dire en s’adressant à elle une fois son acte finit, tandis que Beroe se levait en prenant la clé pour ensuite aller libérer Gilda de ses chaines.

"Elle a choisi son camp", déclara Bon Bon, satisfaite, pendant que la cocatrice se posait près de son maître à terre, gardant la tête baissée quelques secondes avant de la relever, le regard hésitant.

"Cot… Cot cot", lui dit-elle d’une petite voix, amenant Gray à se tourner vers Fluttershy que Beroe venait de libérer.

"Euh… Elle a dit « Pardonnes-moi, mais je ne pouvais pas le laisser faire ».

– Cot. Cot cot. Cot.

– « Malgré leur passé, ils nous nous ont aidé dans le gouffre. S’ils eux peuvent le faire, alors nous aussi. »"

À la suite de cette traduction de Fluttershy, Gray reporta son regard sur sa cocatrice qui le regardait en affichant un petit air confiant.

"Cot.

– En vérité… Je commençais à me dire la même chose, Méduse…" finit par dire le minotaure, avant de reporter son regard vers son semblable pétrifié. "Mais j’aurais aimé que cela se fasse sans violence.

– Je ne peux que vous comprendre l’ami, c’est ce que je m’efforce à faire chaque jour pour ma part malgré mon aide aux poneys", lui indiqua Steel en se félicitant intérieurement d’avoir pour le moment réussit à ne pas ôter la vie à un des siens.

"Eh, techniquement, ce gars n’est pas mort", commenta Gilda en venant près de Gray pour l’aider à se relever, pendant que Beroe s’attaquait aux chaînes de Steel.

Mais sitôt le minotaure libéré, qu’une nouvelle secousse se produisit de là où avait brièvement surgit le dragon. Ce dernier émergea cette fois-ci en passant sa tête puis ses pattes avant en cherchant à se hisser, écrasant alors avec un de ses membres la statue.

Ok… Là, il est mort, pensa rapidement Gilda alors que le dragon regardait l’ensemble des personnes devant lui.

"Raaah… Vous n’aurez pas mon trésor !" hurla-t-il en inspirant profondément, faisant apparaître une lueur jaune à son torse.

"Courrez !" ordonna Steel en prenant Greedy dans un bras pour ensuite se mettre à courir vers un des couloirs comme les autres.

Au même moment, Bon Bon se saisit d’une pierre qu’elle jeta au-dessus d’elle avant de se retourner et de faire une ruade qui projeta la pierre vers le plafond et le lustre dont elle percuta le manche le tenant suspendu.

Crak !

"Aaah !" cria Garble en recevant le lustre sur la tête avant qu’il ne crache ses flammes dévastatrices, permettant aux autres de fuir.

Après quelques minutes de course en entendant les rugissements du dragon et de bruits de destructions derrière eux, les anciens prisonniers et leurs nouveaux compagnons parvinrent à atteindre les portes du palais puis à commencer à déballer à toutes allures la pente de l’arbre pour regagner la ville.

"Et on fait quoi maintenant ?" finit par questionner Beroe tout en continuant de courir.

"On retrouve les soldats minotaures pour reprendre le coffret qui contient les Éléments, enfin… les Pierres de l'Entente pour vous… Et ensuite on récupère le dirigeable pour fuir cet endroit", répondit rapidement Bon Bon qui était en tête du groupe.

"Et l’Idole de Boreas ?" demanda Fluttershy en essayant de ne pas penser à la douleur sur son dos qui se réveillait par cet effort physique.

"Franchement, je ne sais pas si ça en vaut la peine", lui lança Gilda dubitative. "Même si cet objet pouvait rassembler les griffons, est-ce qu’ils accepteraient vraiment de suivre cet imbécile de… Comment il s’appelle déjà ?’

– Heu… Trade", souffla Beroe. "Mais si on pouvait la récupérer, je ne serais pas contre. Au moins, mon frère ne serait pas mort pour rien…

– Il est mort en te sauvant la vie, ce n’est déjà pas mal je trouve", lui rappela Rarity après avoir roulé des yeux, avant d’entendre un puissant éclatement derrière eux.

En tournant la tête, chacun vit le dragon sortir par la porte du palais qu’il venait de briser, s’envolant ensuite dans les airs malgré quelques difficultés. Une fois stabilisé en l’air, il chercha des yeux puis retrouva les fugitifs, remarquant notamment la présence de Rarity.

"Vous bruuulerez !" leur cria-t-il en fendant sur eux alors qu’ils arrivaient près des premières habitations.

"Bêêê !

– Couvrez-vous !" lança Steel alors que Greedy qu’il tenait sur son cou les avertissait du danger.

Whoooosh !

Alors qu’un jet de flamme venant du ciel frappait violemment la terre avant de se diriger vers eux, les membres du groupe se séparèrent et allèrent chacun se mettre à l’abri dans les habitations environnantes.

Ainsi Gilda eut-elle juste le temps de se jeter sur le côté pour se protéger derrière une maison, attrapant par la queue Beroe pour le ramener près d’elle. Tous deux sentirent alors un souffle chaud suivi de flammes sur leurs deux côtés et qui empotèrent quelques pièces du toit de l’habitation. Peu après, les deux griffons aperçurent dans les airs Garble en train de survoler la ville, recherchant ses proies en rugissant.

"Vite, il faut y aller !" ordonna Gilda en se mettant à courir avec Beroe, regrettant d’avoir trop mal à son aile gauche encore pour pouvoir voler.

Pour sa part, Steel dégageait l’épaisse porte en bois en feu sous laquelle il s’était caché avec Greedy, et après s’être mis debout, regarda autour de lui pour tenter de retrouver les autres.

"Bêêê", lui lança sa chèvre en lui tapant une jambe avec sa patte, amenant le minotaure à regarder dans la même direction qu’elle. Là, Steel vit au loin les onze soldats et Trade courir en direction du bas de la ville, afin d’y retrouver le dirigeable.

"Très bien. Greedy, vas prévenir les autres, moi je vais les suivre et tenter de récupérer le coffret", affirma-t-il en commençant à se diriger vers le groupe, avant d’être retenu par sa chèvre qui tenait sa jambe avec sa bouche.

"Bêêê !

– Rhaaa… Désolé, mais Fluttershy n’est pas là pour me traduire ce que tu es en train de me dire. Maintenant fais ce que je te dis !" ordonna-t-il à nouveau en reprenant sa course sous le regard inquiet de Greedy.

Pendant ce temps les soldats minotaures continuaient de courir vers le bas de la ville, voulant plus que tout quitter cet endroit alors qu’ils entendaient des rugissements dans le ciel.

"Mais enfin, quand allez-vous me débarrasser de ce dragon ? Il va détruire tout ce qui reste de ma capitale !" s’énerva Trade en volant à côté d’eux tout en portant l’Idole de Boreas et la couronne du roi Grover sur sa tête.

"Fichez nous la paix avec votre ville ! Elle est déjà en ruine de toute façon !" lui cria un militaire tenant un coffret, avant d’entendre un nouveau rugissement juste au-dessus d’eux.

Peu après, une imposante masse écailleuse atterrit devant le groupe qui s’arrêta. Là, le dragon les observa d’un air sévère, avant de remarquer la couronne et le coffret.

"Sales voleurs…" lâcha-t-il en serrant les dents.

"Heu… Ça vous intéresse un marché ?" demanda fébrilement Trade en levant une serre.

Pour toute réponse, Garble fit apparaître une lueur à son poitrail.

"Sauvez-vous !"

Whooosh !

À peine le militaire venait-il d’avertir les siens que le feu du dragon s’était déversé, transformant trois d’entre eux en torches vivantes accompagnées de cris d’agonie.

Voyant les autres fuir en se dispersant, Garble ne put retenir un petit rire tandis qu’il revivait la prise de cette ville et se sentait être le plus puissant de son espèce. Sans plus attendre il partit à la poursuite des autres, écrasant au passage un des minotaures en feu avec une de ses lourdes pattes.

Rien de mieux qu’une bonne chasse pour réveiller un dragon après une sieste ! se dit-il enjoué. Dommage qu’on n’ait pu faire ça à ces poneys avant l’attaque des minotaures…

Cherchant à semer leur prédateur, deux minotaures en armure prirent une rue perpendiculaire à la leur sur la droite. Là, ils se collèrent contre le mur d’une maison et retenant leur respiration. Bientôt, ils virent le dragon avancer d’un pas rapide sur leur gauche.

Après quelques secondes d’attente, ils retournèrent dans la rue précédente, apercevant le dragon de dos continuer d’avancer en écrasant si besoin les maisons avec ses pattes.

"Allez, filons", lança l’un d’eux en tenant un coffret, se mettant à courir dans le sens opposé avec son semblable.

"C’est un cauchemar cette mission. Moi qui croyais avoir tout vu avec les monstres du gouffre…" se plaignit ce dernier derrière lui en tenant une lance.

"C’est sûr. Si on en revient vivant, il faudra que le Chancelier nous accorde une juste compensation.

– Et qu’est-ce qu’on fait pour l’Idole ?

– Rhaaa… Au Tartare cette babiole, et ce griffon avec. Rapporter les deux Pierres de l’Entente au Chancelier, ça devrait le satisfaire bien assez.

– D’ailleurs, tu as vérifié qu’elles y sont bien dedans ?"

À cette question, les deux minotaures s’arrêtèrent brutalement. Ils s’observèrent d’abord, puis regardèrent le coffret.

Et si…

Mais avant qu’ils ne puissent faire quoi que ce soit, un autre minotaure sauta du toit de la maison au-dessus d‘eux.

Paf !

"Arrgh !" cria l’un des militaires qui, assommé sur le coup, tomba au sol, avec le nouvel arrivant sur lui.

Celui-ci se remit rapidement debout et fit face à l’autre soldat qui lâcha le coffret et dégaina son épée à la place.

"Encore toi ?! Il est temps de mettre fin à tes actes, traite", lança-t-il énergiquement. "Et cette fois, je ne me contenterais pas de te couper tes cornes."

Cette remarque provoqua un froncement de sourcil chez Steel qui serra les poings.

"Je t’ai dit hier soir que « À chaque affront, je pète les plombs ».

– Oui. Eh j’ai hâte de voir ça", répondit le militaire en pointant son épée vers Steel tandis qu’un rugissement de Garble se faisait entendre, suivi du bruit d’un jet de feu et de destruction d’habitation.

"Tu sais d’où je tiens cette phrase ? Je la tiens de mon ancêtre Iron Will", reprit Steel en restant immobile. "Il était d’humeur assez vive, et n’aimait pas qu’on lui tienne tête. Pourtant, c’est ce qu’à fait une courageuse pégase, l’amenant à céder face à elle. Mais malgré cet affront, il n’a pas hésité et à refuser de combattre les poneys lors du déclenchement de la guerre.

– Vraiment ? Comme quoi, la trahison est dans les gênes de ta famille.

– La trahison ou la clémence... Aussi, je te propose de me laisser récupérer ce coffret et de te laisser rejoindre ta sœur et ta nièce à la capitale.

– Et laisser ces animaux récupérer ces Pierres pour mieux nous asservir ensuite ? Je préfère encore mourir en sachant que j’aurais tout fais pour protéger ma sœur, sa famille et mon pays."

À la suite des mots du militaire, un autre rugissement suivit d’un violent bruit de choc se produisit. Peu après, des débris de maisons propulsés tombèrent sur les habitations et dans la rue où se trouvaient les deux minotaures, les amenant à mettre fin à leur échange pour esquiver les projectiles.

Néanmoins, un petit bloc de mur arriva droit sur Steel qui plongea sur le côté pour l’éviter. Une fois à terre et alors que les débris avaient cessé de tomber, Steel vit le militaire foncer droit sur lui en brandissant son épée. Il se saisit alors de la lance du soldat qu’il avait assommé et opposa le manche à la lame de son adversaire en train de fondre sur lui.

Une fois l’épée stoppée, Steel usa de ses jambes et repoussa le militaire avant de se relever.

"Lâches ça. Tu pourrais te blesser", l’avertit le soldat avec un sourire en coin pendant que Steel se préparait au combat en fronçant les yeux et en serrant les dents.

Puis sans plus attendre les deux minotaures se chargèrent. Le premier coup fut donné par le militaire qui fit passer son épée de gauche à droite en cherchant à couper en deux son adversaire. Celui-ci parvient à esquiver en sautant en arrière avant de plonger avec son bras droit sa lance vers la jambe du soldat qui détourna l’arme de sa trajectoire avec son arme.

Profitant que son assaillant était de côté, Steel envoya son poing gauche à la figure du militaire qui recula de plusieurs pas.

"Puf ! Pas mal, pour un civil", commenta le garde en crachant une dent.

"J’ai eu quelques entrainements depuis le début de cette histoire."

Mais à peine venait-il de répondre que Steel entendit le bruit d’une épée qu’on sortait de son fourreau. Regardant vers sa provenance, il constata que le minotaure qu’il avait assommé avait retrouvé ses esprits et avait sorti son arme, le prenant à revers.

"Attends un peu toi !" lui lança le garde pendant que Steel reculait pour se retrouver dos au mur face à ses deux semblables.

Les regardants chacun tour à tour dans les yeux, Steel attendit, serrant fermement sa lance tout en entendant le son du dragon en train de cracher son feu destructeur.

Finalement, le premier soldat qu’il avait combattu se lança, pointant le bout de son arme vers lui. Steel usa de sa lance pour dévier la lame vers la gauche puis usa de la force de ses bras pour repousser son assaillant qui recula. Mais aussitôt, le deuxième minotaure arriva et entailla légèrement le bras droit de Steel près de là où se trouvait déjà sa cicatrice.

Malgré la douleur, Steel se saisit du bras armé de son semblable et le tira vers lui avant de lui donner un violent coup de tête. Face au choc, le militaire fit quelques pas en arrière, une patte au front.

"Raah… N’espère pas qu’on te soignera cette fois. Où alors, ce sera ton visage qu’on mettra au feu", lança-t-il en imaginant brièvement coller le visage de ce traitre contre les flammes d’un brasier.

"À deux contre un, tu n’as aucune chance en dépit de tes muscles."

À cette remarque du second garde, Steel regarda un bref instant vers l’entrée de la ruelle où ils étaient, puis afficha un sourire en coin.

"Qui a dit que j’étais seul ?"

Tout en entendant cette réponse imprévue, les deux militaires entendirent un son de quelqu’un en approche en train de courir.

"Bêêêêê !"

Paf !

À peine l’un des gardes avait-il entendu le bêlement crié avec force qu’un violent choc le frappa à la jambe et le fit tomber à terre.

Profitant de cette intervention de Greedy, Steel chargea l’autre soldat qui le vit et esquiva sa lance, avant de la couper en deux avec son épée. Son arme détruite, Steel s’empara alors du bras de son adversaire avant qu’il n’enfonce son épée dans son ventre. Là, Steel reçu un coup de poing au visage de la part du militaire. Mais sans y faire plus attention, il en envoya trois d’affilés en retour, plus puissants et qui envoyèrent au sol son semblable.

Tournant son regard vers sa chèvre, Steel vit Greedy en train d’être happé dans les bras de l’autre garde qui la projeta ensuite violemment contre un mur au milieu de gravats.

"On ne touche pas à ma Greedy !" ragea Steel en fonçant sur le minotaure en armure qui avait repris son épée au sol et la plaçait au-dessus de la chèvre encore étourdie par le choc.

Mais avant qu’il ne porte son coup, le militaire sentit qu’on le prenait par la taille pour ensuite le soulever et le faire tomber à la renverse. Là, le bruit d’un os se brisant se fit entendre. En se retournant, Steel aperçut une flaque de sang s’étendre depuis la tête du soldat qui ne bougeait plus.

"Tu l’a tué, sale traitre !" lui cria alors l’autre militaire qui s’était relevé.

Mais plutôt que de venger son camarade, il préféra prendre le coffret à proximité et partit en courant. Steel quant à lui restait immobile en regardant son semblable mort. Finalement, il s’agenouilla et fit rouler le corps du militaire sur le côté, dévoilant alors le repoussant spectacle de la tête enfoncée au niveau du visage par un gravat pointu.

"Bêêêê ?" lui lança Greedy en le secouant avec une patte, voulant qu’ils partent à la poursuite du garde pour récupérer le coffret.

"C’est la première fois Greedy… La première fois que j’ôte la vie à quelqu’un, à un des miens qui plus est…" lui répondit Steel, troublé de son geste alors qu’il avait toujours réussi jusqu’à maintenant à éviter de tuer un des siens pour défendre la cause des équidés. "Si je la croise un jour, je te promets de dire ce qu’il s’est passé à ta sœur l’ami…" déclara-t-il solennellement à voix basse en mettant les bras du mort sur le torse.

Ses pensées furent néanmoins interrompues par le fait que Greedy s’était mise à regarder avec appréhension vers la gauche quelque chose en l’air. Tournant la tête, Steel vit à l’entrée de la ruelle le dragon sur le côté qui avait la tête orientée vers eux.

Eh merde… pensa le minotaure en se relevant, avant que Garble ne lâcha un rugissement et se lance à leur poursuite, écrasant les habitations sur son passage.

Sans plus attendre, Steel s’empara de sa chèvre et se mit à courir aussi vite qu’il pouvait. Il arriva peu après sur une grande place, mais finit par trébucher sur un gravat et tomba au sol en lâchant Greedy qui fit une roulade. En tournant la tête derrière lui, le minotaure vit le dragon approcher la bouche grande ouverte, l’air impatient.

Flash !

Avant de pouvoir réagir, Steel vit apparaître un flash bleu clair entre lui et Greedy, suivit aussitôt de la présence de Rarity qui réactiva sa corne sans plus attendre.

En l’espace d’un instant et après que ses yeux se soient remis de la lumière de l’aura magique, Steel compris qu’il avait changé de lieu et qu’il se trouvait désormais à l’intérieur de ce qu’il semblait être un magasin d’équipement de montagne, avec des pioches, des pelles, des casques ainsi que des rouleaux de cordes accrochées aux murs et sous le comptoir au fond de la pièce circulaire.

"Tout va bien pour vous ?" demanda Rarity devant lui.

Tournant la tête vers Greedy qui affichait un air déboussolé, avant d’entendre le rugissement de colère du dragon dehors, Steel soupira puis reporta son attention vers la licorne.

"Ça ira déjà mieux quand on sera loin de ce cracheur de feu."

Pas besoin de les embêter avec mes états d’âme. pensa-t-il en se mettant debout après avoir répondu à Rarity qui alla près de la porte saloon du magasin où se trouvait aussi Fluttershy.

"Tu ne vois pas Bon Bon ou les autres ?" questionna-t-elle à l’autre jument, l’air préoccupé.

"Non, malheureusement", répondit navrée son amie.

"Vous les avez perdus de vues quand ?" questionna à son tour Steel.

"Heu... Peu après que Garble… Enfin, le dragon… nous ait lancé son feu la première fois, nous obligeant à nous séparer", raconta Fluttershy en se retournant vers lui tout comme Rarity. "Moi et Rarity avons réussi à trouver refuge ici, puis on vous a vus de loin."

À la suite de cela, un rugissement résonna dans les airs, amenant la jument à se plaquer au sol en mettant ses sabots avant à ses oreilles en fermant les yeux.

"Ne t’en fais pas Fluttershy, il ne sait pas que nous sommes ici." voulu la rassurer son amie en posant une patte sur son dos, tout en regardant vers l’extérieur pour apercevoir le dragon dans la grande place en train de humer l’air.

Pas encore du moins…

"Vous semblez bien connaître ce dragon dites-moi", commenta le minotaure.

"Eh bien… Disons que nos routes se sont croisées de temps à temps. Et que ça ne s’est jamais très bien passé…" expliqua Rarity en roulant des yeux.

Clash !

Un son de vitrine cassée les arrêta net dans leur conversation tandis qu’une forme équine pénétra dans la pièce depuis une fenêtre maintenant brisée du magasin.

"Bon Bon, c’est toi. Ouf, par Célestia tu n’as rien", se rassura Rarity en reconnaissant la terrestre qui avait atterri sur ses quatre pattes et s’était maintenant collé contre le mur.

"Où… Où sont les autres Bon Bon ?" questionna Fluttershy pendant que la nouvelle arrivée reprenait son souffle.

"Pouf… J’ai vu Gilda et son probable futur petit copain à quelques pâtés de maisons d’ici", commença à dire la jument en regardant vers la porte du magasin pour voir le dragon, provoquant un levé de sourcil chez les autres. "Gray et sa cocatrice quant à eux sont de l’autre côté de cette place.

– Ok. Et pour ce qui est des soldats et du griffon Trade ?" lui demanda Steel en apercevant puis en prenant un chiffon sur le comptoir pour s’en faire un bandage de fortune sur son entaille au bras droit.

"Je l’ignore. Ils sont surement dispersés eux aussi, mais j’en ai vu un se faire prendre dans la mâchoire de notre ami et un autre se faire écraser par sa queue quand il a raclé le sol avec.

– Bon… Et maintenant ? C’est quoi le plan ?" redemanda le minotaure en se grattant la tête.

"Raagh… Je n’en sais rien. D’habitude, c’est Twilight ou Starlight qui mettent en place des solutions pour gérer ce genre de situation !" finit par dire Rarity exaspérée en mettant une patte au front en fermant les yeux. Pour sa part, Bon Bon observait la pièce où ils étaient, et regardait d’un air intéressé les cordes au mur, posant par la suite un sabot au menton.

Pendant ce temps, Gray passa brièvement la tête de l’autre côté du mur de la ruelle où il était avec Méduse à ses pieds pour regarder le dragon en train de humer l’air dans la grande place.

"Hum… On devrait faire le tour pour l’éviter. En espérant qu’il reste sur place le temps qu’il faut", commenta-t-il bien que ne s’attendant pas à de réponse de la part de sa cocatrice.

"Ah, vous voilà vous." entendit-il alors derrière lui, son sang se glaçant sur le coup.

"M… Monsieur Trade. Vous êtes vivant, à la bonne heure", dit-il d’un air se voulant ravit en se retournant, voyant le griffon, toujours avec sa couronne sur la tête et l’Idole de Boreas au dos, accompagné de deux gardes.

Du calme Gray… Ils ignorent que tu as, d’une certaine façon, changé de camp… À moins que l’un des gardes ne t’ai vu en train de plaquer l’un des leurs lors de leur fuite pour lui prendre la clé…

"Alors Monsieur Gray, on cherche à changer de camp ?" lui demanda le griffon d’un air déçu.

Et mince…

Sur cette pensée, Gray vit les deux gardes venir l’entourer et poser fermement leurs mains sur ses bras, lui indiquant de garder sa cocatrice au sol alors que l’un d’eux avait mis son épée contre sa gorge.

"Ecouter Monsieur Trade, nous n’avons pas le temps pour parler du bien ou du mal concernant ma décision…" se défendit-il néanmoins alors que Méduse s’agitait à ses pieds, voulant venir en aide à son maître. Nous devons collaborer pour résoudre le problème plus important de ce dragon.

– En effet", confirma alors le griffon. "Et vous allez avoir l’occasion de vous racheter avec votre animal.

"Hein ? Vous voulez qu’elle le pétrifie ? Mais c’est de la folie ! Elle ne peut pas voler longtemps avec sa blessure à l’aile ! Elle va se faire massacrer avant d’atteindre ses yeux !" s’exclama Gray en comprenant les intentions du griffon et doutant de la capacité de réussite de Méduse.

"C’est pour ça que tu vas l’aider en distrayant ce dragon tien", lui lança un des gardes, avant de le lancer avec son coéquipier dans la grande place.

Se trouvant à découvert, Gray déglutit alors que le dragon lui tournait le dos et s’était approché d’un magasin d’équipement de montagne. Mais sentant une présence derrière lui, Garble tourna la tête puis ouvrit légèrement la bouche en exposant ses dents.

"Tiens, tiens, on vient se jeter dans la gueule du dragon ?"

Voyant le dragon s’avancer vers lui, Gray sentit un petit corps lui être lancé à ses pieds et en baissant la tête sur sa gauche vit sa cocatrice.

"Cot ?" lui lança anxieusement celle-ci en voyant le prédateur géant à une vingtaine de mètres d’eux.

"Bon… Méduse, essais de voler jusqu’à ses yeux et tu attaques. Je vais tenter de l’occuper." indiqua Gray avant de remarquer la lueur jaune au fond de la gorge du dragon.

Whooosh !

Oh ce n’est pas vrai ! se cria Gray paniqué en prenant avec lui sa cocatrice pour courir sur sa droite et éviter le jet de flamme. Le voyant faire, Garble tourna la tête pour l’atteindre en continuant de cracher son feu.

Après quelques mètres, où Méduse lâchait des cris indiquant que le feu les rattrapait, Gray sentit qu’on le soulevait en l’air en le tenait par les cornes.

"Hein ? Mais qu’est-ce que ?!" s’écria-t-il en voyant le sol s’éloigner puis le jet de feu passer sous lui à quelques dizaines de centimètres.

"Ne nous remercie pas pour t’avoir évité de finir rôti", lança une voix féminine qu’il reconnut comme étant celle de Gilda.

"Qu’est-ce qui vous a pris de vous mettre à découvert ?" demanda Beroe, chacun des griffons tenant une des cornes du minotaure et le menant hors de la place.

Mais avant qu’il ne puisse répondre, Gray vit du coin de l’œil un membre du dragon venir droit sur eux.

"Attention sur la droite !"

Malgré son avertissement, Gray ne put empêcher la queue de Garble de les frôler de près avant de s’abattre sur le sol, déstabilisant les griffons qui tombèrent à terre avec Gray et Méduse.

Reprenant rapidement ses esprits, le minotaure chercha des yeux sa cocatrice qu’il avait lâché dans la chute et la retrouva sous l’aile déployée de Beroe, lui-même posé sur le dos de Gilda. Cette dernière rouvrit les yeux et, après s’être secoué la tête, se releva en éjectant Beroe puis tourna la tête vers Gray.

"Il ne faut pas qu’on traine", lança-t-elle en voulant reprendre la fuite.

"Non, attendez", l’arrêta cependant Gray en prenant Méduse dans ses bras. "Il faut qu’on arrive à pétrifier ce dragon.

– Et comment ? Votre cocatrice ne pourra pas voler suffisamment longtemps", demanda Beroe une fois debout.

"Justement, il faut que l’un de vous la porte jusqu’à ses yeux."

Whooosh !

"Attention !" cria Gilda en s’élançant sur le minotaure pour le pousser tandis que Beroe s’envolait avant que le jet de flamme ne les atteigne. "Bon, de toute façon on n’aura pas la paix tant qu’il nous collera", commenta-elle ensuite lassé en se remettant debout. "Beroe prend la cocatrice", ordonna-t-elle à son semblable qui s’exécuta et pris Méduse dans ses pattes avant. "Moi je vais distraire notre ami écailleux."

Sur ces mots, Gilda déploya ses ailes et s’envola vers le dragon en prenant de l’altitude, suivit de Beroe peu après.

Les voyant venir, Garble tendit une patte vers une habitation à proximité et arracha une partie d’un mur.

"Prenez ça !" cria-t-il avec un sourire en coin tout en lança le morceau de mur vers les deux griffons.

Évitant le projectile qui tomba à quelques mètres de Gray, Gilda et Beroe prirent alors chacun des directions différentes. La griffonne alla ainsi vers la patte avant gauche de Garble qui essaya de la frapper en vol, avant d’aller sous son ventre. Au même moment, Beroe bien qu’anxieux, pris d’abord davantage d’altitude et finit par se retrouver à une hauteur supérieure à celle du dragon. Puis, inspirant profondément, il plongea en indiquant à Méduse de bien s’accrocher.

Les voyants faire tout en reculant, Gray ne pouvait cacher ses craintes quant à leur sort, notamment celui de sa cocatrice.

"Et, tu comptes rester là à rien faire ou tu vas nous donner un coup de sabot ?" lui demanda une voix tandis qu’un son de galop se faisait entendre.

Regardant derrière lui, le minotaure vit Bon Bon et Steel courir en portant un rouleau de cordes chacun. Également équipée, Rarity sortit au galop du magasin d’équipement de montagne, avant de s’arrêter brièvement et de tourner la tête vers l’entrée.

"Fluttershy, il faut que tu nous aides ou nos amis vont y passer !" lança-t-elle pour ensuite reprendre sa course.

Peu après, la jument au pelage jaune finit par sortir du magasin en tremblant légèrement des pattes, accompagnée d’une Greedy boitant à sa patte arrière gauche et portant, elle aussi, une corde.

"Mais qu’est-ce que vous faites ?"

"Oh", lança d’abord surpris Fluttershy en voyant Gray venir vers elle. "On va tenter de mettre ces cordes aux pattes du dragon pour le faire chuter tant qu’il est distrait par Gilda." expliqua-t-elle ensuite avant de se remettre en route en déglutissant.

Regardant le dragon qui cherchait à attraper avec ses pattes avant Gilda ainsi que Beroe quand il arriva près de lui, Gray afficha un air hésitant.

Je ne peux pas rester là à rien faire alors que Méduse risque sa vie. se dit-il en se mordant la lèvre inférieure. Puis prenant son courage, il se força à courir et rattrapa Greedy qui boitait toujours, avant de lui prendre le rouleau de corde qu’elle tenait.

"Restes en retrait !" lui lança-t-il tout en continuant sa course sous le regard surpris de la chère.

Pendant ce temps, Bon Bon arrivait devant Garble qui s’était assis sur ses pattes arrière pour mieux faire face à Gilda et Beroe. La griffonne, après avoir évité un coup de la patte gauche du dragon arriva devant le museau de celui-ci avec un sourire en coin et lui envoya un coup de serre.

"Raaagh ! Je vais vous écraser comme des mouches !" s’énerva Garble devant cette provocation, en dépit que le geste de Gilda fût loin de lui avoir causé une blessure.

Aussi approcha-t-il ses pattes avant de Beroe, qui tentait une nouvelle fois d’atteindre ses yeux, avant de les claquer violemment. Néanmoins, en les rouvrant, le dragon ne trouva nulle trace du griffon et de la cocatrice, et sentit peu après quelque chose commencer à s’enrouler autour de ses pattes arrière.

En se remettant à quatre pattes, Garble vit de l’activité au sol. En effet, profitant qu’il était distrait par les griffons, Bon Bon avait été la première à atteindre les membres arrière du dragon. Là, elle a commencé par enrouler un bout de sa corde à sa patte arrière gauche, y faisant un nœud avant de se mettre en direction de celle avant droite. De même, Steel avait terminé son nœud à la patte arrière gauche tandis que Rarity, Fluttershy et Gray les rejoignaient.

Immobile quelques secondes, surpris par cette audace, Garble finit cependant par se déplacer brusquement. Il fit ainsi perdre pied à Bon Bon, tandis qu’en cherchant à se maintenir à sa corde, Steel fut trainé sur quelques mètres à terre.

"C’est trop tard Bon Bon, on n’a plus l’effet de surprise !" lança Rarity en arrivant à la hauteur de la jument qui se relevait.

"Je n’ai pas dit mon dernier mot !" rétorqua cette dernière en fronçant les yeux, avant de s’emparer du rouleau de corde de la licorne et de galoper vers le dragon qui recommençait à fendre l’air de ses pattes avant pour attraper ou frapper tel des insectes les deux griffons continuant de lui tourner autour.

 Apercevant la jument approcher, Garble grinça des dents et inspira.

Whooosh !

En réponse, Bon Bon plongea sur le côté pour éviter le jet de flamme, avant de réaliser des roulades maitrisées pour finalement se remettre sur ses pattes et reprendre sa course et se diriger droit vers le dragon, le regard déterminé.

Allez Bon Bon ! Tu ne vas pas te laisser faire par cracheur de feu ! À côté du Bugbear attaquant Poneyville, lui, c’est de la rigolade ! se cria intérieurement la terrestre tandis que Garble s’était remise sur ses quatre membres et fouetta l’air de sa queue qui s’écrasa au sol en l’enfonçant. Pense aux poneys qui comptent sur toi ! Pense à Lyra ! continua-t-elle en parcourant les quelques mètres la séparant de la queue, avant de sauter dessus et d’y galoper en remontant vers le dos de son adversaire.

La voyant faire, Rarity finit par se rediriger vers ce dernier en entrainant les autres avec elle, prenant le rouleau de corde de Fluttershy au passage.

En arrivant aux pieds de Garble qui s’était remis sur ses quatre membres, Rarity illumina sa corne et s’activa à accrocher sa corde à la patte avant droite du dragon. Elle courut ensuite vers la patte arrière gauche et, avec l’aide de Steel qui lui ramenait le bout de l’autre corde qui y était déjà accrochée.

Bien, ne reste plus qu’à Fluttershy et ce Gray de faire de même. Dommage que tu ne sois pas là Applejack, tu aurais certainement aimé réaliser ce plan. pensa sur le coup la licorne.

Sentant pour sa part qu’on tentait encore d’accrocher des cordes à ses pattes, Garble voulu mettre fin à ces activités sous lui, mais son attention fut de nouveau attirée par Gilda qui s’était mise à lui tirer une oreille.

"Eh bien ! Pour un dragon ayant chassé les miens, je m’attendais à mieux. La sieste ne te réussit pas mon gars !" lui cria dans son orifice la griffonne d’un ton provocateur. "Tu es devenu lent, et gars !" continua-t-elle avant d’afficher un sourire en coin. "Au fait tu n’es pas un dragon, tu es une limace !"

À cette insulte, le dragon hurla et cracha son feu destructeur dans les airs, cherchant à atteindre Gilda. Cette dernière eut bien de la peine à l’éviter, sentant après la fin du jet de feu comme une odeur de fumée sur les poils de son dos.

Pendant ce temps, Fluttershy et Gray s’occupaient de tourner autour de la patte avant gauche du dragon, chacun avec un bout de la corde qu’ils partageaient. Après deux tours, ils allèrent en direction de la patte arrière droite.

"Allez mademoiselle Fluttershy, on va y arriver !" lança le minotaure à la jument, comprenant le plan des équidés et pensant qu’il pouvait marcher. Fluttershy quant à elle se forçait à rester concentré sur sa tâche en dépit des cris de colère du dragon sous lequel elle se trouvait.

Courage Fluttershy, tu as déjà tenu tête à un dragon adulte par le passé, et tu étais encore plus jeune et réservé… Même si celui-ci est plus imposant, plus terrifiant, plus colérique et qu’il n’hésitera pas à tuer… pensa alors celle-ci en fermant brièvement les yeux tout en tenant le bout de la corde dans sa bouche. Maintenant bats-toi pour tes amis, pour ta famille, tes animaux… et ton petit Angel ! se cria-t-elle en rouvrant les yeux avec un regard déterminé.

Accélérant son galop, la jument arriva bientôt à proximité de la patte arrière droite du dragon. Ce dernier continuait de traquer Gilda et Beroe et manqua d’attraper dans sa mâchoire le griffon. Las, il se remit à inspirer et recracha un jet de flamme en l’air.

"Arrgh !"

Entendant sa semblable crier, Beroe tourna la tête et aperçut Gilda tomber dans le vide, une partie de l’aile gauche en feu.

Hé, hé. Voilà ce qui arriva quand on joue avec le feu, s’amusa sur le coup Garble.

"Gilda !" s’écria Beroe en plongeant.

Mais bien qu’il se rapprochât d’elle en tendant une serre, tenant Méduse dans son autre bras, le griffon comprit rapidement qu’il devrait faire un choix.

Je ne pourrais pas les porter tous les deux.

"Cot, Cot !" lui lança alors Méduse en le regardant, comme devinant ses pensées. Mais face à l’inaction de Beroe, elle envoya un violent coup de bec à la patte de son porteur qui la lâcha involontairement.

Aussitôt, la cocatrice s’efforça de battre des ailes en dépit de la douleur provoquée à son membre droit.

Voyant la cocatrice parvenir à diminuer la vitesse de sa chute, Beroe savait ce qu’il lui restait à faire et serra les dents tout en tendant ses pattes avant vers le bas. Gilda, elle, voyait le sol s’approcher dangereusement et ferma les yeux en prévision du choc imminent. Cependant, elle sentit deux serres l’attraper au niveau du ventre et la soulever.

"Accroche-toi Gilda !" entendit-elle avant d’ouvrir les yeux et de voir qu’elle frôlait le sol. Néanmoins, Beroe perdit son équilibre et provoqua leur chute à tous les deux avec quelques roulades.

Les deux griffons se retrouvèrent l’un sur l’autre, avec Beroe qui s’activa à étouffer avec ses pattes le reste de feu sur l’aile de sa semblable. Au même moment, Gray courra dans leur direction et plongea à terre en attrapant Méduse.

"Méduse, tu n’as rien ?" questionna-t-il à sa cocatrice qui répondit par quelques caquettes se voulant rassurant, avant d’en lâcher d’autres plus inquiets en regardant au-dessus d’eux.

Levant la tête, Gray vit la mâchoire du dragon s’ouvrir dans leur direction, une lueur au fond de la gorge.

"Eh, gros lézard, tu m’as oublié ?" lança alors une voix depuis le haut de la tête de Garble, sentant alors qu’on courrait sur le haut de sa tête.

Peu après, une jument apparue sur son museau et continua son galop en tournant en l’air un lasso avec sa bouche. Profitant que Garble avait fermé sa mâchoire, elle envoya son lasso qui se mit autour du museau du dragon. Aussitôt, criant pour se donner du courage, Bon Bon se jeta sur le côté et fit plusieurs fois le tour du museau avant de serrer fermement sa corde et faire un nœud pour tenir l’ensemble.

Au même moment, sous le ventre de Garble et recevant les bouts des cordes attachées aux quatre pattes du dragon, Rarity activa sa magie et lia chacun des bouts entre eux en réalisant un nœud comme si c’étaient des rubans.

Surpris, Garble sentit qu’il n’arrivait plus à bouger librement ses membres mais usa de sa force pour chercher à défaire la corde autour de sa mâchoire.

"Il faut quelque chose pour l’amener à tomber au sol", commenta Steel en le regardant faire après être partis de sous le dragon avec les autres.

Réfléchissant un instant, Rarity courut ensuite vers un morceau de mur au sol et activa sa magie en serrant les dents.

Allez... Je ne suis peut-être pas Twilight ou Starlight… Mais je reste une licorne malgré tout !

Peu après elle et le mur disparurent dans un flash, puis réapparurent dans un autre, deux mètres au-dessus de la tête du dragon. Là, la licorne réactiva sa magie et disparu à nouveau pour réapparaître aux côtés de Bon Bon, toujours située sur le museau de Garble.

Ce dernier sentit alors un lourd poids lui tombé au-dessus des yeux, lui faisant perdre l’équilibre puis tomber à terre du fait des cordes aux pattes.

"Attention !" prévint Fluttershy en reculant comme les autres pour ne pas risquer de se faire écraser.

De même, Rarity mit ses pattes autour de Bon Bon puis réutilisa sa magie pour se téléporter au sol.

Après cela et un léger tremblement du sol, suite à la chute sur le côté de Garble, chacun s’avança prudemment vers le dragon.

 "Grrrr !" grinça ce dernier en essayant de briser ses cordes qui présentaient déjà des signes montrant qu’elles allaient s’effilocher.

"Il faut faire vite !" prévint Bon Bon.

"Heu, oui. Allez Méduse, attaque", répondit Gray en portant sa cocatrice jusque devant le visage noir de colère du dragon qui les regardait avec son unique œil.

"Grrrr…" lâcha-t-il encore alors que Méduse, portée par son maitre, était devant lui en le regardant de ses yeux rouges.

Chacun se fixa du regard en fronçant les sourcils, voyant son reflet dans les yeux de l’autre.

Mais après quelques secondes qui parurent une éternité pour ceux qui attendaient derrière, rien ne semblait indiqué un quelconque début de transformation en pierre chez le dragon. Celui-ci continuait de lâcher des grognements depuis le fond de sa gorge, tandis que Méduse avait la bouche ouverte en serrant les dents avec des gouttes de sueur au front.

"Mais… Qu’est-ce qu’il se passe ?" demanda Rarity qui ne comprenait pas ce qu’il se passait alors que les cordes s’effilochaient peu à peu.

"Heu… Oh, non… Je crains que Méduse… soit trop impressionnée par Garble pour réussir à le transformer…" expliqua alors Fluttershy avec crainte, un sabot à une joue.

Claq

Au moment même où elle venait de finir de parler, la corde accrochée à une patte avant de Garble céda dans un bruit qui fit sursauter chacun.

"Mais enfin, je croyais que chaque fois qu’une cocatrice attaquait une personne, elle l’a transformé aussitôt en pierre ?" s’énerva Steel.

"¨Pas toujours… Pas si la personne en question à un caractère fort…" rectifia d’une petite voix Fluttershy à nouveau. "Je sais que c’est possible… Pour l’avoir moi-même réussi."

Claq

"Bêêê…. Bêêbêê…" commença à dire craintivement Greedy en reculant alors qu’une autre corde avait cédée à une patte arrière.

"Je crois qu’on ferait mieux de partir… Maintenant…" poursuivit Beroe en faisant de même avec Gilda à ses côtés, suivit peu après par les autres.

"Allons-y Méduse…" enchaîna Gray toujours en tenant sa cocatrice qui avait mis fin à son contact visuel avec le dragon, qui lâchait des grognements indiquant qu’il riait.

Claq

"Rhooaaa !"

Whoooosh !

À ce moment, dans les quartiers plus en aval de la ville, deux soldats minotaures en train de courir se croisèrent à l’intersection de deux rues.

"Tu es vivant toi aussi ?" demanda l’un d’eux d’un air rassuré.

"Oui, mais plus pour longtemps si on reste dans cet endroit maudit", répondit l’autre d’un ton pressé, avant d’entendre des bruits de personnes en train d’arriver depuis une autre rue.

Dégainant leurs épées en se collant contre un mur, les deux soldats s’apprêtèrent à recevoir les nouveaux arrivants. Puis sentant qu’ils étaient proches, ils bondirent en criant avec leurs armes en avant.

"Héla, du calme les gars c’est nous !" lança aussitôt un troisième garde minotaure en s’arrêtant à temps avec un autre et un griffon portant une couronne sur la tête et tenant l’Idole de Boreas.

"Ah, et deux de plus. Vous savez s’il y en a d’autres ?" questionna peu après ce dernier.

"Aucune idée. Et quelqu’un sait ce qu’est devenu le coffret contenant les Pierres de l’Entente ?"

Pour toute réponse, les trois semblables du minotaure répondirent non de la tête.

"En sommes, cette mission prend des aspects d’échec…" commenta l’un d’eux dépité.

"Pas tout à fait. On a au moins réussi à retrouver l’Idole de Boreas. De ce fait, les griffons seront à nos côtés contre les poneys", rétorqua un autre en désignant l’objet que tenait Trade.

"À vos côtés… À vos côtés… Vu comment vous avez traité ma désormais royale personne…" commença à dire ce dernier d’un air dubitatif. "Sans parler de ce dragon qui saccage ma cité."

"Qu’est-ce qu’il devient celui-là ? Est-ce qu’il a au moins tué autant chez les prisonniers que chez nous ?" préféra redemandez un autre militaire, se retenant de crier de colère contre ce griffon de plus en plus agaçant à ses oreilles.

"La dernière fois qu’on l’a vue, il était en compagnie des prisonniers et de Gray et sa poule, qui cherchaient visiblement à le transformer en pierre. Mais que ceux-là aient réussi leur coup ou pas, mieux vaut ne pas trainer ici. On n’est plus assez nombreux pour les combattre.

– Hein ? Mais… et ma cité, mon trésor ?" demanda Trade en ne voulant pas abandonner derrière lui ce qu’il estimait lui appartenir. "En tant que roi des griffons, j’estime que…

– Rhaa ! Cette fois j’en ai marre !"

Tout en hurlant de colère, le minotaure exaspéré fendit l’air de son épée et entailla l’épaule du griffon.

Celui-ci hurla de douleur tout en se mettant sur ses pattes arrière, pour ensuite tomber en arrière.

"Mais qu’est-ce que tu fais ?! Arrête !" le stoppa un autre garde en retenant le bras armé de son semblable.

"J’en ai plus qu’assez de ce piaf prétentieux qui se prend pour plus grand qu’il est. Et ne me dites pas que vous n’avez pas pensé à faire pareil un moment ou un autre", se justifia le militaire, avant de s’approcher de Trade qui avait une serre sur sa blessure en cherchant à stopper le filet de sang qui en sortait.

"Argh… Non… P… Pitié…"

Sans faire attention aux supplications du griffon, le minotaure lui arracha l’Idole de Boreas.

"Mais je suis d’accord sur ce point. Au moins avec ça, la mission est en partie réussie", déclara le militaire en s’adressant aux siens. 

"Mais… et lui ?

– On dira qu’on l’a malheureusement perdu au cours de la mission. Je pense même que ça n’en sera que mieux pour le Chancelier, qui pourra mieux rallier les griffons en leur présentant lui-même cet objet", argua-t-il en recevant une rapide approbation des siens, avant d’entendre d’importants rugissements de colère, suivit de sons d’explosions puis d’un panache de fumée s’élevant dans le ciel dans la zone de la ville plus en hauteur. Voyant cela, le minotaure se tourna vers Trade, un sourire en coin. "On vous laisse dans votre cité, votre majesté."

Sur ces mots, les quatre soldats se remirent en route en courant, laissant le griffon à son sort.

Dans un autre endroit de la ville, le feu régnait en maître, propagé par le souffle du dragon. Ce dernier, après s’être débarrassé de toutes ses cordes aux pattes et au museau, déversait désormais aveuglément sa colère sur tout ce qu’il voyait, n’épargnant aucun bâtiment.

"Ah ! Ah ! Vous vouliez jouer avec le feu, brûlez maintenant !" lança-t-il entre deux jets de flammes tout en se déplaçant dans la direction où il avait vu les autres s’enfuir, écrasant les bâtiments en feu sans ressentir la moindre sensation de brûlure.

Finalement, après un ultime jet de flamme, Garble déploya ses ailes et s’envola, provoquant un souffle autour de lui qui emporta quelques morceaux de toiture et aida à la propagation de l’incendie.

Courant aussi vite qu’ils leur étaient possible au milieu de cette chaleur étouffante et de la fumée aveuglante, les membres du groupe suivaient Bon Bon qui avait pris la tête et les emmenait en direction du dirigeable.

"Il faut qu’on sorte d’ici et vite !" lança la jument en sentant sa gorge devenir sèche tandis que Steel portait Greedy et Gray Méduse.

"Je ne comprends pas… C’est la première fois qu’elle échoue…" s’exprima d’une voix navrée le minotaure en jetant un regard sur sa cocatrice qui semblait tout aussi perturbée que lui par son échec.

"Vous vous morfondrez un autre jour l’ami !" cria Steel pour lui rappeler le sens des priorités, chacun évitant par ailleurs la chutes de maison qui s’effondraient du fait de l’incendie qui se propageait à l’intérieur des bâtiments.

Whooosh !

Le terrible son du cracha de feu dans les airs stoppa net le groupe qui se mit à regarder en l’air. Là, chacun put voir rapidement passer le dragon en train de projeter à nouveau des flammes dans les habitations plus en aval.

"Il va réduire la ville en cendres !" s’exclama Gilda.

De fait, en voyant ce lieu où elle est née et a grandi être dévoré par les flammes, la griffonne ne pouvait s’empêcher de ressentir de la peine : pour elle, pour les griffons, son peuple.

"Je suis désolé pour toi Gilda", lança navrée Fluttershy, compatissant pour la griffonne alors qu’elle se souvenait d’avoir vécue la même chose à Poneyville lors de l’attaque des minotaures. De même, situé près de sa semblable, Beroe se disait que ce spectacle était désolant et que Fangel n’aurait pas non plus aimé voir cela.

Notre terre d’origine brûle… Et il n’y a rien qu’on puisse faire…

"Vite, remettons-nous en route !" ordonna Bon Bon en faisant repartir le groupe dans sa course contre les flammes.

Pour sa part, volant au milieu de la fumée qui gagnait en intensité, Garble afficha un sourire devant la destruction qu’il provoquait.

La désolation de Garble… commença-t-il à se dire en crachant à nouveau du feu sur plusieurs mètres. Voilà qui devrait dissuader une fois pour toute quiconque de revenir ici pour me voler.

Sur cette pensée, il se mit à planer au-dessus des habitations en feu puis aperçut du coin de l’œil le groupe hétéroclite pénétrer dans une ruelle. Aussitôt, tout en renforçant son sourire, il avança ses pattes arrière et racla sur quelques mètres les bâtiments jusqu’à arriver devant les membres du groupe pour les relever. Par son geste, il fit tomber une pluie de morceaux d’habitations en flammes sur les personnes qui fermaient la marche.

"Rarity !" hurla Fluttershy paniquée en se retournant pour voir que son amie avait disparue sous la chute des débris, tout comme Steel qui avait juste eu le temps de lancer Greedy.

Sans plus attendre, la jument se précipita vers l’amas de blocs de pierre et de bois, encore en train de brûler pour quelques poutres. Mais avant d’y parvenir, elle fut retenue par Bon Bon qui lui tenait sa queue.

"Fluttershy, on ne peut plus rien faire pour eux !"

"Non ! Ils sont vivants !" objecta en larme Fluttershy tandis que seule Greedy semblait de son avis.

"Au secours ! On est coincé !

– Hein ? Rarity !" s’exclama Gilda après avoir entendu la voix de la licorne en provenant de sous les débris.

"Bon sang, il faut les sortir de là !" enchaîna Gray en s’avançant comme le reste du groupe. Aidé de Beroe, il commença par s’emparer d’une poutre dont une partie était en feu, avant de retirer aussitôt comme le griffon ses pattes en les agitant. "Rhaaa ! C’est chaud !" cria-t-il de douleur après avoir touché le bois brulant.

Prenant sa place, Bon Bon et Fluttershy se saisirent de la poutre avec leur sabot, profitant de cette partie insensible de leur corps équin, puis la retirèrent du tas. Elles renouvelèrent l’expérience avec le soutien de Greedy.

Pendant ce temps, déstabilisé dans son vol par son geste de tout à l’heure, Garble se posa dans une partie encore non incendiée de la ville plus en aval. Néanmoins, il conservait son sourire qui devenait sadique, repensant à ce qu’il avait fait à celle qui l’avait volé et qui était une proche d’une ancienne connaissance.

Dommage que cette larve de Spike n’ait pas été là pour voir ça. Ah ! Ah ! pensa-t-il en lâchant quelques rires étouffés.

Mais le bruit de quelqu’un en train de courir et de toute évidence effrayé, le fit revenir à la réalité et il tourna la tête vers l’origine du bruit.

Mais au lieu de voir quelqu’un, le dragon trouva au pied du mur d’une maison une petite flaque de sang, ainsi que des traces visiblement toutes fraiches. Intrigué, Garble se mit à suivre les traces. Elles le menèrent alors dans une petite place, avec au centre une vielle cabane en bois rectangulaire et sans fenêtres, avec les lettres « W.C » sur la porte.

Amusé, le dragon approcha d’un pas lourd, broyant les habitations sur son passage. Une fois devant ces anciennes toilettes publiques, il pouvait entendre de faibles claquements de bec.

Affichant un sourire narquois, Garble donna un coup de patte sur le toit de la structure qui s’effondra des quatre côtés. Se dévoila alors un griffon blessé à l’épaule, assis sur la cuvette et tremblotant alors qu’il regardait le dragon l’ayant découvert.

"Gloup… Ça… Ça ne vous intéresse vraiment pas un marché ?" finit-il par lui demander avec peu d’assurance, voyant Garble approcher pour mieux le regarder dans les yeux. "Avec moi, on finit toujours par s’arranger…"

Tout en l’écoutant, Garble remarqua la couronne que le griffon portait sur sa tête.

"Voleur…" lâcha-t-il en prenant un air sombre, fronçant les yeux.

"On finit toujours par s’arranger…" répéta Trade paralysé alors qu’il voyait la gueule du dragon s’ouvrir en allant rapidement vers lui.

À un autre endroit de la ville, les quatre soldats minotaures arrivaient dans la grande place où se tenait le dirigeable.

"On y est, enfin !" s’exclama l’un d’eux, heureux de penser qu’ils allaient pourvoir enfin quitter cet endroit. Sans plus attendre, lui et les siens embarquèrent et commencèrent à enlever les cordes tenant le dirigeable au sol.

"Et les gars ! Attendez-moi !" les arrêta alors un autre minotaure en armure en arrivant à toute allure.

"Eh, mais où étais-tu passé ?" lui demanda l’un des militaires en l’aidant à monter. "Attends, tu as le coffret avec toi ?" lança-t-il aussitôt qu’il vit l’objet dans les pattes de son semblable.

"Oui, le traitre de Steel a tenté de me la dérober, mais je lui aie échappé", s’expliqua le nouveau venu en reprenant son souffle, avant d’afficher un air incertain. "Par contre, je n’ai pas pu vérifier si les Pierres de l’Entente se trouvent bien dedans.

– Hein ? Tu te fous de nous ?!" s’emporta un autre soldat, avant d’entendre un rugissement de dragon.

"Rhaaa ! Bon, on n’a pas le temps de regarder ça maintenant. Quittons ce lieu maintenant tant qu’on le peut !" préféra ordonner encore un autre garde, amenant les autres à hocher de la tête. "Au moins, on a déjà l’Idole de Boeras", rappela-t-il en désignant l’objet posé dans la nacelle.

Tandis que le groupe de soldats s’affairait à faire décoller le dirigeable, le groupe de Bon Bon continuait de tenter de libérer Rarity et Steel de sous les décombres. Par les efforts de chacun, ils avaient réussi à dégager un passage jusqu’à un épais pan de mur, sous lequel la voix de Rarity sortait.

"Vite ! Steel va bientôt ne plus pouvoir tenir !" les pressa la licorne.

"On arrive, Rarity !" répondit Fluttershy.

"Elle ne peut pas se téléporter ici ? On est juste à côté", s’étonna Gray.

"Impossible, le sort ne marche pas quand on ne voit pas où on veut aller." enchaîna rapidement Gilda en prenant une poutre parmi celles qu’ils avaient retiré.

Elle serra alors les dents pour ignorer la chaleur encore présente sur le bois, pour ensuite passer la poutre dans un petit espace entre le pan de mur et un autre.

"Aller, si on s’y met ensemble, ça peut marcher", lança-t-elle en commençant à appuyer comme s’il s’agissait d’un levier.

Sans discuter davantage, Bon Bon, Fluttershy et Greedy la rejoignirent, appuyant chacune de toute leur force, parvenant à soulever légèrement le pan de mur. Peu après, Beroe leur prêta main forte, suivit bientôt de Gray.

De toute façon, mon sort est scellé.

Grâce à ce soutien, le pan de mur se souleva davantage, mais par encore assez pour permettre à Rarity et Steel de sortir.

"Allez !" relança Bon Bon en donnant tout ce qu’elle avait, avant de voir du coin de l’œil la cocatrice Méduse venir à son tour en volant pour appuyer sur le bout restant de la poutre.

"C’est bon ! Vite, Steel !" lança Rarity en sortant, suivit peu après de Steel qui dû ramper pour passer.

Les voyants hors de danger, les autres cessèrent leur activité et le groupe se remit en route pour partir.

"Ça ira Rarity ?" demanda Fluttershy à son amie tout en galopant.

"Oui… Ne t’en fais pas. Heureusement, Steel à arrêter et soutenu tout le long le mur avant qu’il nous écrase", la rassura cette dernière, amenant la jument à faire un signe de remerciement au minotaure.

Après une dizaine de minutes de course, le groupe parvient à atteindre le lieu où le dirigeable avait été laissé. Pourtant, à leur grand désespoir, celui-ci n’était plus là.

"Non ! Où est-il passé ?!" s’exclama Gilda, avant de voir comme les autres le vaisseau dans les airs en train de faire route vers l’Ouest.

"On arrive trop tard", désespéra Bon Bon.

À ce moment, l’un des minotaures à bord remarqua la présence du groupe au sol et appela les siens.

"Merci de nous avoir donner votre dirigeable pour partir. On vous laisse avec votre ami écailleux !" lança l’un d’eux en sentant la tension peu à peu le quitter, faisant au revoir de la patte.

Devinant qu’ils étaient en train de les narguer, Gilda tout comme Bon Bon, Steel et Rarity serrèrent les dents, avant d’afficher de la crainte en voyant quelque chose se déplacer dans le ciel derrière le dirigeable.

"Ah ! Ah ! Rendez-vous au Tartare, les équidés !"

Whooosh !

Boum !

À peine le militaire venait-il de finir sa phrase qu’un intense jet de flamme frappa leur appareil qui explosa instantanément.

Par Célestia…

                                                                                                                                

Sous le choc, les membres du groupe au sol regardèrent les morceaux du dirigeable en feu tomber dans le vide, avant de brutalement s’écraser à terre à une quarantaine de mètres d’eux.

"L’Idole…" lâcha inconsciemment Beroe avant de voir Gilda puis les autres partir vers les débris.

En arrivant sur place, chacun vit alors des parties de corps carbonisées, provoquant des nausées chez Gray.

Balayant du regard l’épave, Rarity aperçut l’objet convoité et le pris dans sa magie. En l’examinant, elle constata qu’il était intact malgré des traces de choc dessus.

Bon… En le poliçant beaucoup, on pourra lui redonner de la brillance pour cacher ces traces…

"Cot. Cot, cot", lança quant à elle Méduse en se tenant sur son maître, indiquant avec son aile quelque chose entre les débris.

"Bêêêêê", répondit Greedy en courant dans la direction indiquée, retirant difficilement avec ses pattes un coffret en feu qu’elle fit rouler pour tenter d’en étouffer les flammes.

"Oh non…" déclara Fluttershy en reconnaissant le coffret.

Ce dernier après une dernière roulade, finit par se fissurer et se cassa en deux morceaux.

Avec crainte, Bon Bon s’approcha et après un instant d’hésitation, porta son sabot sur les deux morceaux et les retourna pour voir si quelque chose s’y trouvait. Comme elle, beaucoup parmi les membres du groupe derrière elle retenaient leur respiration, appréhendant le verdict.

"A… Alors ?" se risqua finalement Gilda en voyant que la jument avait mis fin à ses mouvements.

Comme réponse, Bon Bon leva une patte et se retourna en présentant son sabot retourné.

"Je crois que cela vous appartient à vous et vos amies." indiqua-t-elle rassurée en exposant dans son sabot une gemme représentant une pomme et une autre un papillon.

"Par Célestia…" lâcha Rarity heureuse en reconnaissant les Eléments d’Applejack et de Fluttershy.

Mais avant qu’ils puissent réagir davantage, les membres du groupe furent rappelés à la réalité par un rugissement dans les airs derrière eux. En se retournant, Beroe et les autres aperçurent Garble qui atterrit lourdement au sol à une dizaine de mètres d’eux, le regard amusé.

"Bien, il ne reste plus que vous j’ai l’impression", commenta-t-il avec un sourire en coin en faisant quelques pas, avant de s’arrêter en fermant la bouche et les yeux, comme voulant recracher quelque chose. "Bleuurp."

Cling ! Cling, cling.

Alors que le dragon avait fini son rot, un objet éjecté de sa bouche venait de tomber au sol en face du groupe dont les membres, en voyant de quoi il s’agissait, retrouvèrent leur anxiété.

"Patron…" dit faiblement Beroe en regardant la couronne que portait Trade.

 

Note de l'auteur

 

Et un autre "ancien" personnage qui nous quitte... (avez vous trouvé la référence de la scène de sa mort ? ^^ )

J'espère que ce chapitre, pas simple à faire au niveau de l'écriture, vous a plu.

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.