Discord icon

Chapitre 37 : Un dressage

‘‘Bien, ça va faire deux heures, elle a dû s’en remettre. Amenez-la dans le corral et préparez la. On n’a pas de temps à perdre.’’

 

Devinant que c'était d’elle dont on parlait, Twilight se décida à se lever alors qu’elle se reposait à terre dans l'enclos avec la dizaine de poneys dont elle avait comprit qu'ils avaient été capturés il y a peu. Une fois debout, elle vit peu après deux diamond dogs entrer et se diriger vers elle en tenant une corde. Une fois celle-ci au cou de la jument, ils l'emmenèrent vers le second enclos, plus grand bien que vide et où commençaient à venir quelques diamond dogs autour.

 

Ils viennent admirer le spectacle j’imagine… se dit la jument, qui bien qu’elle ne souffrait plus trop de son marquage, sentait toujours une douleur au cœur, qui elle mettra sans doute encore du temps pour partir. Aussi marchait-elle sans montrer de résistance, s’adaptant à marcher avec ses fers et se contentant d’espérer de voir venir Chrysalis et les autres.

 

Peut être arriveront-ils à me libérer et à me faire sortir d’ici, encore… se dit-t-elle dépitée.

 

Pendant ce temps, une voiture attelée arriva à l’intérieur du camp, et en sortit un minotaure portant une étoile jaune sur le torse. S’avançant vers lui, un autre minotaure retira de sa ceinture une bourse qu’il tendit au nouvel arrivé.

 

‘‘Bonjour Shérif, vous venez plus tôt que d’habitude, mais voici votre part de l’affaire.’’ déclara le responsable des lieux devant le représentant de la loi, qui se saisit de l’argent pour l’accrocher à sa propre ceinture.

 

‘‘Merci, mais je ne viens pas seulement pour vendre mon silence sur vos activités. J’ai reçu un message de la capitale disant que des fugitifs, dont l’alicorne, ont pris un dirigeable et ont fait route vers la région. Or, des paysans ont aussi retrouvé près de la rivière des morceaux de ce qui s’apparente à un dirigeable. Vous n’avez rien vu de suspect par ici ?

 

-Heu, non... à part cette nouvelle jument qu’on a capturé dans la matinée et qu’on s'apprête à dresser.’’ répondit son semblable en désignant l’animal.

 

Mise d’abord dans un petit enclos mitoyen au grand corral, juste assez large pour la faire entrer, la dit-jument vit ensuite un diamond dog monter sur un des barreaux en bois et poser sur son dos une selle dont il passa les sangles sous le ventre et qu’un autre diamond dog réceptionna pour les serrer.

 

Ouch… Ils n’y vont pas de sabots morts… se dit Twilight en trouvant qu’ils serraient un peu fort. D’ailleurs, heureusement que Rarity n’est pas là pour voir ces selles… Elle aurait une attaque à leur simple vue, tellement elles sont sans émotions et ternes.

 

Par la suite, le diamond dog lui saisit la crinière pour tirer sa tête en arrière, pendant qu’un autre tenait sa mâchoire pour la garder ouverte. Un troisième approcha alors en tenant une bride avec un mors.

 

Je me demandai quand j’y aurais aussi droit… continua de se dire lassée la jument qui résista faiblement à la mise en place de la bride qui ne ressemblait guère à celles qu’elle avait pu observer licorne chez les représentant de Saddle Arabian à Poneyville. Arrg… Heureusement qu’on n’a pas de dents à l’arrière de la bouche… En plus, c’est fade comme goût… protesta-t-elle néanmoins en sentant le mors dans sa bouche qu’elle toucha avec la langue, avant de sentir des picotements sur la tête à cause du reste de la bride qu’on serrait pour la maintenir.

 

‘‘Voilà, elle est prête. Qui est volontaire pour apprendre à cette jument les bonnes manières ? Ça ne devrait pas être trop long avec elle.’’ lança un des diamond dog aux siens d’un ton amusé, donnant une tape sur l’arrière de l’animal qui fronça les sourcils.

 

Non. s’exclama peu après la jument qui frappa le sol du sabot, et ferma les yeux.

 

Je suis une alicorne, une princesse d’Equestria, et depuis ces vingt derniers jours, j’ai perdu mon monde d’origine, sans être sûre de pouvoir retrouver les miens. Je me suis intégrée dans un troupeau de poneys sauvages en m’adaptant à « tout » leur mode de vie. J’ai laissé derrière moi le seul être que je connaissais depuis mon enfance... j’ai été capturée et torturée avant d’être pendue... puis j’ai traversé une tempête et chuté dans les « Neighara Falls », avant de perdre mes attributs d’alicorne…

 

Tout en se parlant, la jument pouvait sentir ses muscles se raidir et ses battements de cœurs s’accélérer tandis qu’elle battait instinctivement l’air avec sa queue. Au même moment, un diamond dog s’installa sur la selle et prit les reines en les tirant vers lui, faisant reculer le mors dans la bouche de la jument.

 

Alors, ce n’est pas parce qu’on m’a mis des fers et qu’on m’a marquée que je vais changer, ni que je ne vais maintenant me laisser être dressé comme un animal !

 

‘‘Tu es prêt ?’’ lança un autre diamond dog qui se préparait à ouvrir la porte du petit enclos pour donner accès au grand corral. La jument pour sa part, rouvrit les yeux, où un sentiment de colère, voire de rage, se devinait.

 

Donc si vous voulez tenter votre chance, allez-y, entrez dans la danse, car…

 

‘‘Vas-y c’est bon. Ca devrait pas être très dur.’’

 

Clac. Bang !

 

J’en ai plein le dos ! se cria-t-elle en s’élançant dès la porte ouverte, surprenant le diamond dog à terre qui se prit la porte.

 

Ignorant sa douleur à la croupe, la jument se alors mit à galoper dans divers sens, s’agitant d’avant en arrière avant de tourner en rond.

 

‘‘Héla, dou… Doucement !’’ lui cria le diamond dog sur elle et qui avait de plus en plus de mal à tenir face à la furie de sa monture. ‘‘Ra… Ralen… Ouoooh !’’

 

Alors qu’il continuait de lui donner des ordres, la jument s’arrêta brutalement en levant la tête, percutant celle du diamond dog qui, déboussolé, ne résista pas très longtemps aux nouvelles ruades, finissant par être éjecté pour ensuite tomber lourdement à terre.

 

‘‘Ouah... Elle est plus sauvage qu’elle en a l’air cette jument… On dirait même qu’elle a la rage !’’ s’exclama un diamond dog penché sur la barrière du corral, pendant que les poneys dans l’autre enclos et ceux dans les écuries plus loin, surpris, regardaient avec intérêt leur semblable qui affichait un air satisfait. Intrigués eux aussi par cet animal, les deux minotaures et les autres diamond dogs dans l’ensemble du camp s’approchèrent du corral. Il en fut de même chez les deux gardes à l’entrée du camp, qui commençaient à se déplacer, avant d’être attirer par quelque chose vers l’extérieur pour ensuite s’y rendre. Après une trentaine de secondes, ils finirent par revenir puis allèrent dans un des baraquements.

 

‘‘Allez, à mon tour. J’aime les défis.’’ lança un autre qui se dirigea vers le petit enclos où s’était remise d’elle-même la jument.

 

Une fois installé et tenant fermement les rênes, le diamond dog attendit comme la jument qu’on rouvre la porte pour se rendre dans le grand corral.

 

‘‘Amusons-nous un peu.’’ lui dit-il avec plaisance, avant de voir la jument tourner la tête avec un regard de défi et en lâchant un gloussement qui ressemblait à un rire.

 

Tu veux jouer ? pensa-t-elle en s’élançant aussitôt, profitant de la surprise du diamond dog face à son comportement. D’accord, mais sache qu’à ce jeu là, c'est toi ou moi ! L'un de nous est de trop !

 

Amplifiant son rodéo, la jument laissa ses instincts d’équidé voulant vivre libre prendre le dessus, et ne tarda pas à faire perdre pieds à celui qui pensait pouvoir la dresser, l’envoyant heurter le sol.

 

‘‘Eh ben… Avec elle, il vaut mieux s’accrocher ou dégager.’’ commenta de nouveau un diamond dog pendant que la jument s’en retournait vers le petit enclos, un léger sourire aux lèvres après avoir observé son “dresseur” en levant un sourcil.

 

‘‘Espèce de sale mule ! Bourrin, sale canasson !’’ entendit-elle alors derrière elle, la faisant arrêter net avant de retourner la tête, l’air énervé en serrant les dents.

 

J’aurais été Rarity, je serai sans doute en train de les rendre sourds par mes lamentations… Mais… commença-t-elle à se dire, avant de foncer sur le diamond dog toujours à terre qui venait de l’insulter.

 

‘‘Oh ! Au… Au secours ! Faites-moi sortir de là !

 

-Hiiiiiii !

 

Paf !

 

-Aie !’’

 

Je ne suis pas Rarity ! Et je ne tolère pas qu’on dise que les mules sont horribles !

 

Subissant une ruade à l’arrière train alors qu’il terminait de franchir la barrière du corral, le diamond dog ne put retenir un cri de douleur, surprenant ses collègues maintenant tous autour du corral après le retour des deux autres qui venaient de sortir précipitamment du baraquement où ils étaient.

 

‘‘Étrange ce poney… C’est rare qu’ils comprennent ce qu’on leur dit en dehors des ordres ordinaires… Et encore, il faut plusieurs jours pour qu’ils retiennent ces derniers.’’ dit tout haut le shérif en observant ce comportement peu commun en fronçant les yeux, avant d’être attiré par les hennissements d’encouragements des autres poneys. Leur semblable, amusée de ce spectacle, se remit pour sa part en marche au petit trop, l’air fier.

 

Si je n’avais pas encore un peu de retenue, je serai presque tenté de cracher à son visage. Se dit-elle amusée en passant à côté du diamond dog près du petit box, qui préféra reculer de quelques pas.

 

Allez, venez, j’ai encore de l’énergie à revendre ! Ce n’est pas la première fois que votre espèce tente de me dresser ! s’exclama-t-elle en raclant le sol d’une patte, impatiente de pouvoir de nouveau se défouler et de faire sortir cette colère qui bouillonnait en elle suite à tout ce qu’elle avait vécu depuis son arrivée dans ce monde.

 

Une fois qu’un nouveau volontaire s’installa sur son dos, l’air décidé, la jument ne pût s’empêcher de frapper le sol du sabot et de lever les yeux vers son adversaire en signe de défis.

 

Aussi ne perdant pas un instant une fois la porte du grand corral ouverte, elle sauta en l’air sur ses pattes aussi haut que possible, faisant perdre de suite l’équilibre au diamond dog qui après s’être élevé dans les air atterrit sur un des siens assis sur la barrière de l’enclos.

 

Ainsi s’enchainèrent durant un quart d’heure les tentatives de dressage des diamond dogs qui, quelque soit leur taille, furent à chaque fois éjectés par la jument en furie. Cette dernière ne semblant jamais fatiguer, et même au contraire, prendre au fur et à mesure d’avantage de plaisir, tout comme les autres poneys.

 

‘‘Hiiiiiiii !’’ lança-t-elle ensuite fièrement en se cabrant et en agitant les pattes avant au centre du corail, saisissant l’ensemble des personnes présentes et amplifiant les hennissements de ses congénères.

 

‘‘Vous dites que vous l’avez trouvée où ?’’ demanda alors le shérif, de plus en plus suspicieux, tandis qu’un grand diamond dog s’approchait derrière lui.

 

‘‘Au bord de la rivière. Pourquoi ?’’ répondit son semblable pendant que la jument se faisait monter par un autre volontaire. Le shérif quant à lui rechercha dans ses souvenirs sur la description de l’alicorne telle donnée par les photos des journaux, guidé par une intuition.

 

Je vais vous montrer ce qu’est une jument sauvage royale ! se dit pour sa part Twilight avec force, impatiente de s’élancer.

 

‘‘Prépare-toi à courir, une fois le signal lancé.’’ lui glissa alors son cavalier de petite taille en parlant à voix basse près de son oreille pendant que la porte s’ouvrait à nouveau.

 

Quoi ?!

 

‘‘Snif… Attendez, vous ne sentez pas comme une odeur de fumée…’’ questionna ensuite un autre diamond dog.

 

‘‘Eh ! Il y a le feu dans un des baraquements !’’

 

Alertés par un des leurs, l’ensemble des diamond dogs virent et se précipitèrent vers le bâtiment en question à l’autre bout du camp et où les flammes gagnaient en intensité. Descendant de sa monture pour visiblement faire de même, le cavalier de Twilight ne les rejoignit pourtant pas et ouvrit l’autre porte de l’enclos conduisant à l’extérieur.

 

‘‘Maintenant !’’ cria-t-il ensuite en se remettant en selle laissant Twilight s'élancer sous les yeux du shérif.

 

‘‘Revenez ! C’est une diver…’’

 

Paf !

 

Alors que le shérif voulait avertir les diamond dogs, un coup le frappa à la tête par derrière, le faisant s’évanouir. Observant la scène d’un oeil, Twilight pouvait voir derrière le shérif la présence d’un grand diamond dog. 

 

Mais voyant ensuite les autres poneys toujours dans le second enclos, elle s'arrêta un bref instant puis galopa vers eux.

 

‘‘Twilight, que fais-tu ?!’’ lui cria son cavalier qui ne comprenait pas ce qu’elle voulait faire, mais n’osant pas pour autant la diriger avec les rênes.

 

J’ai déjà abandonné les poneys dans la capitale, je ne ferais pas la même erreur avec ceux-là ! se contenta de se dire rapidement la jument, qui une fois devant la porte de l’enclos ordonna au diamond dog de l'ouvrir.

 

‘‘Hiiiii ! Hiiiii !’’ lança-t-elle ensuite à ses semblables en se cabrant devant eux avant de prendre la direction de la sortie, suivie des autres poneys. Tout en s’élançant, la jument jeta un rapide regard vers les poneys restés dans les écuries et qui depuis la fenêtre de leur boxe, lui firent un petit hennissement et baissèrent la tête d’un air reconnaissant pour beaucoup. 

 

Laissant pour sa part passer la dizaine d’équidés devant lui, le grand diamond dog ayant assommé le shérif s’entoura par la suite de flammes vertes qui firent place à une jument au pelage beige, avec des paturons blancs à chaque patte et un trait blanc allant du museau à la tête. Celle-ci partit alors les rejoindre au galop, bientôt suivie par le second diamond dog qui se changea en étalon orangé, avec un pelage noir allant des sabots jusqu’aux genoux et avec des crins d'un brun foncé.

 

Sautant par-dessus le petit muret, le nouveau troupeau se retrouva libre et se laissa guider par la jument mauve.

 

‘‘Va dans cette direction, ça nous conduit vers les plaines où nous attendent les autres.’’ lui lança l’étalon orangé en arrivant à sa hauteur.

 

Suivant ses conseils, Twilight commença à faire traverser la forêt aux poneys qu’elle avait libérer, retrouvant en galopant ce sentiment de liberté qui, elle devait l’avouer, lui avait manqué. Elle remarqua ensuite la présence de la jument au pelage beige à ses côtés.

 

‘‘J’espère que je ne serais pas obligée de te sauver à chaque fois que t’es capturée. Maintenant, ça fait deux à un en terme de dette de vie.’’ lui dit-t-elle avec un petit air moqueur.

 

‘‘Merci Chrysalis. Mais ce n'était pas nécessaire de m’enlever mes attributs d’alicorne. J’aurais pu t’aider à retrouver les autres.’’ lui répondit Twilight reconnaissante en dévinant l'identité de sa semblable, tout en souhaitant retrouver rapidement ses ailes et sa corne et ne plus avoir à porter cette selle et cette bride.

 

‘‘Je devais agir vite et c’est à moi qu’il incombe de venir en aide aux miens. Mais remarque, j’aurais peut-être pu te laisser t’échapper toute seule… tu semblais avoir la situation bien en sabot. Je pourrais aussi te laisser diriger ton propre troupeau de poneys sauvages.’’ rétorqua amusée Chrysalis en revoyant ces scènes de rodéos dans sa tête. La changeline était en outre forcée d’admettre qu’elle n’avait jamais imaginé la princesse de l’Amitié agir ainsi, même dans ses rêves au cours de son hibernation dans la grotte des changelings. 

 

*******************************************************************************************************************************************************************

Tic-flit ! Toc !

 

‘‘Rhaa… Encore raté…’’

 

C’est d’un ton agacé que Soldier commenta son nouvel échec à atteindre sa cible sur la planche de bois à une vingtaine de mètres en face de lui. Dessus était gravée une alicorne de profil dont le soleil couchant montrait la présence de cinq carreaux à divers endroits sur le corps, mais aucun sur l’endroit souhaité par le minotaure.

 

Depuis que lui et sa troupe d’une cinquantaine de soldats s’étaient installés à Fort Sentinelle, l’ancien capitaine restait envahi par l’amertume quant à ce qu’il considérait comme un exil de la part du Chancelier. Certes, il savait qu’il y avait toujours le poulain licorne ainsi que ce dragon et la cachette de ces créatures démoniaques à chercher, et il prenait soin d’ordonner à des patrouilles de fouiller la région, mais cela ne pouvait effacer ce sentiment.

 

Et l’arrivée dans l’après midi d’un pigeon annonçant l’évasion de celle l’ayant défiguré, avec l’aide de minotaures qui plus est, n’avait que renforcé ses regrets de ne pas avoir tué cette maudite jument quand il en avait eu l’occasion.

 

Alors qu’il rechargeait son arbalète qu’il ne quittait plus, se chargeant de fabriquer lui-même les carreaux, un de ses soldats vint le voir.

 

‘‘Sergent, trois individus souhaitent s’entretenir avec vous.’’ lança ce dernier en saluant son supérieur.

 

‘‘Je suis occupé. Prenez-les en charge.’’ se contenta de répondre Soldier en visant sa cible.

 

‘‘Sergent, il s’agit des trois gri… Eh, mais qu’est ce que vous faites ?! Je vous ai dit d’attendre à l’entrée !

 

-Ah vous voilà ! Content de vous revoir capitaine.’’ s’exclama avec joie Trade en marchant d’un pas énergique, poussant et ignorant le soldat minotaure, tandis que Beroe et Fangel marchaient derrière lui.

 

Tic-flit !       

 

‘‘Rhaa… Je… ne… suis… plus… capitaine !’’ cria Soldier qui venait de rater sa cible en tirant au dessus de la planche. ‘‘J’espère que vous avez une bonne raison de venir ici.’’ continua-t-il en rechargeant son arme.

 

‘‘Oh, oh ! Rassurez-vous, avec ce que je vous rapporte, vous vous avez l’assurance de la gloire, et moi celle de la fortune !

 

-Et comment ça ? Vous avez trouvé l’alicorne une nouvelle fois ?’’ demanda Soldier qui perdait patience tout en visant sa cible.

 

‘‘Heu ? Non.’’ commença à répondre surpris Trade face à cette question, se disant qu’il avait dû rater un chapitre. ‘‘Mais si ça peut vous réconforter, je vous amène de quoi l’atteindre au cœur.’’ reprit-il confiant, stoppant Soldier avant qu’il tire.

 

Après avoir tourné la tête pour voir le visage du griffon et s’assurer qu’il ne plaisantait pas, le minotaure défiguré afficha un sourire tout en se remettant à viser.

 

Tic-flit ! Toc !

 

‘‘Touché.’’ commenta-t-il en sentant sa vengeance très proche, alors que le carreau avait touché l’emplacement du cœur de l’alicorne.

 

Note de l'auteur

Faut-il vraiment que je vous demande si vous avez remarqué la présence d'une ''petite'' référence à un certain film d'animation ? xD

 

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.