Discord icon

Chapitre 32 : Nouveau poste et séparation

‘‘Nous y sommes, Fort Sentinelle.’’ 

 

C’est d’une voix sans enthousiasme que Soldier, torche à la patte, annonça à sa troupe d’une cinquantaine de soldats qu’ils étaient arrivés à destination.

 

‘‘Ou plutôt ce qu’il en reste…’’ commenta un soldat en voyant l’état délabré de l’édifice en bois, mais heureux de savoir qu’ils allaient enfin pouvoir se reposer.

 

‘‘Bien, mettez des torches sur les murs, commencez à réparer les toits des bâtiments, et je veux des sentinelles qui fassent la ronde et se relaient chaque heure.’’ déclara peu après Soldier en se mettant en marche pour entrer, provoquant un léger soupir d’exaspération général derrière lui alors qu’ils avaient marché presque toute la nuit. ‘‘Quelqu’un a quelque chose à dire…’’ dit-il en s’arrêtant pour tourner la tête en fronçant les yeux.

 

‘‘Euh, non, non… capi… Sergent...’’ répondit fébrilement un des militaires, qui avec ses collègues était pétrifié en voyant leur supérieur, dont la torche lui éclairait et renforçait l’aspect repoussant de son visage colérique en partie brûlé.

 

‘‘Bien. Alors maintenant exécution.’’ lança ce dernier en se remettant en marche, suivi de sa troupe qui commença à s'atteler à remettre en état le fort.

 

Depuis leur départ de la ville, Soldier ne décolérait pas de s'être fait chasser ainsi alors qu’il n’avait fait qu’obéir aux ordres du Chancelier. Car c’était bien ce dernier qui l’avait autorisé à interroger cette jument. Et le fait qu’il ait appris qu’il était désormais au grade de sergent l’énervait encore plus. Lui, après avoir patienté trois ans pour arriver enfin au grade de Capitaine, se retrouvait maintenant sergent, et ce non pas pour le réconforter mais seulement afin d’avoir une autorité légale sur sa troupe.

 

Et tout ça pour arriver ici, dans un vieux fort abandonné depuis près de vingt ans, situé dans une zone près d’une vieille chaîne de montagne.

 

Un bel endroit pour prendre la poussière… se dit-il alors qu’il pénétrait dans le bâtiment prévu pour le chef de la garnison. Là, il déposa et commença à décharger son paquetage, prenant possession des lieux.

 

‘‘Ah tiens, je l’ai amené avec moi… Toi au moins tu ne me trahis pas, ma nouvelle partenaire.’’ s’exclama-t-il étonné mais en affichant un petit sourire, avant de déposer son arbalète sur une table et de s’en retourner à ses occupations.

 

*******************************************************************************************************************************************************************

‘‘Princesse Célestia, il y a encore une chose que j’aimerais comprendre… Ça me gène de vous dire ça, mais… Kalt m’a affirmé que le fait qu’il n’y ait jamais eu de révolte au sein d’Equestria était dû au fait que la princesse Luna nous espionnait dans nos rêves… Il a aussi critiqué le fait qu’avec leurs cuties marks, les poneys étaient condamnés à travailler en fonction de ce qu’elles représentaient… Et… C’est vrai que d’un certain point de vue… il n’a pas tort…’’ déclara difficilement et d’une petite voix Twilight, n’osant plus regarder Célestia à côté de qui elle était couchée au sol devant la fenêtre.

 

Après avoir pardonné à la princesse du Soleil d’avoir laissé les poneys redevenir sauvages, les deux alicornes avaient fini par s’endormir durant quelques heures côte à côte. Mais la crainte de ne plus jamais se revoir les avait poussés à se réveiller. Permettant à Twilight de combler ses questionnements sur tout ce qu’elle avait entendu au procès, et à Célestia de parler avec son ancienne élève comme quand elle était pouliche.

 

Mais l’alicorne au pelage blanc restait cependant persuadée que Twilight lui cachait quelque chose, bien qu’elle-même lui cachait le fait que Kalt l'avait piégée et savait pour l’Empire, afin de ne pas lui faire perdre tout espoir.

 

‘‘Pour ce qui est de… pff… ma défunte Luna… j’ai toujours eu confiance en elle pour veiller à ne pas abuser de ses pouvoirs sur vous, afin de lui montrer que je ne craignais rien sur ses actions, encore plus après son passé en Nightmare Moon.’’ commença-t-elle à répondre à Twilight, d’un ton calme mais non dénué de peine. ‘‘Et tu auras pu remarquer au cours de… ta « précédente » vie… qu’elle n’a pas su prévenir des actions malveillantes de nombreux poneys, à commencer par Starlight, ni être présente à chaque fois que tu faisais de mauvais rêves, comme après ta rencontre avec Zecora.

 

-Oh… Oui c’est vrai…’’ reconnut Twilight, les oreilles baissées, honteuse d’avoir pu douter des bonnes intentions de la défunte princesse de la nuit.

 

‘‘Tu n’as pas à t’en vouloir, j’imagine à quel point ça a dû être difficile pour toi de leur faire face, avec de telles accusations.’’ la réconforta doucement la jument en lui caressant la tête du museau. ‘‘Et pour ce qui est de nos cuties marks, je pense que les petites sœurs de tes amies sauraient mieux que quiconque te montrer que notre vie n’est pas figée par ce que nous avons de marqué au flanc.’’ poursuivit-elle calmement, laissant Twilight comprendre d’elle-même ce qu’elle voulait dire.

 

Cette dernière se rappela alors des aventures des trois pouliches. Elle se souvint notamment de la leçon que leur avait donné Luna, quant au fait que la cutie mark ne change pas la personnalité de la personne qui l’obtient, ni le regard de son entourage sur elle.

 

De même, elle se remémora leur récit sur le terrestre Trouble Shoes, qui pensait que sa marque de beauté, un fer à cheval l’envers, signifiait qu’il aurait toujours la malchance avec lui. Les CMC lui ont alors montré qu’il pouvait en réalité l’utiliser pour accomplir son rêve de participer aux rodéos d’Appleloosa, en rejoignant l’équipe des clowns. Ainsi, tout dépend de la façon dont on regarde sa marque de beauté.

 

Enfin, l’émouvant souvenir de l’obtention des marques de beautés des pouliches repassa dans son esprit, avec les CMC se rendant compte que leur vrai talent était d’aider les autres poneys à comprendre la signification réelle de leur marque.

 

Autant de souvenirs qui lui permettait de contredire les accusations de Kalt, bien qu'elle devait reconnaître que c’était naturel d’avoir autant de défiance à l’égard de cette société équestrienne pour ceux qui n’y vivaient pas. De plus, elle devait avouer que certains actes de Célestia pour assurer le bien-être des poneys avaient été un peu loin, avec par exemple les cœurs visibles quotidiennement sur les bâtiments des poneys comme l’avait soulevé Kalt.

 

Cependant, un moment troublant du procès lui revint soudainement en tête, et elle prit une profonde respiration, espérant que Célestia puisse l’éclairer.

 

‘‘Princesse, il y a quelque chose d’autre dont je dois vous faire part… Kalt m’a révélé que les minotaures avaient permis l’évasion de Tirek grâce à un « informateur inconnu », qui leur aurait révélé l’emplacement de l’entrée du Tartare…

 

-Que dis-tu ?’’ lança Célestia surprise, tournant la tête vers la jument mauve.

 

‘‘D’après Kalt encore, il aurait aussi donné aux minotaures les plans pour la construction des anneaux nous empêchant d’user de notre magie… Princesse, croy… Croyez-vous qu’un des nôtres ait pu faire une telle chose ?’’ demanda de nouveau avec appréhension Twilight.

 

Mais la princesse Célestia ne répondit pas. À la place, elle prit un air pensif, semblant explorer toutes les hypothèses pour déterminer si cela pouvait être vrai.

 

‘‘Je… Je dois reconnaître que c’est assez troublant… J’avais déjà eu des suspicions avec le fait que les minotaures avaient autant d’anneaux inhibiteurs de magie, dont le mien qu’ils avaient le jour de ma capture…

 

-Vous croyez qu’il pourrait s’agir d’une seule et même personne, entre la libération de Tirek, l’envoi des plans des anneaux et l’assassinat du prince Rutherford… ?’’ reprit Twilight, essayant de réunir les pièces de ce qu’elle se doutait être un puzzle complexe.

 

‘‘Si c’est le cas… Alors il ne peut s’agir que d’un poney en effet. D’autant que les plans des anneaux inhibiteurs de magie n’étaient connu que des poneys, et l’emplacement du Tartare n’était indiqué que dans les archives de Canterlot...’’ commenta Célestia, reconnaissant intérieurement qu’elle n’avait jamais pensé à étudier ce mystère de plus près malgré ses siècles de détention, n’ayant pas fait le lien entre ces éléments. ‘‘Mais cela signifie que cette personne voulait depuis longtemps mettre fin à Equestria, et je ne vois pas quel poney aurait un intérêt de faire ça…’’ continua-t-elle, alors que Twilight devait reconnaître que les archives, en plus d’être accessibles aux gens du palais de Canterlot, étaient en réalité assez faciles à infiltrer. Se souvenant de sa propre infiltration avec Pinkie et Spike, puis celle de Starlight pour s’emparer du sort de Star Swirl the Bearded. ‘‘À moins que…’’

 

Clic, clac

 

Elle ne put poursuivre sa réflexion, interrompue par le bruit de la serrure de la porte qu’on ouvrait. Le sang des deux alicornes se glaça alors, comprenant soudainement que leur temps à être ensemble venait de s’écouler.

 

Quoi… Déjà…

 

En voyant surgir la tête de Kalt, l’air grave, Twilight, qui venait de se lever, sentit de l’eau couler sur ses joues. En tournant le regard, elle vît qu’il en était de même chez Célestia.

 

‘‘Navré de devoir vous interrompre princesses, mais l’heure est venue.’’ leur dit-il d’un ton austère.

 

Se refusant de laisser sa princesse dans le désespoir alors qu’elle ne savait que trop ce qui l’attendait, Twilight se mit à enlacer fortement Célestia, s'imprégnant une dernière fois de son odeur et de la tendresse de son pelage. L’alicorne blanche, rendit le geste, ses larmes se renforçant.

 

‘‘Où que j’aille, sachez que je ne vous oublierai jamais… Vous resterez toujours dans mon cœur.’’ lança avec peine Twilight avant de mettre fin à leur étreinte et de jeter un regard vers Kalt. Ce dernier fit alors un petit signe de tête, ayant compris l’intention de l’alicorne de cacher son exécution prochaine. Une dissimulation qui n’était pas pour lui déplaire, car évitant des complications avec la princesse Célestia.

 

‘‘Je le sais, et il en sera de même pour moi. Et je sais aussi que nous nous retrouverons un jour… Que ce soit dans ce monde ou dans l’au-delà, nous nous reverrons.’’ lui répondit calmement cette dernière, portant du sabot le menton de twilight, avant de l’embrasser sur le front.

 

Ce geste renforça le chagrin dans le cœur de Twilight, qui tout en prenant le sabot de Célestia dans une patte pour se caresser le visage en fermant les yeux, aurait voulu pouvoir résister et refuser de quitter celle qu’elle connaissait depuis pouliche. Mais elle ne pouvait prendre le risque de mettre en danger Cadance et Discord, de même que laisser Frons faire face seul à son destin alors qu’elle était responsable de son sort.

 

Alors, lentement, finissant par lâcher le sabot de Célestia, elle se dirigea vers Kalt, s’obligeant à ne pas regarder derrière elle pour éviter d’être tenté de revenir vers Célestia.

 

Mais en passant le seuil de la porte, elle ne put s’empêcher de tourner le regard vers l’alicorne blanche, qui lui envoya malgré les larmes un doux sourire. Sourire qu’elle lui rendit, avant que Kalt ne referme la porte.

 

Clic, clac

 

Une fois le bruit de la serrure qu’on refermait passé, plongeant la pièce dans un lourd silence, la princesse s’en retourna devant sa fenêtre : son sourire et ses larmes toujours présents tandis qu’elle observait le ciel étoilé, notamment la Lune.

 

Merci d’avoir tenté de ne pas me rendre plus malheureuse…Jusqu’à la fin tu auras agi en pensant aux autres, je suis si fière de toi… Adieu, ma petite Twilight…

 

Note de l'auteur

Toutes les histoires ont une fin...

 

Désolé de vous donner un petit chapitre ^^', et j'en profite pour remercier les nombreux lecteurs (113 à ce jours) qui m'ont donné leur confiance et lisent cette fic qui me tient à coeur. N'hésitez pas à laisser un com, ça fait toujours plaisir, et ça me permet d'avoir votre ressenti :)

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.