Discord icon

Chapitre 31 : Une dernière visite et une rencontre

‘‘T… Twilight, c’est parce que j’ai parlé qu’on va… glub… mourir ?’’

 

La terreur de Frons se devinait rien que dans le son de sa voix, bien que son visage pâle suffisait aussi à le montrer, en dépit de l’obscurité croissante dans leur cellule avec la nuit naissante.

 

‘‘Non Frons, tu n’y es pour rien. Au contraire, tu as fait preuve d’un grand courage en prenant la parole devant eux. Chrysalis aurait été fière de toi.’’ lui répondit gentiment l’alicorne couchée à ses côtés, posant un sabot sur le dos du changeling pour calmer ses tremblements. Mais bien qu’elle se disait que les minotaures avaient sans doute prévu de voter sa condamnation avant même le début du procès, elle ne pouvait nier que l’intervention de son ami les avait conforté dans leur choix.

 

Depuis leur retour dans leur cellule, Twilight avait fini par sortir de son inertie et s’était occupée à s’essuyer le corps des projectiles qui lui avaient été lancés à la sortie du jugement. Cependant, elle ne pouvait nettoyer ses blessures internes et oublier ce qu’on lui avait révélé au procès.

 

Elle s’en voulait ainsi toujours autant d’avoir été si aveugle, notamment sur la situation des griffons, se sentant davantage responsable de la chute d’Équestria. Elle en venait même à se demander si la mort ne serait pas une libération pour elle, maintenant qu’elle ne croyait plus en rien.

 

Le son de l’ouverture de la porte de leur cellule finit par la faire sortir de ses sombres pensées, alors que le Chancelier Kalt entrait dans la pièce, seul.

 

‘‘Bonsoir princesse. Bien que je me doute que ce ne soit pas vraiment le cas, j’espère que vous allez mieux que tout à l’heure.

 

-Je préfère ne pas répondre…’’ se contenta de dire Twiligh, d’un ton morne.

 

‘‘Si cela peut vous réconforter, j’ai pu faire en sorte à ce que votre exécution se passe dans la cour de la caserne, vous évitant de subir encore une fois les cris de la foule.’’ déclara le Chancelier sans pour autant recevoir de réaction de la condamnée, avant d’attendre un moment pour reprendre. ‘‘Par ailleurs, je viens aussi pour savoir si vous avez une dernière volonté. Si tel est le cas, je tenterais de la respecter dans la mesure de mes capacités.

 

-Hum… J’aurai bien deux requêtes à vous faire.’’ commença à dire Twilight, sans vraiment y croire. ‘‘D’abord, vous demander d’épargner mon ami qui est innocent dans toute cette histoire.’’ demanda-t-elle en tournant la tête vers Frons qui après l’avoir regardé baissa le yeux vers le sol. ‘‘Ensuite, de laisser vivre les poneys d’aujourd’hui en paix, au moins ceux des plaines.’’ termina-t-elle en reportant son regard vers le Chancelier, repensant au troupeau qu’elle avait laissé avec Spike et au sentiment de liberté qu’elle avait ressenti à leur côté.

 

‘‘Je suis navré, mais cela n’est pas possible.’’ objecta néanmoins Kalt calmement mais catégoriquement, attendant quelques secondes avant de reprendre en mettant les pattes derrière le dos. ‘‘En revanche… je réfléchissais, comme vous l’avez souhaité à votre arrivée ici, à vous laisser voir une dernière fois votre princesse Célestia. Je pense pouvoir vous faire venir au palais, sans que la population le sache.’’

 

Suite à cette proposition, Kalt attendit la réaction de l’alicorne qui continua à le regarder.

 

‘‘Non merci.’’ répondit-elle finalement en tournant la tête  pour la poser sur ses pattes avants, surprenant le Chancelier et faisant sursauter Frons.

 

‘‘Comment ?! Mais enfin Twilight, tu ne peux pas lui faire ça !’’ lui lança ce dernier en lui secouant le dos d’une patte.

 

‘‘Je n’ai pas envie de lui parler. Elle a ignoré les voisins d’Équestria et m’a aveuglé comme tout le monde sur ces problèmes, causant la perte des poneys.’’ reprit en fronçant les yeux l’alicorne, sans regarder ses interlocuteurs.

 

‘‘Twilight… J’ignore comment elle est, mais je sais que tu lui briseras le cœur en… en partant sans lui dire adieu. Et ne te laisse pas aveugler par la colère, ça ne te mènerait nulle part.’’ lui expliqua Frons plus calmement en maintenant le contact de sa patte avec le dos de la jument.

 

Une remarque qui n’était pas sans rappeler à Twilight l’ultime requête de son amie Sunset dans son dernier message.

 

Puis après un moment d’hésitation, l’alicorne lâcha un soupir et releva la tête vers Kalt qui attendait sa réponse.

 

‘‘D’accord, mais Frons vient avec moi.’’ finit-elle par déclarer, permettant au changeling de retrouver un petit sourire.

 

‘‘Soit, mais votre compagnon reste ici.’’ lui répondit Kalt. ‘‘Ce serait trop difficile de vous faire sortir tous les deux.’’ reprit-il en partant.

 

Twilight se tourna alors vers Frons, ne voulant pas le laisser seul pour sa dernière nuit à vivre.

 

‘‘Ne t’en fais pas pour moi… Au moins je sais que tu vas revoir ta princesse.’’ lui dit ce dernier d’un ton se voulant confiant, s’en voulant encore d’avoir pris la parole et se disant que le fait d’être seul était sa punition pour cela.

 

Avant que Twilight ne réponde, Kalt venait de revenir dans la salle, en compagnie de Gray avec sa cocatrice sur l’épaule.

 

*************************************************************************************************************************************************

‘‘Versez encore barman. J’ai toujours la gorge sèche.’’

 

‘‘Eh l’ami, ce n’est pas que je vais me plaindre d’avoir un bon client, mais faites quand même attention à la consommation.’’ répondit Bartender en remplissant le verre d’un jeune minotaure assis au comptoir.

 

Après un griffon marchand, un minotaure ambulant avec des chèvres, un soldat, des sénateurs, puis le Chancelier… Je vais finir par croire que mon bar attire toutes les échelles de la société… Ne pouvait s’empêcher de se dire amusé le barman en rangeant sa bouteille de vin rouge.

 

Dans la pièce, la plupart des tables étaient remplies de minotaures en train de boire à la condamnation à mort des deux poneys, certains se vantant d’avoir assisté à la séance et faisant des éloges sur la « belle anatomie » de la jument royale.

 

De même un petit orchestre composé d’un violoniste, d’un guitariste et d’un accordéoniste, s’était constitué avec l’accord de Bartender, ravi de donner de l’animation à son établissement. L’air musical, bien que répétitif, provoquait en effet une ambiance festive, encourageant à la consommation d’alcool, notamment de rhum.

 

Pas croyable… On vient de condamner à mort une princesse ayant vécu avant la guerre, et un poney à qui elle a appris à parler... Et ils en sont fiers et font la fête… J’ai honte des miens… se dit Green désabusé, buvant ensuite cul sec son verre.

 

Après ce qu’il persistait à dénommer la « trahison » de Protective, Green avait eu besoin de se changer les idées. Il aurait préféré rentrer chez lui pour voir son haras et ses poneys, plutôt que de rester dans cette ville qu’il détestait de plus en plus, mais aucun train ne partait avant tard dans la nuit.

 

Il s’était donc finalement rendu avec Steel chez Bartender, dans l’espoir d’y noyer sa peine. Le barman en voyant entrer le minotaure musclé, avait par ailleurs fait promettre à ce dernier de ne pas causer de vague, rassuré aussi de ne pas voir ses deux chèvres avec lui. Depuis, les deux minotaures trainaient sur le comptoir, à attendre l’heure du train, Steel voulant être sûr que son ami rentre sans problème, bien que lui-même toujours déçu du sort des équidés.

 

Alors qu’il s’apprêtait à demander à ce qu’on le serve à nouveau, Green vît un griffon, avec une moustache bien soignée et un bandage sur la tête, s'asseoir pas loin de lui en posant un gros sac de bourse sur le comptoir.

 

‘‘Barman, j’offre une tournée générale !’’ lança-t-il tout joyeux, recevant les approbations de ceux présents qui levèrent leur verre à son honneur.

 

‘‘Et on peut savoir ce qui vous pousse à faire un tel cadeau, Monsieur… ?’’ demanda amusé Bartender en lui donnant un verre.

 

‘‘Monsieur Gilron, gérant du restaurant « La bonne cuisse ».’’ commença à répondre le griffon, buvant ensuite son verre en énervant davantage Green qui ne connaissait que trop ce restaurant pour avoir combattu en vain son ouverture. ‘‘Et je viens de faire fortune auprès d’un vieux minotaure, qui m’a acheté le seul poney que j’aurai pu cuisiner. Remarque je ne suis pas mécontent de m’être débarrassé de cet animal qui m’a fait ça à la tête.’’ poursuivit-il en désignant son bandage.

 

Au moins, il y a encore des gens prêt à tout pour aider les poneys… se dit Green en affichant un petit sourire, avant de se rendre compte de quelque chose.

 

‘‘Alors qu’on bataillait depuis trois jours, il est venu me voir en fin de journée, pour me dire qu’il acceptait finalement mon prix de vente, pourtant tout à fait “raisonnable” et correspondant à l’équivalent de deux mois de travail. J’imagine qu’il n’a pas dû supporter le résultat du procès, mais qu’importe, comme on le dit chez les griffons, le malheur des uns, fait le bonheur des autres.’’ conclut Gilron gaiement en tapotant son sac.

 

‘‘Et dites-moi, ce minotaure n’avait-il pas un pelage violet ?’’ lui demanda Green qui s’était approché.

 

‘‘Si. Il m’a même dit que sa conscience lui ordonnait de sauver ce poney que j’aurai dû cuisiner, afin d’au moins sauver une vie et de rendre une jument heureuse. Y en a j’vous jure, on se demande ce qu’ils ont dans la tête ! Ah ! Ah !’’

 

Mais alors que Gilron riait à plein poumon, de même que Bartender, un violent coup de poing fît basculer le griffon qui tomba à terre, stoppant de suite la musique de l’orchestre.

 

‘‘Ce « vieux minotaure » s’appelle Protective, et c’est mon ami !’’ lui cria Green alors que Steel s’était levé pour essayer de le raisonner. ‘‘Et je ne tolère pas à ce qu’on boive pour l’exécution de ces deux poneys ! L’Histoire nous jugera sévèrement pour cet acte !’’

 

‘‘Vous êtes avec cette créature du Tartare ?’’ lui demanda un minotaure en se levant également, de même que d’autres en tenant leur bouteille.

 

Oh non… Pas encore… J’ai à peine tout réaménagé… se dit un autre minotaure derrière le comptoir en se baissant lentement et prudemment pour finalement disparaître.

 

‘‘Oui ! J’ai été un des braves ayant osé militer pour la vie des prisonniers, et si cela pose un problème pour quelqu’un qu’il se présente !’’ répondit énergiquement Green, se tenant prêt à combattre en mettant ses poings fermés en avant.

 

‘‘Oui ça me pose un problème. Le soldat que cette créature a tué était un des nôtres.’’ affirma le minotaure en se mettant face à lui, avant de lever un bras en tenant une bouteille.

 

Mais alors qu’il s’apprêtait à frapper, une patte lui retint le bras. En tournant la tête, il vit un minotaure musclé le regarder sévèrement.

 

‘‘Et moi, j’ai un ancêtre qui a vécu un temps au côté des poneys à l’époque de cette alicorne, et qui s’était opposé à la guerre.’’ lança Steel avant de le frapper et de le projeter à une table, renversant les bouteilles et verres sur ceux qui étaient assis. Énervés de voir leurs breuvages gâchés, ceux-ci se levèrent et se dirigèrent vers Steel et Green, avant de s’arrêter brutalement en voyant qui ils avaient en face.

 

‘‘Tiens, tiens… On va pouvoir régler nos comptes.’’ lança l’un d’eux, se souvenant d’avoir vu ses vêtements être mangés par une chèvre il y a un peu plus d’une semaine, avant de se lancer vers leur adversaire.

 

D’un commun accord, l’orchestre se remit à rejouer le même air, mais à un rythme bien plus dynamique, alors que des projectiles de toute sorte volaient dans toutes les directions, et que la salle devenait un champ de bataille. Les esprits, brouillés par l’alcool et ayant besoin de se défouler après une telle journée, se laissant emporter dans la joie de la bagarre.

 

*************************************************************************************************************************************************

Je me demande si je reconnaîtrais des endroits du palais… De même, est-ce qu’« elle » va me reconnaître seulement ? C’est sur cette pensée que Twilight sentit qu’on soulevait la caisse la contenant pour ensuite être emmenée quelque part.

 

De fait, après s’être fait mettre une chaine à ses pattes avant et que Gray l’ait de nouveau changé en statue, l’alicorne avait été mise dans une caisse, et installée dans la voiture du Chancelier par des soldats qui en ignoraient le contenu. Mais malgré le bois de la caisse et son état de pierre, Twilight avait pu entendre les bruits de la construction par les soldats de ce qu’elle devinait être sa potence. Et bien qu’elle ait eu peur sur le coup, elle espérait surtout que Frons ne les entende pas depuis sa cellule.

 

Une fois la caisse mise dans la voiture, le Chancelier Kalt et Gray prirent la route vers le palais, profitant de la nuit désormais installée.

 

Après une quinzaine de minutes de route, Twilight sentit que la voiture du Chancelier s'arrêtait. Par la suite, elle entendit Kalt demander à des serviteurs de transporter la caisse à son bureau.

 

Une fois déposée là et les serviteurs répartis, Twilight fut sortie de sa caisse et vit la cocatrice se mettre devant elle.

 

‘‘Hum… J’imagine qu’il n’y avait pas d’autre moyen pour m’amener ici.’’ déclara l’alicorne en sortant de son état de pierre tout en voyant la cocatrice se diriger vers Gray.

 

‘‘Non. Et sachez que je prends de grands risques en vous faisant venir ici et en ayant ordonné que votre exécution ne se fasse pas à la place publique, alors que beaucoup n’ont pas apprécié la prise de parole de votre ami.’’ lui répondit Kalt en fronçant les sourcils, avant de se tourner vers Gray qui attendait avec sa Méduse sur l’épaule. ‘‘Merci pour votre aide Monsieur Gray, je m’occupe de la suite. Vous pouvez vous retirer, et n’oubliez pas de revenir à cinq heure du matin.’’ lui dit-il sans laisser place à la discussion.

 

‘‘Heu, bien Chancelier.’’ répondit Gray en partant, déçu de ne pas savoir ce qu’il allait se passer et pourquoi le Chancelier lui avait demander de l’aider à amener cette jument ici. Une fois qu’il eut fermé les portes à clé derrière lui, Kalt se retourna vers l’alicorne qui l’observait.

 

‘‘Vous vous trouvez dans mon lieu de travail.’’ lui annonça-t-il en se mettant derrière son bureau, avant d’aller vers sa bibliothèque privé.

 

‘‘Je l’aurais parié…’’ déclara Twilight en observant la pièce, remarquant la carte au mur qui confirmait ce qu’elle avait imaginé avec Chrysalis sur l’organisation territoriale de ces terres. Elle remarqua d’ailleurs que la « Horseshoe Baie », avait été modifiée à son extrémité nord, où se trouvait maintenant une petite île.

 

‘‘Bien, veuillez me suivre.’’ lui demanda Kalt depuis sa bibliothèque, dont il avait ouvert le passage pendant que Twilight observait les lieux. Cette dernière remarqua alors les livres parlant des poneys d’autrefois, lui donnant la raison de pourquoi ce Chancelier en savait autant sur son époque.

 

‘‘Comme les rois autrefois, seuls les Chanceliers ont droit d’accéder à cette bibliothèque, ainsi qu’à la cellule de votre princesse Célestia que le reste de la population croit morte durant la guerre.’’ lui expliqua Kalt en entrant avec Twilight à ses côtés dans le couloir secret.

 

Quand le bout du couloir se présenta, Twilight remarqua le Chancelier sortir de sous son vêtement un collier avec une clé. Puis le minotaure ouvrit la porte.

 

*************************************************************************************************************************************************

Une visite ? A cette heure tardive ?

 

En se retournant alors qu’elle observait le ciel nocturne, Célestia attendit avec appréhension que la porte s’ouvre. Depuis son dernier entretien avec Kalt, où elle avait malheureusement divulgué le secret de l’Empire de Cristal et appris la capture de sa chère Twilight, la princesse ne dormait presque plus, commençant à perdre tout espoir pour son peuple. De fait, son apparence était encore plus triste qu’autrefois, avec des cernes aux yeux.

 

Qu’est-ce qu’il va m’annoncer cette…

 

Ses pensées furent brutalement coupées, alors que se présentait devant elle une jeune alicorne mauve.

 

‘‘Twi… Twilight ?’’ Le son de sa voix trahissait ses sentiments, alors que ses yeux se remplissaient de larmes.

 

Mais pour toute réponse, Célestia n’eut droit qu’à un examen visuel de son ancienne élève, qui la regardait d’un air neutre, sans bouger.

 

‘‘Twilight… C’est moi… Célestia…’’ lui dit la princesse déchue en s’approchant lentement, une boule dans la gorge, ne comprenant pas cette réaction de Twilight qui lui provoquait davantage de souffrance. 

 

Mais peu à peu, les émotions se bousculant dans son esprit commencèrent à craqueler le visage inexpressif de la jeune jument.

 

Non… Je ne peux pas y croire… Elle n’a pas pu être la cause de la fin d’Équestria… se dit cette dernière, dont les larmes finirent par s’écouler sur le visage à son tour, des flashes de ses moments avec la princesse depuis l’enfance lui revenant en mémoire.

 

Puis d’un bond en avant, elle se colla contre le poitrail de la jument, pleurant à chaudes larmes.

 

‘‘Princesse Célestia ! Pou… Pourquoi avoir ignoré les voisins d’Équestria ?!’’ lui demanda-t-elle en pleurs.

 

‘‘Alors… Tu es au courant de ce qui a conduit à cette situation ?’’ répondit navrée sa semblable en s’asseyant pour l’enlacer et la serrer contre elle, jetant un regard  noir sur Kalt qui attendait au bas de la porte.

 

‘‘Je lui ai tout dit sur votre monde. Je vous laisse jusqu’à six heure du matin.’’ se contenta de dire ce dernier en fermant la porte.

 

Désormais seules, les deux alicornes ne se quittèrent pas pour autant, voulant profiter autant que possible de ces retrouvailles et de sentir la chaleur de chacune. Prise par l’émotion, Célestia recouvrit Twilight de ses larges ailes, se rappelant comment elle réconfortait sa petite sœur après un cauchemar. Une technique qu’elle avait inconsciemment reprise pour d’autres de son entourage proche, tel Cadance et Sunset Shimmer.

 

‘‘Chut… Ne crains rien… je suis là… ne pleure pas… calme-toi…’’ lui dit-elle doucement en caressant sa crinière d’un sabot.

 

‘‘Princesse… Snif… Pourquoi… Snif... Pourquoi ne pas avoir aidé… Snif... les minotaures et les griffons… Snif… quand ils en avaient grand besoin  ? Snif...’’ lui redemanda Twilight malgré ses larmes et sa boule à la gorge, la tête plongée dans le pelage blanc de la princesse. Cette dernière ferma alors les yeux, reposant sa tête sur celle de Twilight.

 

‘‘Pour la même raison que je n’ai vu la souffrance de ma petite sœur, que lorsqu’elle sombra dans le désespoir…’’ commença à dire Célestia, continuant ses douces caresses qui calmèrent peu à peu Twilight. ‘‘J’étais aveuglée par le bien-être de mes petits poneys, qui voyaient en nous des protecteurs par notre puissance et notre capacité à faire bouger les astres… Et qui voyaient aussi en moi leur guide, pour qu’ils vivent en harmonie, après avoir vécu en races séparées durant des siècles… Et après le atrocités de Sombra durant son règne, le chaos propagé par Discord et le bannissement de ma sœur parce que je n’ai pas fait attention à sa détresse intérieure, j’ai davantage fait en sorte à ce que mes poneys ne manquent plus jamais de rien : les faisant vivre dans une atmosphère de bonheur et d’amour avec des symboles, comme des cœurs, visibles au quotidien… Mais cela m’a fait oublier les autres peuples non poneys.’’

 

À cette remarque, Twilight comprit davantage les origines du monde qu’elle avait quitté, et certaines des accusations de Kalt, mais ne trouvait pas que ça répondait suffisamment à ses questions.

 

‘‘Mais… par rapport aux griffons… Snif... Pourquoi ne les avez-vous pas aidés, quand vous avez pris connaissance de leur détresse après la perte de l’Idole de Boreas ?’’

 

À cette nouvelle question, Célestia attendit un moment, avant de soupirer.

 

‘‘Il faut d’abord que tu saches qu’à cause de mon aveuglement pour mes petits poneys, et des griffons qui par fierté avaient dissimulé leur détresse tout en se refermant sur eux même… je n’ai été au courant de leur situation que moins d’un siècle avant ta naissance.’’ reprit-elle, surprenant sur le coup Twilight qui leva la tête pour la regarder, voulant être sûre d’avoir bien entendu. ‘‘C’est en remarquant à quelle vitesse les villes de l’Est, et surtout Manehattan, se développaient par le commerce avec les autres continents, sans qu’il n’y ait concurrence de la part des griffons, que je me suis rendue finalement compte du désastre.’’ avoua l'ancienne dirigeant des poneys en regardant son ancienne élève.

 

Le regard interrogateur de cette dernière confirma à la princesse qu’elle avait toute son attention.

 

‘‘Tu me demanderas pourquoi je ne suis pas allé là-bas pour leur retrouver leur Idole… La raison est que j’avais une idée en tête, une idée mûrie durant tout le temps de mon règne depuis mon couronnement. Je voulais faire en sorte à ce que les peuples de ce monde puissent, comme les poneys qui avant vivaient en races séparées, vivre en harmonie. C’est d’ailleurs aussi dans ce but que je t’avais chargé à toi et tes amies de changer le comportement de Discord, tout comme j’ai laissé les changelings vivre dans le royaume après leur tentative de prendre Canterlot. Oui… je me doutais depuis longtemps que Chrysalis et les siens vivaient en groupes séparés parmi nous, et je les ai laissé faire. En espérant qu’une amitié puisse voir le jour entre nos peuples.

 

-Et donc… Vous avez préféré leur enseigner l’Amitié plutôt que de leur retrouver l’Idole.’’ poursuivit Twilight qui avait retrouvé un certain calme, surprise également par cette révélation.

 

‘‘C’est exact, de même, je sais par expérience, qu’il est plus judicieux lorsqu’une personne a faim, de lui apprendre à cultiver que de lui donner du grain. De fait, au lieu de réunir les griffons par un objet, je voulais créer un lien fort entre nous et eux, avec l’espoir qu’ils deviennent aussi moins arrogant avec le temps. Bien sûr, je comprenais qu’il me fallait agir sur le très long terme afin de ne pas les offusquer ou qu’ils croient que je ne m’intéresse pas à leur puissance disparue. Ainsi au départ, je les ai invités à participer aux Jeux d’Équestria, puis de les laisser entrer et vivre dans le royaume, encourageant la venue d’enfants griffons à l’école des pégases de Cloudsdale. Il me semble d’ailleurs, que c’est là-bas où ton amie Rainbow Dash a rencontré Gilda. Mais c’est surtout grâce à tes actions et celles de tes amies pour répandre l’Amitié que de grands progrès sont apparus… Je pensais même te conseiller un jour, quand tu aurais assez d’expérience avec tes amies, d’ouvrir une “école de l’Amitié” en y invitant des jeunes de différentes espèces... Mais tes actes sont arrivés trop tard pour empêcher les griffons de se liguer contre nous avec les minotaures…’’

 

Comme lorsque la princesse lui avait expliqué que la signification de la Célébration du soleil d’été -vue par les poneys comme la victoire de Célestia sur Nightmare Moon, alors qu’il s’agissait du jour où elle avait dû bannir sa sœur- Twilight voyait désormais son ancien monde sous un nouvel angle. Elle se rendit alors compte à quel point son titre de princesse de l’Amitié était important à l’époque, et aurait pu éviter d’arriver à cette situation si elle avait mené sa mission à terme. Cependant, des doutes persistaient en elle sur la véracité de ces explications.

 

‘‘Je… Pardonnez-moi princesse… mais les autres peuples, et surtout les griffons semblent tellement croire que vous vous êtes moqué d’eux en leur enseignant l’Amitié…’’ dit-elle faiblement en la regardant dans les yeux.

 

‘‘Avec le temps ma tendre Twilight, tu apprendras que l’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs, afin de justifier leurs actions passées auprès des futures générations et de ne pas être morts pour rien.’’ répondit calmement Célestia en caressant de son sabot la joue de Twilight, afin d’en retirer les dernières larmes. Mais en entendant cette réponse, Twilight replongea la tête dans le doux pelage de la jument, se rappelant que son temps à vivre était malheureusement compté.

 

‘‘Qu’est-ce qu’il y a Twilight ?’’ lui demanda avec inquiétude Célestia, qui commençait à se douter de quelque chose dans le comportement de sa semblable.

 

‘‘Je… Je suis juste contente de vous retrouver… En découvrant ce nouveau monde, je craignais le pire pour vous…’’ lui mentit l’alicorne mauve, ne voulant pas lui faire plus de peine alors qu’elle avait déjà vécu la fin d’Équestria. ‘‘Mais princesse, pourquoi n’avez-vous pas réagi quand vous avez vu que les minotaures massacraient tous les poneys non terrestre ? Et où sont Discord et les Éléments d’Harmonie ?’’ questionna-t-elle par la suite, autant par un besoin de réponse que pour éviter de lui révéler sa condamnation à mort.

 

Elle me cache quelque chose… Sept siècles se sont peut-être écoulés, mais je n’oublierais jamais ce regard qu’elle fait quand elle cherche à dissimuler un lourd secret. réfléchit Célestia en regardant son ancienne élève. Une élève qui était devenue une grande et magnifique jument, mais qui à ses yeux restait la petite pouliche qu’elle avait rencontré le jour de son examen, et qu’elle voyait parfois comme son propre enfant.

 

Calmement, elle se coucha à terre, encourageant du regard et en tapotant le sol du sabot Twilight à faire de même. Elle la laissa ainsi s’installer contre son ventre, avant de la recouvrir de son aile alors qu’une douce et rafraîchissante brise passait par la fenêtre en face d’elles avec la lumière de la Lune pour s’éclairer.

 

‘‘Je te dirai tout. Mais j’aimerais que tu me racontes d’abord tout ce qu’il t’est arrivé depuis ta disparition de Poneyville avec Spike ?’’ lui demanda calmement Célestia en la regardant avec un sourire pour la mettre en confiance.

 

Estimant qu’elle aussi avait droit à des explications, Twilight n’y fit pas opposition et, après une inspiration et une expiration en fermant les yeux pour totalement se remettre de ses émotions, se décida à raconter son périple. 

 

‘‘Eh bien… Je voulais recréer le sort de Star Swirl pour voyager dans le temps et je me suis retrouvée dans le Poneyville en ruine de cette époque avec Spike. Puis nous avons rencontré un groupe de poneys sauvages, à qui j’ai rendu une des leurs avec son poulain licorne... ’’ commença à raconter Twilight, avant de baisser la tête. ‘‘Mais pour cela j’ai dû faire un acte impardonnable…’’

 

‘‘Oui, le Chancelier m’a dit ce que... tu as fait à ce soldat.’’ enchaîna Célestia en devinant la souffrance interne de la jument, la serrant davantage contre elle avec son aile. ‘‘Mais je me doutais que tu l’avais fait pour une bonne raison, et surtout que tu t’en voudrais… Et sache que je ne t’en veux pas pour cela, tu as pris la décision qui te semblait la plus juste.’’

 

Réconfortée sur cet horrible acte qu’elle ne pouvait, et ne voulait pas oublier, mais n’osant pas préciser qu’elle l’avait fait en usant de la magie noire, Twilight reprit alors son récit.

 

‘‘Ils se trouvent maintenant en sécurité avec Spike dans une vallée, située entre la chaîne « Unicorn Range » et le massif des « Smokey Mountains ».’

 

-Le massif des « Smokey Mountains » ?’’ demanda Célestia, une légère appréhension soudaine dans le son de sa voix.

 

‘‘Oui, pourquoi ?

 

-Non pour rien, j’avais mal entendu. Continue je t’en prie.’’ affirma cependant avec confiance la jument au pelage blanc, laissant Twilight reprendre.

 

‘‘C’est d’ailleurs là-bas que j’ai fait une rencontre assez incroyable : en y retrouvant Chrysalis et ses changelings. Elle a hiberné durant tout ce temps, et m’a alors exposé la situation d’aujourd’hui. J’ai ainsi appris que l’Empire de Cristal est de nouveau plongé dans un sommeil, avec des poneys d’Équestria.

 

-Je suis moi aussi au courant pour l’Empire... Depuis que les minotaures de l’époque m’ont raconté ce qu’ils ont vu en croyant avoir vaincu un des plus anciens royaumes poney.’’ répondit Célestia en se rappelant amèrement cette journée, où elle voyait ses geôliers crier victoire et lui disant qu’elle serait bientôt le dernier poney évolué de son espèce. Par ailleurs, ignorant si Kalt avait dit à son ancienne élève qu’il avait découvert ce secret par sa faute, elle préféra ne pas en parler et écouta la suite.

 

‘‘Je suis alors partie vers l’Empire en compagnie de Chrysalis et de quelques changelings, avec qui je suis devenue très proche, mais nous sommes tombé dans une embuscade de minotaures avec une cocatrice. Chrysalis a pu s’enfuir avec les siens, mais je me suis faite capturer avec Frons, un changeling qui m’a aussi sauvé la vie. J’ai alors subi un procès devant les minotaures, qui m’ont dit ce qui les avait poussé à combattre et... ils nous ont condamné à vivre en détention hors de la ville.’’ finit-elle par conclure, n’ayant pas le courage de lui avouer la vérité sur le verdict du jury.

 

Ne voulant pour sa part pas la forcer à tout lui avouer, Célestia se contenta de ces premières réponses et profita de l’instant présent. Sans qu’aucune d’elles ne prennent la parole, les deux alicornes demeurèrent l’une contre l’autre, heureuses de se retrouver, alors qu’elles n’avaient jamais pu rester longtemps ensemble depuis le départ de Twilight encore licorne de Canterlot. Ce n’est que plusieurs minutes plus tard, que Twilight se décida à briser ce calme apparent, son esprit réclamant des réponses à ses trop nombreuses questions.

 

‘‘Princesse Célestia… Savez-vous ce que sont devenues mes amies ? Est-ce qu’elles ont…’’ commença-t-elle à demander, de l’appréhension dans sa voix.

 

‘‘Je l’ignore malheureusement… Mais peut-être ont-elles pu atteindre l’Empire à temps.’’ répondit Célestia, qui regarda vers la fenêtre le ciel illuminé. ‘‘Cependant… Tu dois aussi savoir que les minotaures ont durant le conflit utilisé des cocatrices pour faire des prisonniers.

 

-Oui, c’est comme ça qu’ils m’ont capturé.’’ confirma Twilight, qui avait un mauvais pressentiment sur que ce qu’elle allait entendre.

 

‘‘De nombreux poneys sont toujours prisonniers, et servent aux Chanceliers à me forcer à faire les cycles du jour et de la nuit.’’ continua alors la jument blanche en gardant les yeux vers le ciel. ‘‘Il y en a de toutes les races, de tous les âges et de toutes les classes…

 

-Princesse… Savez-vous si parmi ces poneys il y en a que je connais ?’’ lui demanda de nouveau Twilight, regrettant de couper la parole à la princesse, mais ne pouvant attendre plus longtemps. A ce moment, Célestia se décida à tourner la tête vers l’alicorne, le regard navré et peiné.

 

‘‘Cadance fait partie d’eux…’’

 

Twilight sentit alors son cœur se contracter et ses poils se hérisser, mettant instinctivement un sabot sur la bouche.

 

‘‘Ca… Cadance… Mais comment ?’’ demanda-t-elle en ressentant des larmes se reformer dans ses yeux, alors que dehors, un groupe de nuages commençait à passer au dessus de la ville.

 

Sans s’expliquer tout de suite, Célestia se leva aller vers une une étagère de sa cellule, où plusieurs cadres se trouvaient. Elle en prit un dans sa bouche avant de se recoucher à côté de Twilight et de le poser devant elles. ‘‘Elle a été capturé à l’Est des montagnes de cristal peu avant la disparition de l’Empire… J’ignore où ils la retiennent… Mais ils m’ont donné leur parole de ne jamais lui faire de mal, et cette photo me prouve qu’elle est toujours là.’’ reprit-elle finalement en désignant le cadre de la tête. Dedans se trouvait une photo d’une statue d’une alicorne de profil, couchée à terre sur le côté, des égratignures sur le corps ainsi que des larmes sur les joues, visiblement apeurée. ‘‘A chaque fois qu’un nouveau Chancelier vient au pouvoir, il me donne une photo datée de ceux qui me sont chers et qui sont retenus prisonniers.’’ continua-t-elle d’expliquer, navrée de montrer une telle image à Twilight de sa belle-sœur.

 

‘‘Alors… Elle n’est pas la seule dans cette situation, parmi ceux que nous connaissons… N’est-ce pas ? Qui… Qui sont les autres ?’’

 

‘‘Outre Cadance et des gens de mon personnel du palais, ils retiennent aussi Discord…’’ avoua Célestia, désignant de la tête un autre cadran sur l’étagère, et qui en voyant le regard interrogateur de Twilight sur comment le Maître du Chaos avait pu être pris, se résolut à tout lui dire. ‘‘J’ai… J’ai aidé les minotaures à le capturer… En servant d'appât peu après ma capture et en l’appelant par le sort que je t’avais enseigné pour le faire venir… Si je ne le faisais pas, les minotaures menaçaient de tuer mes gardes m’ayant accompagné, ainsi que Luna, que je croyais alors aussi capturée au pays des griffons…’’

 

‘‘Mais alors… Ça veut au moins dire que Luna et Shining Armor sont à l’Empire ?’’ demanda de nouveau Twilight avec de l’espoir au visage.

 

‘‘Pour ton frère, je ne saurais le dire…’’ commença à répondre l’alicorne, faisant perdre le petit sourire qui commençait à s’afficher sur le visage de la jument mauve, d’autant que celui de la princesse montrait peu à peu un profond désespoir. ‘‘Mais... pour ma tendre petite sœur… je... je crains que… que...’’ 

 

Elle ne put continuer, atteinte par des tremblements, et plongea sa tête sur ses pattes avant pour ensuite de laisser sa souffrance s’exprimer.

 

Comprenant malheureusement ce que cela signifiait, Twilight se mit d’instinct à caresser du museau la tête de Célestia et en mettant une patte sur son cou, une horrible douleur dans la poitrine se faisant sentir chez elle aussi. Au même moment, à l'extérieur,  les nuages venaient de cacher l’astre lunaire, renforçant l’obscurité de la nuit.

 

‘‘Que s’est-il passé ?’’ finit-elle par demander au bout de quelques minutes en prenant une voix aussi douce que possible, malgré la peine apparente par ses nouvelles larmes.

 

‘‘Snif… De ce que m’ont dit les minotaures…’’ raconta alors Célestia en maintenant sa tête dans ses pattes avant. ‘‘Elle… Snif… elle a été tuée à la fin du siège de Canterlot… Snif... près d’un an après le début de la guerre. D’après les récits que j’ai eu, elle s’est pris un coup d’épée sur la tête… Snif…’’ A ces terribles mots, Twilight eut un haut le cœur, pendant que les gémissements de la princesse finirent par lentement diminuer. ‘‘La seule consolation que j’ai quant à son sort… Snif… est qu’elle serait morte sur le coup… Snif… Ses fidèles gardes batponies ont juste eu le temps de récupérer son corps avant de battre en retraite... Snif… C’est d’ailleurs cela qui a montré aux minotaures que même en tuant les alicornes, les astres ne peuvent se déplacer par eux même... Snif… Cela les a obligé à me laisser vivre pour assurer cette mission depuis cette cellule, tout en me faisant passer pour morte.’’ continua-t-elle en finissant par lever sa tête pour se retourner vers Twilight, qui l’observait avec tristesse. ‘‘Et c’est la raison de cet anneau magique sur ma corne… Snif… Comme le tien, il m’empêche d’user de ma magie, mais en libère juste assez pour ma tâche lors des heures de changement des astres... J’ignore comment les minotaures l’ont eu, mais ils l’avaient déjà le jour de ma capture.

 

-Mais princesse, je ne comprends pas… Pourquoi n’avez-vous pas réagi devant la souffrance des poneys ?’’ demanda Twilight, le cœur meurtri, mais l’esprit toujours rempli d’interrogations devant  la situation des poneys qui continuait de lui être insupportable, faisant sortir un léger soupir de la part de Célestia. Cette dernière, bien qu’encore attristée, ne pouvait que comprendre cette question de son ancienne élève et se força d’y répondre au mieux.

 

‘‘Te souviens-tu du marché que t’avait proposé Tirek lors de votre affrontement ?’’ demanda-t-elle alors après avoir inspiré et expiré profondément, regardant le ciel nocturne  dont la lumière lunaire commençait à réapparaître peu à peu.

 

‘‘Heu… Oui. Il voulait échanger mes amis contre toute la magie d’Équestria.’’ répondit la jeune alicorne, surprise de cette question.

 

‘‘Et qu’as-tu fait ?

 

-Je… J’ai accepté…’’ déclara Twilight en baissant la tête, comprenant où voulait en venir la princesse. ‘‘Je ne voulais pas qu’il arrive malheur à mes amis… Bien que je me rende compte avec le temps, qu’en réalité, je les condamnais, ainsi qu’Équestria, à vivre sous le joug de Tirek. Mais c’est ce sacrifice qui m’a permis de trouver la dernière clé pour ouvrir le coffre et le vaincre.

 

-Tout comme toi, j’avais un douloureux choix à faire.’’ reprit Célestia en regardant l’astre lunaire, une dernière larme à l’œil. ‘‘Entre laisser faire les minotaures, ou les forcer à stopper leurs actions… en arrêtant de mouvoir les astres, au risque de provoquer la mort de notre monde, et de perdre ceux qu’ils avaient pétrifié dans la pierre. Mais malgré cette horrible décision, je savais au moins qu’il resterait toujours des poneys, sans doutes que des terrestres redevenus sauvages, mais conservant les gènes de leurs ancêtres qui pour certains étaient de races différentes ; Ce qui m’a permis de croire à un possible retour de licornes et pégases, comme la famille Cake a pu le montrer dans le passé et aujourd’hui avec ce poulain que tu as sauvé. Je pensais donc qu’avec le temps, les minotaures finiraient par changer d'attitude envers nous, mais jusqu’à présent je me suis trompé… et je ne peux pas me résoudre à punir des gens qui n’ont pas conduit à cette situation… d’autant que ce serait les poneys qui en paieraient le prix fort en retour… Cadance et Discord les premiers.’’

 

Après ces explications douloureuses, Célestia baissa alors la tête pour regarder le sol, honteuse.

 

‘‘J’espère que tu pourras me pardonner un jour d’avoir agi ainsi…’’ lança-t-elle faiblement, laissant Twilight face à ces révélations venant de celle qu’elle avait toujours considérée comme son modèle à suivre. Mais après un moment qui lui semblait aussi long que ces siècles passés dans cette prison, la jument au pelage blanc sentit un sabot contre elle.

 

‘‘C’est déjà fait.’’ lui affirma Twilight avec un faible sourire, collant son front contre celui de Célestia et laissant leurs cornes se toucher, provoquant un doux sentiment de chaleur chez chacune.

 

*****************************************************************************************************************************************************************

‘‘Allez-y. Je vous en prie.’’

 

‘‘Aaaaaaah !’’ Prack !

 

C’est après avoir poliment laissé le passage à un groupe de minotaures, qui purent jeter un autre par-dessus le balcon de l’étage, qu’un griffon entra dans une pièce pour sortir par la fenêtre, satisfait de son travail de la soirée.

 

Quelle aubaine cette bagarre, j’ai fais plus en une soirée que tout le mois précédent. se dit-il avec bonheur, tapotant sa sacoche remplie de petites bourses en survolant la rue. En passant  au dessus d’un coin de rue, il remarqua un groupe de soldats minotaures qui attendaient.

 

‘‘Heu, chef… Vous ne pensez pas qu’on devrait intervenir, maintenant ? Ca fait déjà trente minutes qu’on attend.’’ demanda l’un d’eux à celui qui devait être son supérieur.

 

‘‘Écoute l’ami, si tu veux te lancer là-dedans et tenter de raisonner ces gens complètement saouls et déchaînés, libre à toi. Moi, je préfère attendre que ça se calme et arrêter ceux qui tiendront encore debout. Et je ne suis pas assez payé pour servir de punching ball vivant, alors que j’ai déjà dû maintenir une foule en délire au palais de Justice.’’ déclara ce dernier lassé en se rappelant sa dure journée.

 

Pendant ce temps, le bâtiment à quelques mètres devant eux continuait à résonner des sons de coups de poing, de bouteilles et tables brisées ainsi que d’une dynamique musique d’un orchestre de trois instruments. Commencée il y a bientôt d’une heure, la bagarre tout comme l’orchestre dans l’établissement de Bartender ne faiblissait pas, à la seule différence que plus personne ne savait qui et quoi avait déclenché les hostilités.

 

Parmi les minotaures encore debout, se trouvait Green, les vêtements en lambeaux, une bouteille de rhum dans une patte et un reste de manche de table dans l’autre. Bien qu’à moitié saoul, il avait réussi à tenir en respect ses adversaires, soutenu en grande partie par Steel Will qui, en dépit du plaisir de se défouler, commençait à fatiguer.

 

Mais alors que le guitariste de l’orchestre venait de se faire piquer son instrument par une personne qui s’en servi de masse, les deux amis finirent par être acculés à une colonne de bois au centre de la pièce.

 

‘‘Approchez ! Y a des amateurs ?!’’ lança le jeune sénateur à tous ceux en face se tenant prêts à lui foncer dessus, alors que l’orchestre venait de s’arrêter. ‘‘Restez comme ça bien en rang, j’vous aurais tous l’un après l’autre ! Alors ?! À qui le tour ?!’’

 

Krashling ! Boum…

 

Voyant leur cible tomber à terre, inconsciente, les minotaures regardèrent le responsable, tandis que les derniers bagarreurs se stoppèrent en plongeant la salle dans le silence.

 

‘‘Je voulais avoir le plaisir de faire ça moi-même ! Et on n’allait pas continuer toute la nuit non plus ?!’’ déclara avec enthousiasme Steel en tenant un morceau de bouteille, recevant les acclamations de ses anciens adversaires qui levèrent leurs verres et gobelets à son honneur.

 

Profitant de la fin des hostilités, Steel se saisit de Green et l'entraîna vers la sortie, jetant au passage une bourse par-dessus le comptoir, provoquant un « Aie ! » de l’autre côté de celui-ci.

 

Alors qu’ils quittaient la rue menant au bar, Steel pouvait entendre le son d’une patrouille arrivant au pas de course, et se félicita d’être parti juste à temps.

 

Après plusieurs minutes de marche à travers les rues désertes, Steel finit par trouver un abreuvoir à poneys dont l’eau avec l’heure tardive était glacée. Sans autre forme de procès, il y plongea la tête de Green et attendit quelques secondes en la maintenant sous l’eau, avant de la faire remonter.

 

‘‘Ouaf ! Kof ! Kof ! Tu n’avais pas b… Kof… besoin de faire ça… Kof… D’autant que… je les aurais tous eus au final.’’ affirma Green en reprenant ses esprits.

           

‘‘Mais oui, je n’en doute pas…’’ se contenta de répondre d’un air amusé Steel en reprenant la route vers la maison de Protective, se disant qu’il valait mieux s’y rendre plutôt que de laisser son ami rentrer chez lui. ‘‘J’espère au moins que cela t’a détendu.’’ ajouta-t-il en le tenant par l’épaule, se remémorant toutes les fois où il avait dû lui venir en aide au cours de cette bagarre.

 

‘‘Un peu… kof... mais pas assez pour oublier le sort de cette alicorne et de son com... Humf  !’’

 

Surpris de recevoir la patte de Steel sur la bouche tandis qu’ils s’étaient brusquement arrêtés, Green regarda dans la même direction que son ami et vit deux poneys avec une jument en train de passer un carrefour au bout de la rue.

 

‘‘Bien qu’est-ce qu’il y a ? C’est sans doute des poneys qui se sont échappés de leur écurie, les patrouilles les croiseront tôt ou tard.’’ commenta Green en enlevant la patte de Steel, qui restait perplexe.

 

‘‘Il me semble reconnaître la jument que Protective s’est acheté.’’ lança-t-il avant de reprendre la route. ‘‘Viens on n’a qu’à les ramener nous même, d’autant que je te rappelle que Protective a sauvé la vie à l’un de ses congénères.’’

 

Devant cette remarque frappante et en dépit de son esprit encore embrumé par l’alcool, Green se résolut à suivre l’autre minotaure, marchant tant bien que mal d’un pas discret pour ne pas alerter les équidés et les faire fuir par peur.

 

Pourtant, aux grand étonnement des minotaures, les équidés marchaient également d’un pas lent, vérifiant à chaque coin de rue que la route était libre malgré l’absence d’éclairage.

 

‘‘Attends… Tu ne trouves pas qu’ils ont l’air moins... sauvage que leur semblable ?’’ demanda Green intrigué.

 

‘‘Si… On dirait qu’ils essaient de ne pas se faire remarquer et qu’ils se rendent à un endroit précis…’’ répondit de suite Steel, pensif. ‘‘On n’a qu’à les laisser faire en les suivant.’’

 

Durant une dizaine de minutes, Green et Steel suivirent de loin les poneys, qui par moment se retournaient en croyant être observés, mais sans jamais voir personne dans la pénombre.

 

À un moment, les trois équidés finirent par se retrouver à la place du marché, déserte, et se dirigèrent vers l’enclos réservé à la vente de poney.

 

Steel et Green arrivèrent à leur tour, et se cachèrent derrière des piles de caisses à quelques mètres de l’enclos, attendant la suite. Après un dernier tour d’horizon et croyant être seuls, les poneys s’entourèrent de flammes vertes et se transformèrent.

 

‘‘Qu… Quoi ?!’’ commença à s’exclamer Green, avant que Steel ne le fasse taire.

 

‘‘Vous n’avez pas entendu quelque chose ma reine ?’’ demanda l’un des changelings en tournant la tête, les oreilles en avant.

 

‘‘Si…’’ répondit Chrysalis, méfiante, pendant que le second changeling marchait vers la provenance du bruit, fronçant les yeux et prêt à faire face à la menace. 

 

Alors qu’il se trouvait en face des piles de caisses où se cachaient les deux minotaures, un autre bruit attira son attention et il vit un chat courir après une souris à travers la place.

 

‘‘C’est bon, ce n’est rien.’’ commenta-t-il en direction de Chrysalis.

 

‘‘Bien, les autres ne devraient plus tarder.’’ déclara satisfaite cette dernière en se tournant vers les rues avoisinantes.

 

De fait, d’autres changelings arrivèrent peu après, certains passants à proximité des caisses, obligeant Steel et Green à se mettre à plat ventre pour ne pas se faire repérer.

 

Au bout de cinq minutes, les sept changelings étaient réunis, surprenant Green qui se demandait si l’alcool lui altérait sa vue.

 

‘‘Pfff… Bien… Mes petits… comme vous avez du l’entendre, Twilight et Frons ont été condamné à mort et seront pendus demain à la caserne.’’ commença à dire la changeline après un soupir, renforçant la curiosité des deux minotaures qui les écoutaient avec attention. ‘‘Nous devons prendre une décision sur ce qu’il faut faire… et j’aimerais avoir vos avis.’’ termina-t-elle devant les six autres changelings qui affichèrent un air hésitant.

 

‘‘Pardonnez-moi ma reine, mais… Comme on l’avait déjà dit lors de notre première réunion, nous sommes trop peu pour les libérer de force. Surtout si c’est dans la caserne de la ville.’’ commença alors l’un d’eux en recevant l’approbation de ses congénères.

 

‘‘D’autant qu’agir, c’est prendre le risque de révéler notre existence…’’ poursuivit un autre, renforçant l’incertitude de Chrysalis qui avait les yeux baissés.

 

‘‘Personnellement, je n’ai jamais approuvé cette idée de se rendre au Nord, pour tenter de « réveiller » un royaume poney de l’ancien temps, à supposer qu’il existe bien.’’ tempesta un autre changeling. 

 

‘‘Il n’a pas tort… Si on n'était pas parti de chez nous, nos camarades seraient encore en vie et Frons serait libre.

 

-Mais on ne peut quand même pas les abandonner à leur sort…’’ reprit Abdomen. ‘‘Et je vous rappelle que Twilight a sauvé la vie à notre reine. Et Frons a agi en son âme et conscience pour faire de même. Nous savions tous à quoi on s’exposait en faisant ce voyage.

 

-Je regrette de dire ça… mais… si sacrifier deux vies peut permettre d’assurer la survie de notre espèce…’’ lança honteusement le dernier changeling en grattant le sol du sabot.

 

Par la suite, tous tournèrent leur regard vers Chrysalis, attendant sa décision. La changeline sentit alors un lourd poids se former dans sa poitrine, alors qu’elle savait quelle décision choisir, mais qu’elle n’osait pas la prendre.

 

Pardonne-moi Twilight… Et toi aussi, mon jeune Thorax… se dit-elle en fermant les yeux, alors qu’une petite larme coulait sur sa joue, attirant le regard d’Abdomen, le seul à la remarquer.

 

Puis la souveraine rouvrit les yeux et regarda ses changelings pour ensuite ouvrir la bouche, s'apprêtant à leur dire sa décision.

 

‘‘Si vous permettez, nous pourrions vous aider à trouver une solution.’’ lança alors une voix derrière la changeline, suivi d’un bruit ressemblant à celui de quelqu’un se tapant le front d’une patte.

 

‘‘Qu’est ce que… Qui êtes vous ?!’’ cria Chrysalis en se retournant pour voir en face d’elle un minotaure dont les vêtements étaient en piteux état, pendant que ses changelings se mettaient devant elle, prêts à la défendre.

 

‘‘Du calme… Je viens en paix… Évitons d’attirer les patrouilles...’’ temporisa Green en levant les bras. ‘‘Je me présente, sénateur Green, et voici mon ami Steel Will.’’ déclara-t-il en mettant une patte sur son torse avant de désigner la pile de caisses, d’où sortit Steel qui se tenait encore sa patte sur le front.

 

‘‘Heu… Bonsoir…’’ leur dit-il en se mettant au côté de Green.  Dans quoi je suis en train d’être entraîné… J’aurais dû partir plus tôt…

 

‘‘Bien… Je suis Chrysalis, la reine des changelings, mais vous devez le savoir si vous nous espionnez depuis tout à l’heure.’’ finit par annoncer l'intéressée en regardant intensément les deux minotaures, se demandant ce qu’elle allait devoir faire d’eux. Ses changelings quant à eux, se tenaient prêts à leur sauter dessus, ne voulant pas laisser de témoins.

 

‘‘Oui… Désolé pour ça et cette intrusion…’’répondit Green en se frottant nerveusement la nuque, se promettant de ne plus toucher à l’alcool à l’avenir. ‘‘Pardonnez-moi mais… je n’ai jamais vu des créatures comme vous…’’

 

‘‘Vous disiez vouloir nous aider.’’ le coupa Chrysalis, ne voulant pas perdre de temps. ‘‘Pourquoi et comment voudriez-vous le faire ?’’

 

‘‘Parce que je considère que mon peuple fait fausse route sur le sort de cette alicorne, pour qui je me suis battu pour qu’on lui laisse la vie sauve, ainsi qu’à son compagnon.’’ s’expliqua énergiquement Green, une patte sur la poitrine, voulant prouver sa bonne foi.

 

‘‘Il s'appelle Frons.’’ le corrigea de suite Chrysalis remontée.

 

‘‘Ah oui, excusez-moi… Quoiqu’il en soit, sachez que…’’ 

 

Alors qu’il voulait reprendre ses explications, Green fut de nouveau interrompu par Steel qui lui désigna une rue d’où venait une lumière et des bruits de pas. 

 

‘‘Une patrouille… Cachez-vous, on va les tenir à l’écart.’’ lança-t-il en se retournant vers les changelings.

 

‘‘Pourquoi je devrais vous faire confiance ? Les vôtres ont tué sauvagement trois des miens et anéanti une civilisation entière.’’ rétorqua Chrysalis en fronçant les yeux.

 

‘‘Parce que je suis votre seule chance.’’ répondit avec conviction Green, avant de se diriger avec Steel vers la rue d’où sortait une patrouille.

 

Toujours méfiante et malgré la peur de perdre d’autres des siens, Chrysalis ordonna à ses changelings de se cacher derrière des caisses et des étalages. Cela fait, elle se rendit lentement vers le groupe de minotaures, profitant de la pénombre qui se renforçait avec un passage nuageux couvrant la Lune.

 

‘‘J’espère que tu sais ce que tu fais Green…’’ lâcha à voix basse en serrant les dents Steel  à son voisin tout en marchant à la rencontre des leurs.

 

‘‘Oui… Je l’espère aussi…’’ répondit le jeune sénateur en se rendant compte dans quelle situation il se trouvait, alors que la lumière des torches de la patrouille les atteignait.

 

‘‘Halte, qui va là ?’’ demanda aussitôt l’officier en tête, observant les deux minotaures devant lui. Chrysalis quant à elle, se trouvait derrière une charrette, hors de la lumière des torches, voulant être sûre qu’elle et les siens ne seraient pas trahis.

 

‘‘N’ayez crainte soldat, je suis le sénateur Green et voici mon ami Steel Will.’’ se présenta l'intéressé, malgré une boule à la gorge et une angoisse naissante.

 

‘‘Que faites vous dehors à une heure si tardive, et surtout dans un tel état, « sénateur » ?’’ questionna le militaire, méfiant.

 

‘‘Oh eh bien… J’ai malheureusement manqué mon train pour rentrer, suite à un accrochage dans un bar, et on se rendait chez mon ami le sénateur Protective, mais la nuit nous a fait perdre notre route.

 

-Avez-vous vos papiers pour attester de votre identité ?’’ demanda le militaire qui pouvait sentir l’alcool sortant de la bouche de Green.

 

‘‘Bien sûr, je… Mais… Oh non…’’ 

 

Alors qu’il cherchait dans toutes ses poches, le portefeuille du minotaure restait introuvable.

 

‘‘Je… Je regrette mais on m’a volé mon portefeuille… sans doute durant la bag… l’accrochage au bar.’’ s’excusa-t-il par la suite, faisant perdre patience au minotaure en face de lui.

 

‘‘Je vois, bon vous allez nous suivre à la caserne.’’ finit-t-il par déclarer énervé, laissant ses coéquipiers s’approcher avec leurs lances, provoquant un soupir de lassitude de la part de Steel. Mais un bruit de pas attira l’attention du groupe, qui en se tournant vit un autre minotaure courir, de façon un peu maladroite, vers eux depuis la place du marché.

 

‘‘Soldat, on a besoin de vous près de l’entrée de la ville, une rixe est en cours !’’ lança-t-il en arrivant près d’eux. ‘‘Faites vite, on a besoin de renfort. Les gens là-bas sont hors de contrôle et m’ont même pris mon armure.’’

 

‘‘Bon très bien… En avant vous autres !’’ répondit son collègue en s'adressant à sa troupe avant de prendre la direction de la zone, non sans un dernier regard vers ce minotaure qu’il reconnaissait comme étant un soldat mais qu’il croyait être parti avec l’équipe de Soldier pour les plaines.

 

Une fois que la patrouille partit au pas de course, le soldat se tourna vers les deux civils qui l’observaient d’un air curieux, avant de s’entourer de flammes vertes pour laisser place à Chrysalis.

 

‘‘Co… Quoi ?!’’ cria Green avant de se retenir par ses pattes, ne voulant pas attirer de nouvelles patrouilles.

 

‘‘Comment avez-vous fait ça ?’’ demanda d’un air plus calme mais non moins étonné Steel.

 

‘‘Je vous l’ai dit, on est des changelings, comme Frons.’’ se contenta de répondre Chrysalis, alors que ses semblables venaient les rejoindre. ‘‘On peut se transformer en presque tout ayant une taille semblable à la nôtre : dans le cas présent, celle d’un soldat minotaure ayant participé à la capture de Twilight. Mais par précaution et ignorant tout de cette ville, j’ai préféré à ce qu’on prenne l’apparence de poneys, afin de passer mieux inaperçu auprès des habitants dans cette cité.’’

 

Devant ces explications, Green sembla réfléchir intensément en se tenant le menton, avant d’afficher un sourire vers Steel et Chrysalis. 

 

‘‘Je crois avoir une idée !’’

 

‘‘Aie, aie, aie...’’ lança une voix parmi le groupe.

 

Note de l'auteur

Je sens que je vais avoir quelques "problèmes" avec les adorateurs de Nightmare... pardon je veux de la gentille Luna. XD 

 

Plus sérieusement, j'espère que vous avez aimez et que les explications de Célestia vous ont convaincu (faut dire qu'après l'accusation que j'ai formulé au chapitre précèdant, écrire celui-ci n'a pas été une mince affaire !). :)

J'espère aussi que pour la scène du bar, que vous avez reconnu l'inspiration et mis la musique qui va avec pour la lire ^^'

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.