Discord icon

Chapitre 15 : Nuit agitée

‘‘Gasp !’’

 

Twilight venait de se réveiller brutalement, en sueur. Elle savait avoir fait un horrible cauchemar, mais celui-ci s’effaçait de sa mémoire au fur et à mesure qu’elle retrouvait ses esprits.

 

Reprenant son calme en voyant le ciel étoilé et le calme aux alentours, elle regarda autour d’elle pour constater que les poneys du troupeau dormaient, de même que Spike à ses côtés.

 

Ouf… Au moins je ne les ai pas réveillés. se dit-elle rassurée.

 

Pourtant, n’ayant pas envie de se rendormir tout de suite et voulant se vider l’esprit, elle décida de se lever, prenant soin de ne pas réveiller Spike qui se blottit dans la couverture.

 

Elle se mit ensuite en marche, cherchant à se détacher du troupeau pour ne pas les déranger. En chemin, elle put voir avec bonheur que le chef du troupeau dormait au côté de sa jument retrouvée, et avec leur poulain au milieu d’eux.

 

Spike a raison, je n’avais pas le choix ce jour-là. Et quand je vois cette famille de nouveau réunie, je me dis que j’ai agi pour le mieux.

 

Sortie du troupeau, qui avait fait halte pour la nuit près d’un nouvel étang, elle s’installa sur une petite colline pour profiter de la fraîcheur de la nuit et de la douce brise qui soufflait tout le long de son pelage. Cela lui permit d’enlever définitivement la sueur sur son visage, et de lui faire oublier ce mauvais rêve.

 

Quel dommage que la princesse Luna ne soit plus là… elle arrivait si bien à arrêter les cauchemars et à les transformer en beaux rêves… se dit-elle avec regret, regardant la lune qui, malheureusement, ne présentait pas de signe indiquant la présence de la princesse sur son astre.

 

J’aurais aimé passer plus de temps avec elle pour mieux la connaître… Elle qui était si fermée, mais également si tendre avec les autres. continua-t-elle à penser, se souvenant qu’elle et ses amies n’ont eu connaissance de son châtiment avec le Tantabus, que bien plus tard après son retour à Equestria.

 

Son regard fut ensuite attiré par de petits points lumineux s’approchant d’elle, accompagnés de petits bourdonnements. Elle comprit de suite qu’il s’agissait de lucioles qui l’approchaient sans crainte, l’une d’elles osant même se poser un instant sur le museau de la jument.

 

De même, elle pouvait entendre le bruit des grenouilles et des cigales de l’étang, mélangé aux petits ronflements des poneys du troupeau derrière elle au bas de la colline.

 

Tout est si calme, si apaisant… Je comprends  mieux pourquoi Fluttershy vivait en dehors de la ville. se remit-elle à penser en ressentant un grand bien-être.

 

Levant la tête pour observer les étoiles, elle aperçut alors une étoile filante dans le ciel, lui rappelant ses soirées d’observation nocturne avec ses parents, qui lui disaient de faire un vœu à chaque fois qu’elle en voyait une.

 

Si j’ai un souhait à faire… Alors je souhaite de tout mon cœur, non pas de revenir à mon époque, mais que les poneys de ce monde puissent vivre en paix, comme de mon temps. Qu’il n’y ait plus jamais de massacre comme j’ai pu malheureusement le voir.

 

Sur ces derniers mots, elle posa un sabot sur le cœur et ferma les yeux, émue.

J’ignore combien de temps cela prendra, mais je ferais de mon mieux pour que cela se réalise. En mémoire d’Équestria, de ma famille, de mes amies et de Célestia. Et où que vous soyez Princesse, sachez que je ne laisserai plus personne faire du mal aux nôtres, même si je devais y veiller toute ma vie.

 

Peu après elle se remit en marche, profitant du calme régnant, lui faisant regretter d’ailleurs de ne pas avoir de livre, alors que les conditions d’une bonne lecture étaient réunies.

 

Tout est si calme… Si seulement mes amies étaient là pour partager ça avec moi…Je nous vois bien en train de brouter l’herbe ensemble, comme un troupeau de poneys sauvages ! Hi ! Hi ! Quoi ? Qu’est-ce que j’entends ?! Ouch !

 

Avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, Twilight venait de se faire plaquer au sol par ce qui semblait être des serres qui la tenaient par le dos. Elle voulut appeler à l’aide, mais sa bouche venait d’être fermement clouée par une corde, tandis qu’une autre venait de l’entourer sur le ventre et bloquait ses ailes.

 

Bien qu’apeurée, elle vit devant elle des pattes de griffons s’approcher rapidement, dont l’une des serres portait un large anneau métallique ouvert, avec une serrure pour rester fermer. Elle sentit alors qu’on venait de le poser et de le refermer solidement sur la base de sa corne.

 

Je dois me téléporter, maintenant ! Quoi… Ma… Ma magie ?! Je ne peux plus me servir de ma magie !

 

Clic-clac

 

‘‘Et voilà les amis. En deux-temps trois mouvements c’est plié.’’ dit à voix basse, mais non sans un grand plaisir, le griffon devant elle qui rangeait une clé dans son sac à dos.

 

‘‘Tu as bien serré Fangel ? Je ne tiens pas à ce qu’elle hennisse pour ramener ses petits copains.’’ demanda une autre voix derrière son dos.

 

‘‘T’en fais pas, les cordes n’ont aucun secret pour moi. Alors c’était vrai… Cette jument existe bien…’’

 

‘‘Évidement qu’elle existe, pour qui me prends-tu ? Et maintenant, nous allons devenir riches, très riches !’’ réaffirma le griffon devant Twilight, qui ne comprenait pas ce qu’il voulait dire. ‘‘Et avant que vous ne me le demandiez, cet anneau est un vestige de la guerre contre les poneys d’antan. De ce que j’ai retenu quand mon vieil oncle me l’a donné, il s’agit d’un anneau semblable à ceux que les poneys utilisaient pour leurs prisonniers licornes, les empêchant d’user de leur magie en la bloquant dans leur corne. Et il est totalement impossible de le retirer sans avoir la clé… à moins de briser la corne.’’

 

‘‘Eh bien… Bon et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?’’ redemanda une voix derrière Twilight, qui tremblait de peur.

 

‘‘On ne va pas traîner-là. Mettez une corde à son cou, et partons le plus vite et le plus discrètement possible.’’ répondit le griffon en se remettant en marche.

 

Non… Je ne peux pas me laisser emporter comme ça… Réfléchis Twilight ! Analyse la situation ! Il y a forcément une solution !

 

Peu après, elle se concentra en utilisant tous ses sens, et sentit qu’une paire de serres, sur les deux qu’elle pouvait compter sur son dos, venait de la lâcher.

 

Il est parti pour me mettre une corde… C’est le moment ou jamais !

 

Rassemblant toute ses forces, elle se souleva brutalement, faisant perdre pied à celui qui la tenait encore, et en profita pour se mettre à galoper.

 

‘‘Bon sang ! Rattrapez-là !’’ lança Trade, qui tentait de ne pas crier malgré sa colère.

 

Avant toute chose, les éloigner du troupeau. J’ignore ce qu’ils me veulent, mais mieux vaut qu’ils ne trouvent pas le poulain licorne.

 

Ainsi, une nouvelle course poursuite débuta pour Twilight, qui malgré la corde à son museau parvenait à garder une respiration suffisante pour tenir le rythme.

 

Heureusement que j’ai appris à galoper sur de plus longues distances, et à respirer par le museau… Mais je ne pourrais pas tenir longtemps, il faut que je trouve un moyen de les semer. Je dois aussi faire attention à ce qu’il y a au-dessus de moi. Les griffons ne sont peut-être pas des coureurs, mais ils ont l’avantage de pouvoir voler.

 

En tournant la tête, Twilight pouvait justement voir les trois griffons, volant au ras du sol et se rapprocher d’elle dangereusement, l’obligeant à réfléchir à un moyen de les ralentir.

 

Bien, c’est risqué, mais ça peut marcher…

 

Alors que l’un des griffons s’apprêtait à la prendre par la queue, Twilight s’arrêta brusquement et lui envoya un coup de sabot arrière.

 

‘‘Ouch !’’

 

En prenant le sabot dans le visage, le griffon fut projeté en arrière et emporta ses compagnons avec lui, permettant à Twilight de reprendre de l’avance sur eux.

 

‘‘Ca va, Fangel ?’’ Demanda Beroe en aidant son frère à se relever.

 

‘‘Oui… Je crois… Mais elle a de la force.’’ répondit le griffon en se tenant un œil.

 

‘‘Parfait, nous ne la revendrons que plus cher ! Dépêchons-nous !’’

 

Pendant qu’ils reprenaient leur poursuite, Twilight venait d’attendre un bois au pied de la veille chaîne montagneuse qu’elle voyait depuis ce matin. Après avoir couru encore un moment dans la végétation qui se faisait de plus en plus dense, elle se cacha dans un épais buisson.

 

Au moins ici, ils ne pourront pas me voir depuis le ciel. Il faudrait maintenant que j’arrive à me défaire de mes liens. D’abord, la corde à mon museau.

 

Sur ce, elle s’allongea et porta ses sabots avant à son museau, tentant d’expulser la corde qui lui fermait la bouche, espérant avoir le temps ensuite de libérer ses ailes.

 

Allez, dépêche-toi… Ils seront bientôt là… se lança-t-elle d'un air ferme, alors que le glissement de la corde lui brûlait le pelage. Encore un petit effort…

 

‘‘Ouaaah…’’ put-elle enfin dire en relevant la tête.

 

‘‘Hé, vous avez entendu ?’’

 

‘‘Oui, ça venait de par là.’’

 

Oh non, quelle idiote !

 

Elle remit de suite sa tête à terre, entendant des pas venant dans sa direction et le bruit des broussailles qu'on écartait, ce qui ne faisait qu’augmenter les battements de son cœur qu’elle pouvait entendre.

 

‘‘Elle doit être quelque part par ici. Cherchez bien et soyez sur vos gardes.’’

 

Je ne vais pas avoir le choix… Au moins, je peux courir en respirant plus facilement.

 

De suite après, elle vit les pattes d’un griffon se placer devant le buisson où elle se cachait, et pouvait au-dessus d’elle entendre les bruits de branches qu’on écarte.

 

Maintenant !

 

Alors que Beroe écartait les branches du buisson pour passer, Twilight en surgit et le plaqua au sol avant de reprendre la fuite.

 

‘‘Et elle semble assez maline… Ce n’est pas possible, c’est mon anniversaire !’’

 

Ne prêtant pas attention à ce qu’il se passait derrière elle, Twilight continuait sa course, mais finit par arriver devant une impasse. Elle était face à une pente rocheuse de quatre mètres de hauteur, au-dessus de laquelle la végétation se poursuivait.

 

Si seulement je pouvais voler ou me téléporter !

 

Entendant derrière elle les bruits des fourrés qu’on écartait et les exclamations de l’un des griffons à ses congénères pour qu’ils se dépêchent, Twilight se décida à poser ses sabots sur les premières pierres pour débuter l’escalade.

 

Tant pis, je tente le tout pour le tout ! se résolut-t-elle en gravissant la roche, ne faisant pas attention aux coupures que certains rochers pointus lui causaient aux pattes.

 

Allez, tu peux le faire ! Rappelle-toi de tes courses avec Shining lors de ses retours d’entraînements militaires, c’était pire que ça ! se criait-t-elle, refusant de baisser les sabots malgré la douleur qui augmentait dans ses muscles aux pattes, montant mètre après mètre la paroi.

 

Alors qu’elle était à moins d’un mètre du sommet, elle pouvait entendre les griffons qui venaient d’arriver devant la pente, et se demandaient où elle avait pu passer.

 

Encore un petit effort… J’y suis presque !

 

Alors que l’un des griffons appelait les siens à regarder aux dessus d’eux, Twilight arriva enfin à poser un sabot sur le sol herbeux au sommet de la paroi, et s’y hissa.

 

Oui… J’y suis ! se dit-elle avec joie avant de se relever rapidement, et de s’élancer pour aller se réfugier dans la végétation devant elle. Ne me reste plus qu’à trouver un autre buisson et… C’est quoi cette corde ?! Noooon !

 

Avant qu’elle ne puisse pousser un cri, Twilight sentit sa gorge être contractée par un lasso qui la tira en arrière vers le bas de la paroi.

 

En chutant, la jument pouvait sentir son dos, ainsi que ses pattes, se percuter contre la roche, avant de tomber douloureusement au sol.

 

En se relevant difficilement sur ses pattes avant pour s'assoir et après s'être secoué la tête, elle remonta la corde qui la retenait et vit le griffon qui lui avait mis l’anneau. Celui-ci la tenait désormais fermement, et affichait un sourire vainqueur.

 

‘‘Tu croyais pouvoir nous échapper ma belle, hein ?!’’

 

Non… Non, je ne me rendrais pas aussi facilement !

 

Rassemblant ses dernières forces, Twilight se remit debout et sauta en direction du griffon, mais fut stoppée dans son élan par une autre corde à son cou, qui venait de derrière elle.

 

‘‘Bien joué Fangel ! Tire bien de ton côté ! Beroe, occupe-toi de la mettre à terre en la prenant par les pattes !’’ lança Trade alors que Twilight donnait instinctivement des coups de sabot arrière contre la corde.

 

Là, elle en sentit une nouvelle à un de ses sabots arrières, le tirant dans une autre direction et la faisant tomber à terre.

 

Non ! Relève-toi !

 

Refusant d’abandonner, la jument se releva encore et se mit sur ses pattes arrière, tentant désespérément de retirer les cordes à son coup. Elle en sentit une quatrième s'accrocher à un de ses sabots avant et la tirer vers le griffon marron, la faisant retomber au sol malgré ses efforts.

 

‘‘Ca y est, on la tient !’’

 

C’est fini… Je ne peux plus rien faire… se dit-elle peinée, épuisée et vaincue.

 

Après avoir attaché leurs cordes aux arbres les plus proches de trois côtés différents, de manière à la maintenir à terre, les trois griffons se rapprochèrent de leur prise, satisfaits.

 

"Tu peux toujours essayer de t'enfuir, ça ne changera rien. Tu es à moi maintenant !" clama Trade d'un air assuré tout en s'essuyant le front, avant de se tourner vers ses congénères.  ‘‘Eh bien… voilà une histoire qu’on pourra plus tard raconter à nos enfants les amis. Hé, hé !'' s'exclama-t-il avant de retourner vers la jument et de la toucher d'une serre, le regard lumineux. ''Aaah, regardez-la… Elle est magnifique… J’ai hâte de la montrer aux minotaures, et de voir le sac d’or qu’ils me donneront pour l’avoir capturée si rapidement et efficacement.’’

 

‘‘Qu’ils vous donneront ?’’ l’interrogea un griffon avec un œil au beurre noir, l’air suspicieux.

 

‘‘Heu… Qu’ils nous donneront, je veux dire. Hé, hé…’’ se corrigea de suite Trade en se relevant. ‘‘Et maintenant que j’y pense, tu devrais remercier cette jument Fangel. Car elle t’a donné le moyen de te distinguer de ton frère jumeau.’’ ajouta-t-il en désignant l’œil du griffon pour détourner l’attention.

 

Alors c’est pour ça… Je ne suis qu’une marchandise pour eux, et ils vont me livrer aux minotaures. Il faut que je m’échappe le plus vite possible ! Et il vaut mieux aussi qu’ils ne sachent pas que je parle… Qui sait ce qu’ils pourraient me faire sinon ?

 

‘‘Mais en y repensant patron…’’ commença à dire l’autre frère en se tenant le bec. ‘‘On ne pourrait pas la tuer tout de suite ?’’

 

Comment ?!

 

‘‘On donnerait sa fourrure aux minotaures, et ensuite refiler ses meilleurs morceaux de viandes à Gilron. On éviterait ainsi tout un voyage à pied, et je ne pense pas que les minotaures la garderont en vie très longtemps de tout façon.’’

 

Quoi ?! Ma viande ?! Par Célestia, non !

 

‘‘Ce n’est pas bête comme idée, moi je suis pour. En plus, vous avez vu ces drôles de dessins sur ses flancs ? On pourrait en tirer un prix de leur vente. Et je serais curieux de voir à quoi ça ressemble en dessous.’’

 

Non ! Ils ne vont pas faire ça ! Je… Je ne veux pas mourir… pas maintenant ! Pitié ! Peut-être que si je leur parle…

 

‘‘Hum… Je serais tenté en effet…’’ songea Trade l’air pensif. ‘‘Mais je n’ai guère confiance envers les minotaures pour nous récompenser de l’avoir tué. Et Gilron ne croira pas que c’est une jument particulière, si on ne lui présente que des morceaux à cuisiner. Je préfère qu’on la leur montre vivante, on aura plus de chance d’être payés par l’un ou l’autre, voire les deux dans le meilleur des cas.’’

 

‘‘Dommage…’’

 

‘‘Bon, c’est vous le patron, patron...’’

 

Ouf… Par Célestia… Merci…

 

‘‘Bon ce n’est pas tout, mais on a une longue route avant d’arriver à Minotaurville. On vient de faire la partie la plus amusante de notre chasse, maintenant retour à la maison.’’ adressa Trade à ses coéquipiers.

 

‘‘On part déjà ?’’

 

‘‘Oui, je ne tiens pas à perdre de temps. Et le temps, c’est de l’argent.’’

 

‘‘Désolé patron, mais cette chasse m’a épuisé et m’a aussi coûté un œil pour un moment. De plus, je ne pense pas que cette jument soit en état de marcher avant demain.’’ s’offusqua Fangel, tout en désignant de la serre les blessures aux pattes et au dos de Twilight.

 

‘‘Bah… Avec ses attributs, elle doit bien être plus résistante que ses congénères normaux.’’ répondit Trade d’un mouvement de patte en se retournant.

 

Je ne tiendrais pas un long voyage dans cet état… Et il faut que je gagne du temps pour trouver un moyen de m’échapper … Réfléchis Twilight… Réfléchis… Comment leur faire comprendre que je ne pourrais pas tenir sans parler ? Oh non… Je sens que je vais le regretter…

 

‘‘Hiiiii…. Hiiiii…’’ lança une petite voix suppliante, provenant de la jument à terre à côté des trois griffons.

 

‘‘Ah ! Vous voyez patron, elle non plus ne semble pas en état pour se remettre en marche.’’ commenta Fangel en désignant l’animal blessé, suivit de son frère qui approuva volontier cette hypothèse.

 

‘‘Allons, elle demande surtout à ce qu’on la libère, ou même, peut-être essaie-t-elle d’alerter les siens à l’aide. Heureusement d’ailleurs que cette chasse nous a éloignés du troupeau... Bon assez discuté, on y va.’’ objecta le griffon en prenant l’une des cordes tenant le cou de la jument, obligeant de fait ses coéquipiers à faire de même, bien qu’à contre cœur, n’appréciant pas l’idée de devoir encore marcher.

 

Il faut que j’insiste plus !

 

‘‘Hiiiiiiiihiiiiii !’’

 

‘‘Oooh ! Tais-toi donc !’’ lui lança Trade, agacé, tirant d’un coup sec sa corde en obligeant Twilight à se lever, avant qu’elle ne tombe de nouveau à terre, ses pattes ne la supportant plus. Elle hennit alors de nouveau en levant faiblement la tête.

 

‘‘Patron ça ne sert à rien, elle ne tiendra pas le coup comme ça. Vous avez dit vous-même qu’il valait mieux la vendre en bon état, afin d’en tirer un bon profit.’’ Tenta de le faire raisonner Beroe.


Après un moment d’intenses réflexions suite à cette remarque plus que pertinente, Trade finit par soupirer d’exaspération avant d’aller rattacher sa corde à un arbre. ‘‘Bon… D’accord, là, tu marques un point. Rattachez les cordes et préparez un feu de camp, nous repartons à l’aube.’’

 

‘‘Hiiiiii’’ Rrelança la jument épuisée, mais qui semblait vouloir remercier le griffon.


‘‘Rhaa… Et faites-moi taire cette chialeuse de jument !’’ rajouta ce dernier excédé en se bouchant les oreilles.


Oups… J’en ai peut-être fait un peu trop là. Au moins, je gagne une nuit pour trouver une solution. Par Célestia… j’ai vraiment cru que c’était fini pour moi…

 

Après avoir de nouveau ligoté le museau de Twilight, les trois griffons firent un petit feu et s’endormirent, décidant préalablement de faire un tour de garde toutes les heures pour protéger leur capture. Beroe fut ainsi désigné comme le premier à faire le guet.

 

Pendant que les deux autres griffons dormaient, Twilight en profita pour réfléchir à un moyen de s’échapper. Malheureusement, suite à l’heure tardive, ses efforts et émotions, la fatigue finit par la gagner elle aussi, et elle retomba malgré sa résistance dans le sommeil.

 

De fait, elle ne vit pas dans la pénombre autour d’eux, des mouvements entre les arbres qui semblaient s’approcher du bivouac, aussi silencieusement que possible. Beroe, quant à lui, tout en ne pouvant s’empêcher d’observer l’alicorne, avait soudainement l’étrange impression qu’une présence se trouvait derrière lui.

Note de l'auteur

Je ne vous caches pas que je me suis inspiré d'une scène d'un dessin animé que vous devez bien connaître maintenant (pour l'avoir déjà utilisé deux/trois fois), ni que j'ai pris un malin plaisir à obliger notre Princesse à faire cet acte (après l'avoir fait brouter) pour se faire passer comme une jument sauvage (vous aurez d'ailleurs remarquer que pour renforcer cet effet, j'ai volontairement éviter de mettre le nom de Twilight pendant la scène des hennissements).^^'

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.