Discord icon

Chapitre 13 : Preuve d’amitié et début de la traque

Le soleil de midi venait de s’afficher dans le ciel, éclairant les vertes plaines et permettant aussi de voir de vieilles montagnes au loin. Mais cette fois, Spike voyait que Twilight ne prenait aucun plaisir à regarder autour d’elle, ni à galoper avec les autres poneys.

 

Depuis leur retour dans le troupeau hier, elle n’avait presque pas parlé et était restée seule une partie de la nuit à regarder le ciel, n'arrivant pas à dormir et semblant attendre de recevoir un signe. De même elle n’avait presque rien mangé au matin, ni pendant leur pause. Les poneys quant à eux semblaient comprendre que quelque chose n’allait pas chez leur amie, et couraient à une petite vitesse tout en faisant, malgré les détours, direction vers le nord-ouest.

 

Puis voyant la hauteur de l’astre lumineux, le chef du troupeau se mit à ralentir, suivi des autres poneys, avant de s’arrêter. Pendant que les poneys profitaient de cette pause pour déjeuner, Twilight laissa descendre Spike et retira sa selle, avant de se mettre à l’écart du groupe.

 

Je ne peux pas la laisser seule… Je dois faire quelque chose, Rarity et les autres ne la laisseraient pas ainsi !

 

Prenant son courage à deux pattes et après avoir respiré profondément, Spike se décida à rejoindre l’alicorne. Se disant que ses amies feraient de même si elles étaient là, comme l’ont fait celles du monde des humains avec Sunset en apprenant la fermeture du portail. Il se mit alors aux côtés de Twilight sans qu’elle s’en rende compte, trop plongée dans ses pensées en regardant le paysage. La colère avait disparue de son visage, mais celui-ci semblait figé et la douleur se lisait dans ses yeux, attendant d'exploser au grand jour. Timidement, Spike commença à caresser le pelage mauve de la jument, attirant l’attention de cette dernière.

 

‘‘Qu’y a-t-il Spike ?’’ lui demanda-t-elle, sans réelle émotion dans sa voix, en tournant la tête.

 

‘‘J-Je… Je suis venu pour qu’on parle Twilight.’’ répondit fébrilement le dragon en maintenant sa patte sur le côté de son amie.

 

‘‘Je suis désolée Spike, mais j’ai besoin d’être seule encore un moment.’’ le coupa Twilight en retournant la tête et en commençant à partir.

 

‘‘Non.’’ enchaîna fermement le dragon en lui tenant une patte avant. "Écoute, je… Je sais que tu es encore affligée par… par ce qu’il s’est passé hier, mais ça ne servira à rien de te refermer sur toi-même.’’

 

Cette phrase de son dragon eu raison de la résistance Twilight qui se tourna vers lui.

 

‘‘Spike, comment veux-tu que je passe à autre chose ?!  J’ai tué quelqu’un, en ai blessé grièvement un autre, et tout ça en utilisant de la magie noire. Comment je pourrais oublier cela ?!’’ le questionna-t-elle d’une petite voix suppliante, des larmes se formant dans ses yeux.

 

‘‘Je ne te demande pas d’oublier… Mais de ne pas te laisser hanter par ce que tu as fait.’’ expliqua calmement Spike en se mettant devant elle.

 

‘‘Ce que j’ai fait est horrible Spike, et contraire à tout ce que Célestia ou mes parents m’ont appris… Je ne pourrais jamais me le pardonner.’’ affirma d'une voix meurtrie Twilight dont les larmes commençaient à tomber en abondances.

 

Devant cette déclaration, un vieux souvenir revint en mémoire à Spike.

 

‘‘Souviens-toi de ce que Princesse Luna s’est infligée comme punition depuis son retour jusqu’à il y a un an… enfin, sans prendre en compte notre saut dans le temps.’’ lui lança-t-il alors, faisant réfléchir Twilight pour savoir où il voulait en venir.

 

‘‘Elle avait créé le Tantabus… Afin de faire des cauchemars à chacune de ses nuits…’’ finit-elle par dire en baissant la tête. ‘‘Mais je ne sais pas si on peut faire la comparaison Spike… La princesse Luna a peut-être été corrompue par la magie noire, mais elle n’a pas tué pour autant.

 

-Qui te dit qu’elle ne l’aurait pas fait, si elle avait vaincu la princesse Célestia ou nous à son retour ? Mais toujours est-il qu’elle culpabilisait tant qu’elle s’est infligée ce supplice pour se punir elle-même.’’ reprit Spike en prenant un air assuré. ‘‘Twilight, tu es en train de faire la même chose en t’isolant comme tu le fais. Ça ne servira à rien de te morfondre indéfiniment, la princesse Luna elle-même l’avait compris grâce à toi et à nos amies.’’

 

À ses propres mots, une autre idée se fit dans la tête de Spike.

 

‘‘Et rappelle toi de ce que tu as dit à la princesse, pour qu’elle se pardonne elle-même.

 

-Je… Je lui avais dit que le fait qu’elle nous aidait à combattre le Tantabus prouvait qu’elle n’était plus Nightmare Moon… Et que les poneys vivants près d’elle, comme nous, savaient qu’elle ne présentait plus la moindre menace.’’ finit par répondre Twilight en regardant son dragon, malgré les larmes qui continuaient à tomber.

 

‘‘Exact, et ce que tu as fait Twilight tu ne l’as pas fait pour le plaisir de le faire, mais parce que tu y étais obligée. De même, bien que tu l’aies grièvement blessé, tu as épargné la vie de ce minotaure et arrêté d’user de la magie noire.’’ lui expliqua alors Spike avec un petit sourire, avant de prendre la tête de son amie dans ses pattes. ‘‘Et enfin, plus important encore, je sais au plus profond de moi que jamais tu ne te laisseras corrompre par la magie. Ni que tu blesseras ou tueras quelqu’un parce que tu aimerais le faire. J’aimerais penser et dire que cela n’arrivera plus, mais si ça devait se reproduire, je sais que tu le feras en n’ayant pas d’autres solutions. Et je suis persuadé que la princesse Célestia et nos amies le comprendraient si elles te voyaient.’’

 

À ces mots, il fit une douce accolade à Twilight, qui restait muette devant cette confiance aveugle qu’avait son petit dragon envers elle. Emportée par l’émotion, elle se posa sur ses sabots arrière et serra Spike contre elle, un sourire s’affichant sur son visage malgré les larmes.

 

‘‘Merci Spike… Je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi…

 

-Je suppose que les amis sont faits pour ça, pour réconforter dans les pires moments.’’ rétorqua d’un petit air rieur Spike contre elle, une larme coulant également sur son visage.

 

Après un moment où ils ne bougèrent plus, voulant profiter de ce moment de réconfort, Twilight finit par relâcher son dragon et se releva en essuyant ses dernières larmes. A cet instant, un gargouillement attira la curiosité de Spike qui ne put retenir un petit rire, tandis que l’alicorne croisait les sabots avant d’un air gêné.

 

‘‘Je crois que ton estomac vient te rappeler à tes obligations de jument sauvage.’’ lança le dragon amusé, voyant une occasion pour permettre à son amie de tourner définitivement la page sur ce qu’il s’était passé.

 

‘‘Je pense qu’il est temps en effet, que je reprenne mes nouvelles habitudes… Et je ne suis pas une jument sauvage ! Je ne fais que m’adapter à la situation !’’ répliqua Twilight, faussement vexée et en tirant la langue, pendant qu’elle et Spike se redirigeaient vers le troupeau.

 

‘‘Il faudrait aussi songer à te lisser les plumes, à force de courir et de ne pas les utiliser elles sont dans un état...’’ rajouta-il en désignant la partie du corps de Twilight en question, avant de partir à rire. ‘‘Par contre, quel dommage que je n’ai pas d’appareil photo pour immortaliser ta crinière, tu ressembles presque à Rainbow Dash !’’

 

Après un moment de réflexion et en regardant les crins mauves visibles depuis ses yeux, Twilight se partit à son tour à rire en s’adressant à Spike.

 

‘‘Je suis partagée sur le fait de savoir si c’est un reproche ou un compliment !’’

 

*************************************************************************************************************************************************

A travers les quelques nuages couvrant le ciel, trois silhouettes se déplaçaient à petite vitesse, observant le sol en dessous d’eux visiblement à la recherche de quelque chose.

 

‘‘Dites patron, vous ne pensez pas qu’on devrait faire une pause ? Il est déjà midi passé.’’ Demanda l’un d’eux à celui qui était en tête.

 

‘‘Rah… Bon d’accord, on n’a qu’à se poser sur ce nuage.’’ Répondit ce dernier en se dirigeant vers une grande masse nuageuse.

 

En se posant, les trois griffons purent se décharger de leur sac et sortir de quoi se restaurer.

‘‘Dites-moi patron, vous y croyez vraiment à cette histoire de jument ?’’ redemanda le griffon gris dubitatif, après avoir bu une gorgée d’eau de sa gourde.

 

‘‘Je sais Beroe, que toi et ton frère, pensez que j’ai dû trop boire pour réellement avoir compris cette histoire… Mais je peux vous assurer que j’ai bel et bien entendu ainsi. Et je sais aussi que celui qui capturera cette jument hors du commun, deviendra quelqu’un de riche, très riche.’’ rétorqua calmement Trade en avalant ce qu’il avait dans la bouche.

 

‘‘Je ne vois tout de même pas comment on pourrait tirer profit de sa capture. La seule licorne que nous avons eue, nous a coûté l’ensemble du troupeau.’’ poursuivit l’autre jumeau, l’air pensif tout en reprenant un morceau.

 

‘‘C’est très simple.’’ commença à expliquer le griffon marron. ‘‘Nous avons été pris de court ce jour-là, mais si on parvient à capturer cette jument, on pourra alors la vendre à prix d’or aux minotaures. Ces derniers ne manqueront pas de vouloir la tuer le plus rapidement possible, du fait de ses attributs et de son âge.’’

 

Après ses explications qui firent place à un rot, le marchand reprit d’une voix amusée, ‘‘Et si on s’aperçoit que les minotaures ne nous donneront pas de récompenses, alors on pourra toujours la vendre à ce cher Gilron. Je suis sûr qu’il sera ravi d’offrir à ses clients des tranches de viande de cette ponette spéciale. Et je ne pense pas que les minotaures nous en voudrons, tant qu’on la tue. Nous serons donc gagnants dans les deux cas.’’

 

‘‘Ah ! Ah ! C’est vrai que ses côtelettes de poneys parfumées sont très bonnes.’’ enchaîna Beroe en reprenant une dernière côtelette. ‘‘Dire que sa famille s’est lancée dans la cuisine du temps des poneys civilisés, et dans la pâtisserie en plus !’’

 

Tandis qu’ils riaient tous les trois, le frère de Beroe, Fangel, voulut se reprendre à boire mais fit rouler sa gourde qui tomba dans le vide, l’obligeant à descendre à terre pour la récupérer.

 

‘‘Mais dites-moi patron, vous savez comment on va retrouver cette jument ? Parce que ça fait des heures qu’on survole ces plaines, sans l’avoir trouvé parmi les troupeaux qu’on a déjà pu voir.’’ Re-questionna l’autre frère en attendant que son jumeau remonte.

 

‘‘Il n’y a pas trente-six solutions, on doit continuer notre observation aérienne. D’autant que cela nous donne un avantage avec l’effet de surprise pour la capturer, si cette jument est au sol.’’ répondit Trade en rangeant leurs provisions.

 

‘‘Mais en supposant qu’on la trouve, comment on fera pour la capturer ? Si elle est âgée, il y a donc une possibilité qu’elle sache voler, ou pire, qu’elle utilise la magie.’’ ne put s’empêcher de s’interroger le jeune griffon en mettant son sac sur le dos.

 

‘‘Allons, à trois contre un ça ne devrait pas être très difficile, en espérant que vous savez toujours vous servir d’un lasso. Et pour ce qui est de sa corne, j’ai un vieux souvenir de famille qui devrait faire l’affaire.’’ se contenta de dire son patron en tapotant son sac, avant que Fangel ne vienne se poser sur le nuage, l’air pressé.

 

‘‘Et patron, vous connaissez des oiseaux avec des plumes de ce genre ?’’ lui demanda-t-il rapidement, présentant une longue plume mauve qu’il tenait dans sa serre.

 

En s’approchant pour mieux la regarder, Trade ne savait pas quoi dire face à cette découverte.

 

‘‘Elle était au sol, et l’herbe a été récemment piétinée par des sabots. Ces poneys semblent se diriger vers le nord-ouest.’’

 

‘‘Fangel… ton étourderie vient peut-être de nous assurer notre fortune.’’ lui lança son patron qui affichait un grand sourire. ‘‘Vite ! Reprenez vos affaires et suivons ces traces !’’

Note de l'auteur

Petite info si vous n'avez pas fait le lien : Gilron est le descendant du chef Gustave le Grand ^^'

Licence Creative Commons Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.